L’an deux mille neuf et le treize Février, le Conseil Municipal de la Ville de PEZENAS s’est réuni en session ordinaire, sous la présidence de Monsieur VOGEL-SINGER Alain, Maire.

Etaient présents : Mesdames et Messieurs VOGEL-SINGER Alain – GRENIER Alain – FABRE Edith – BAUDIERE Christine – FRANCES Béatrice – BALON Fabienne – PENARRUBIA Christiane – VIEILLEVIGNE Andrée – PENALVA Pierre – BOUDET Michel – DREVET Patrice – CARAYON Michel – REVALOR Ansiau – BERNAL François – GUSMAROLI Nathalie – RODRIGUES Angéla – LESCURE Sylvie – DUGUIES Catherine – GUIRAUD Pierre – DEMOULIN Danielle – DASSENOY Chantal – VICENTE Michel – SIRVENTON Myriam.

Absents excusés : Mesdames et Messieurs GUERIN Marc – IVORRA Marie – GOUD Daniel – MAS Michel (arrivé en fin de séance) – ZINE EDDINE Mina – LAVAILL Jean-Pierre.

Procurations : Mesdames et Messieurs GUERIN Marc – IVORRA Marie – GOUD Daniel – LAVAILL Jean-Pierre.

Monsieur le Maire ouvre la séance.

Ordre du jour :

 

01 – MOTION   RELATIVE A LA    SUPPRESSION DES DEPARTEMENTS

 

Suite à la sollicitation d’André VEZINHET, Président du Conseil Général de l’Hérault, concernant la mobilisation des Conseils Municipaux pour le maintien du Département, Monsieur le Maire propose au Conseil de voter une motion relative à la suppression des Départements.

Monsieur le Maire souligne le rôle et l’importance du Conseil Général dans la mise en œuvre des actions de proximité. Il précise également qu’il est primordial tant dans le secteur sécurité, incendie, que dans la politique des déchets et la gestion des collèges. Il rappelle aussi que la majorité de son budget est pour l’action sociale. Au vu de tous ces éléments, la commune ne pouvait pas ne pas s’inscrire dans la démarche de soutien du Président. La Ville souhaite donc le maintien des Départements. La suppression paraît aujourd’hui inopportune.

Monsieur GUIRAUD, Conseiller Municipal et Conseiller Général du Canton, ne rajoute rien aux propos de Monsieur le Maire, celui-ci ayant été très élogieux envers le Département.

Monsieur le Maire soumet donc au Conseil ladite motion qui a été remise à chaque Conseiller Municipal le jour de la séance.

Après avoir voté à main levée, le Conseil approuve à l’unanimité.

 

02 – APPROBATION DE PROCES-VERBAUX DE CONSEILS MUNICIPAUX

 

Monsieur le Maire propose au Conseil d’approuver les procès-verbaux des Conseils Municipaux des 13 Novembre et             17 Décembre 2008 dont les documents ont été transmis à chaque Conseiller Municipal.

Après avoir voté à main levée, le Conseil adopte à l’unanimité.

 

03 – FOURRIERE MUNICIPALE D’ENLEVEMENT DES VEHICULES – DESIGNATION DU   DELEGATAIRE

 

Suite à l’avis de la Commission de Délégation de Service Public en date du 21 Janvier dernier, Monsieur le Maire sollicite du Conseil l’autorisation de signer pour une durée de 12 mois, renouvelable deux fois, la convention de délégation de service public pour la fourrière municipale d’enlèvement des véhicules avec la Société A.D.S. (Auto Dépannage Service) de Pézenas dont une copie a été remise à chaque Conseiller Municipal le jour de la séance.

Monsieur le Maire laisse la parole à Monsieur GRENIER, Premier Adjoint, pour de plus amples explications.

Monsieur GRENIER précise qu’une des conditions exigées au délégataire c’était l’agrément de son établissement. Il fallait que cet équipement soit conforme tant au niveau équipement que surface. C’est donc la Société A.D.S. de Pézenas qui a été retenue. Son temps d’intervention sera par conséquent très court, notamment le samedi pour dégager le marché.

Monsieur le Maire termine ensuite en soulignant qu’il n’était pas possible de laisser la Ville sans fourrière, vu les désagréments que cela occasionne, notamment les petites rues encombrées.

Après avoir voté à main levée, le Conseil approuve à l’unanimité.

 

04 – ATTRIBUTIONS DE SUBVENTIONS EXCEPTIONNELLES

 

GALA DE BOXE 2009

Dans le cadre du Gala de Boxe qui aura lieu le 21 Mars prochain, Monsieur le Maire propose au Conseil d’attribuer au Ring Olympique Piscénois une subvention exceptionnelle de 4 000 € ce qui lui permettra de mettre en place un combat profes-sionnel garant d’une audience importante.

4L TROPHY 2009

Dans le cadre du 4L Trophy 2009, raid aventure au Maroc en Renault 4L, Monsieur le Maire propose au Conseil d’attribuer à l’Association télé 4L Sans Frontières et à l’Association EPSI Action qui participent à cet événement une subvention exception-nelle pour chacune d’elle de 500 €.

Après avoir voté à main levée, le Conseil adopte par 21 voix pour et 6 abstentions les attributions de subventions susmention-nées.

 

05 – QUESTIONS DIVERSES

 

AVANCE SUR ATTRIBUTION DE SUBVENTION 2009

Monsieur le Maire propose au Conseil de verser au C.A.P. Athlétisme une avance sur la subvention 2009 d’un montant de        5 000 €.

Après avoir voté à main levée, le Conseil approuve à l’unanimité.

Avant que Monsieur le Maire clôture la séance, Monsieur VICENTE, Conseiller Municipal, souhaite savoir ce qui se passe au Stade Municipal.

Monsieur le Maire rappelle les problèmes de sécurité que subit la Ville ces temps-ci. Le souci est de préserver les établissements scolaires, les commerçants, le centre. De ce fait, il y a une intervention plus importante les Vendredis. En ce qui concerne le stade, il laisse la parole à Monsieur CARAYON, Conseiller Municipal délégué aux Sports.

Monsieur CARAYON souligne que 10 à 25 jeunes squattent les installations et perturbent les activités. Des dégradations ont été aussi commises, notamment à la salle Malaterre et au local d’athlétisme qui a été vandalisé. La Police Municipale tourne, mais cela n’est pas suffisant. Il précise que cette situation a été évoquée avec l’O.M.S. et les utilisateurs souhaitent un gardiennage plus étoffé.

Monsieur le Maire informe qu’un projet de vidéosurveillance est à l’étude est sera présenté au Conseil. La Ville travaille avec le Procureur afin qu’il densifie son action.

Monsieur GUIRAUD intervient et rappelle la présence des Gendarmes lors du dernier Conseil Municipal qui fut une bonne chose. Ils ont compris que les élus locaux ont été interpellés par ces incivilités. Il les a rencontrés ensuite sur le canton, mais leur vrai problème, c’est qu’ils sont enfermés dans leurs certitudes. Ils sont sûrs d’eux et de la politique qu’ils déploient. C’est un dialogue de sourds qu’ils ont avec les élus locaux. La prévention est importante. Apparemment, la peur du Gendarme qui existait auparavant n’existe plus.

Monsieur VICENTE reprend la parole et précise que la commune a besoin d’une police de proximité. Les habitants ont besoin de la Police à pied. Il aurait fallu leur parler un peu plus lorsqu’ils sont venus.

Monsieur le Maire rappelle alors au Conseil la convention de coordination entre la Police Municipale et les Forces de Sécurité de l’Etat qui a été signée en 2002. La Ville de Pézenas était considérée comme un lieu bien doté en terme de forces de Gendarmerie. Il termine enfin en disant qu’il est en discussion et en dialogue permanent.

L’ordre du jour étant épuisé, la séance est levée à 20 Heures 15.