Son histoire

La Butte du Château est un lieu chargé d’histoire. Le document le plus ancien relatif au château remonte à 990, le testament de Guillaume, vicomte de Béziers et Agde (« le domaine de Pézenas, avec sa tour, ses fortifications et l’égilse Saint Pierre »). L’édifice nous est mal connu. Les textes de mentionne pas de « castrum » à cet endrtoit avant 1118. Il a vraisemblablement été construit à partir de 1262 et des aménagements et constructions s’y sont succèdés jusqu’à sa destruction en 1632.

Henri II de Montmorency, filleul du roi de France Henri IV, est amiral de France à 17 ans, vice-roi de la Nouvelle-France et gouverneur du Languedoc. En 1629 l’édit des Elus promulgué par Richelieu retire aux Etats la répartition et la levée de la taille, graves atteinte portée à l’autonomie politique de la province. Rebelle à l’autorité royale, Henri II de Montmorency est capturé à la bataille de Castelnaudary, décapité le 30 octobre 1632 dans la première cour du Capitole à Toulouse. Un édit de Louis XIII ordonne la démolition du château.

Aujourd’hui, il ne reste que la maison construite au pîed de la butte supérieure, entourée d’un jardin avec un buffet d’eau, une serre, un belvédère et une chapelle, que l’on doit vraisembleblement à Joseph Hébrail, notaire à Pézenas, qui en fait l’acquisition en 1802. En 1900, un château d’eau est creusé dans la partie supérieure de la butte.

Uniquement ouverte au public pour des manifestations (journée historique, cin’étoiles, concerts, spectacles de théâtre vivant pour Martror, Saint Blaise, Carnaval, représentations théâtrales,…) la Butte du château reste un écrin vert en coeur de ville. Sa porte et son mur d’enceinte ont été entièrement refait au début des années 2000. Dernièrement, dans le cadre du vaste programme de réfection des résesaux d’eaux et d’assainissement, les calades et autres revêtements ont été repris.

P1290090 rogné

La Butte du Château, juin 2013