LE JEU DE L’AMOUR ET DU HASARD / JEUDI 5 AVRIL 2018

Photo 1 ©Christophe Vootz (1)

LE JEU DE L’AMOUR ET DU HASARD

Cie Saudade / Philippe Calvario

THÉÂTRE

INFOS ET RESERVATIONS AU 04 67 32 59 23

JEUDI 5 AVRIL 2018 / 20H45
THÉÂTRE DE PÉZENAS

De Marivaux

Une mise en scène de            Philippe Calvario
Musique                                   Serge Gainsbourg
Collaboratrice artistique       Valérie Négre
Décor                                        Muriel Valat
Lumière                                    Bertrand Couderc
Costumes                                 Aurore Popineau
Avec
Marie-Pierre Nouveau – Philippe Calvario – Eric Guého – Anne Bouvier – Nicolas Chupin – Jérémie Bédrune

 

Silvia, fille de Monsieur Orgon, craint d’épouser, sans le connaître Dorante, le jeune homme que son père lui destine. Elle décide de se travestir et d’échanger son habit avec sa femme de chambre, Lisette. Elle espère ainsi pouvoir mieux observer son prétendant. Mais Dorante a eu la même idée et se présente chez Monsieur Orgon déguisé en un serviteur nommé Bourguignon, alors que son valet, Arlequin, se fait passer pour Dorante. Monsieur Orgon et son fils, Mario, sont seuls informés du travestissement des jeunes gens et décident de laisser ses chances au « jeu de l’amour et du hasard »

Du jeu de rôle au jeu de massacre. Les maîtres et les valets échangent leur rôle pour tester le coeur de l’autre. Ironie du sort, les deux couples font de même et chacun se trouve en face de sa chacune sans le savoir, le jeu de « massacre amoureux » peut commencer. Si cette pièce nous joue la comédie,  c’est toujours au prix de la souffrance des quatre personnages principaux. Ils se débattent dans un monde où leurs propres sentiments leur échappent peu à peu. Marivaux mêle sans cesse, dans le langage amoureux, la légèreté et la gravité.

 

« Philippe Calvario ne manque pas d’audace, il casse les codes et c’est cela que nous avons aimé dans sa mise en scène. Un spectacle rafraîchissant, spirituel et vivant. Marivaux dans sa vérité. »  Figaro Magazine

« La partition de Marivaux procure un ravissement sans égal. » L’Obs

« Badinage amoureux, discours ambigus, la langue de Marivaux rebondit avec bonheur dans l’univers que convoque Calvario. » Pariscope

 

TARIFS 15 / 10 / 5 euros

Crédit photo Christophe Vootz