Un lieu d’exception

IMG_1887

Toute l’histoire en ligne sur:
http://www.pezenas-tourisme.fr/wp-content/uploads/2015/06/livret-theatre-web.pdf

 

Le Théâtre historique de Pézenas : Lever de rideau  en mai 2012

Le Théâtre de Pézenas, depuis sa création en 1803 jusqu’à sa fermeture en 1947, a été le site privilégié de la vie culturelle de la ville. Fermé pour raisons de sécurité, transformé un temps en salle de boxe, le bâtiment qui connu ses heures de gloire avec la venue de la Comédie Française, reste dans l’esprit des Piscénois un élément fort de la notoriété de la Ville.

Un lieu « mythique »

On ne connaît le premier théâtre que par une description faite en 1855 par l’architecte de la Ville, Joseph Montgaillard. La salle présentait tous les caractères des théâtres français du XVIIIe siècle. Sans doute, la salle, qui pouvait accueillir 500 spectateurs environ, répondait-elle au besoin réel des Piscénois en matière de spectacles et de musique. La ville en décide l’achat en 1857. En 1899, le nouvel architecte de la Ville, Paul Jeanbon, présente un projet de réparation et améliorations diverses qui va progressivement aboutir à la rénovation complète de la salle. Cette date n’est postérieure que de deux années aux grandes manifestations molièristes de 1897. Les premiers travaux proposés et acceptés par l’architecte vont de la réfection générale de la toiture à la pose de nouvelles tapisseries (papier peint) dans les loges. Mais l’effort principal est porté sur une meilleure distribution des 324 sièges du parterre, remplacés comme ceux des premières galeries.

En 1901, à la suite de la réfection en 1899 des décors de scène par le peintre-décorateur montpelliérain J. Laplaine, la Ville décide de confier à cet artiste la mise en oeuvre d’une nouvelle décoration. En 1905, un nouveau mécanisme de manoeuvre du rideau de scène est mis en place et ce n’est que vers 1925 que le théâtre sera électrifié.

Tel qu’il se présente aujourd’hui, le théâtre de Pézenas est resté en son dernier état, celui de 1901. L’apport de « l’Art déco » va se limiter à la modernisation du vestibule par des peintures au pochoir.

C’est en 1886 qu’Albert Paul Alliès, fondateur du mouvement molièriste à Pézenas, a créé son comité pour l’érection d’un monument à Molière, inauguré en 1897. C’est essentiellement à partir de ce moment-là que le théâtre de Pézenas connut, avec la venue de la Comédie Française, ses plus belles heures. En 1922, la compagnie nationale se déplace une troisième fois à Pézenas, et donne toujours au théâtre « l’Avare » et « les Précieuses ridicules ». Enfin, l’année même de sa fermeture, en 1947, le bâtiment abrite la cérémonie du Cinquantenaire du monument à Molière en présence de Marcel Pagnol. L’académicien prononcera alors en ce lieu sa phrase fameuse : « Si Jean-Baptiste Poquelin est né à Paris, Molière est né à Pézenas »

Une restauration exemplaire

visite théâtre Mr Peytavin

Soucieuse de la préservation de son patrimoine exceptionnel, la Ville de Pézenas lance à partir de 1995 la restauration du bâtiment fermé aux Piscénois depuis plus de 50 ans.

1995: le théâtre est classé « Monument historique ».

1998/1999 : Une première tranche de travaux est engagée (bâtiment mis « hors d’eau, réfection de la toiture et de la façade).

2002/2003 : une nouvelle tranche de travaux est engagée sous la responsabilité de M. Dominique Larpin, architecte en chef des monuments historiques:
− Le foyer est totalement restauré avec ses peintures.
− Une travée expérimentale est restaurée, les techniques à utiliser pour le traitement complet de la salle sont ainsi définies.
– Les décors de la salle font l’objet d’un diagnostic.
– Une exposition retrace l’histoire du théâtre et présente les travaux en cours.

 2010/2012 : la dernière phase de travaux, définie avec la Direction Régionale des Affaires Culturelles, est réalisée par la Communauté d’Agglomération Hérault-Méditerranée.

Elle s’appuie sur un projet culturel et artistique portant sur:
− L’ensemble des bâtiments classés: Vestibules d’entrée, salle (parterre, balcons, salle pas perdus), scène (cage, arrière, loges) et l’ancienne sacristie.
−Des parties annexes non classées: bâtiments ouvrant sur la rue Barème reliés au théâtre par des passerelles qui font le lien entre la partie historique et la partie contemporaine.
-Une verrière, qui existait avant les travaux de rénovation, a été remise aux normes, étanchéifiée et sert de coupe-feu et d’isolation thermique. Lieu de passage des artistes et des spectateurs, il sera utilisé comme espace d’exposition.

Samedi 12 mai 2012, Pézenas a levé le rideau sur son théâtre restauré
Les travaux qui se terminent en 2012* ont porté sur :
− La restauration de ce lieu de spectacle exceptionnel en conservant les caractéristiques architecturales et décoratives d’origine.
− La mise en place d’une scénographie adaptée et réversible permettant une programmation en adéquation avec la stratégie culturelle de la Ville autour de Molière et du Théâtre.

 Restauration à l’identique pour la partie Monument Historique du Théâtre :
Les travaux conduits par l’architecte en chef des Monuments Historiques, M. Dominique Larpin, ont été réalisés par des artisans spécialistes de la restauration.

Les structures :
– Consolidation de la voûte de la salle par une contre-voûte connectée.
– Consolidation et renforcement de la structure en bois des balcons.

Les sols :
– Mise en place d’un dallage en pierre dans le vestibule et d’un parquet dans la salle et ses balcons.

Les décors de gypserie ou peints :
– Restauration sur chantier des décors peints de la voûte et du vestibule d’entrée.
– Restauration des décors des balcons : toile peinte, masques et guirlandes de plâtre, etc…
– Dépose, restauration en atelier et repose de la toile représentant « La danse des treilles ».
– Restauration en atelier du rideau de scène très abîmé et repose.

IMG_1986

Les tissus :
– Remplacement des lambrequins de velours des loges,
– Réfection des mains courantes de velours et de leur rembourrage

Les papiers peints et les peintures :
– Pose d’un papier peint artisanal proche du dernier papier existant ; reprise des peintures murales et sur menuiseries.

Les sièges anciens:
– Restauration des sièges des balcons : révision de leur ossature métallique, réfection des tapissages et des cannages.
– Restauration des gradins dont l’accès sera réservé aux visites patrimoniales.

La lumière :
– Dépose, restauration en atelier et repose de la lustrerie du vestibule, des balcons, des loges et du foyer.
– Création d’un grand lustre pour la salle d’après les girandoles d’époque des balcons.

 Installations scéniques et techniques : Ces travaux ont été réalisés sous le contrôle de M. Yvan Peytavin, architecte-scénographe.

Installations scéniques :
– Abaissement de la scène pour une meilleure visibilité depuis le parterre.
– Doublage acoustique de la scène : les décors existants ont été protégés par la mise en place d’une ossature supportant le doublage.
– Création d’un grill technique support de la machinerie scénique des éclairages et des décors, accessible par des passerelles.
– Installation d’une régie technique (son, lumière) dans la loge centrale du 1er balcon.

Installations techniques :
– Création d’un local chauffage-climatisation sous la scène.
– Décaissement du sol du parterre pour l’intégration du dispositif de chauffage-climatisation, création d’une dalle de béton supportant le parquet.
– Création d’un transformateur électrique pour l’alimentation du théâtre et d’une partie du quartier.

Bâtiments côté rue Barême :
– Réhabilitation complète des bâtiments et création d’une salle de répétition, de 2 loges, d’un bureau et d’un dépôt.
– Création de sanitaires pour le public.
– Création d’une issue de secours complémentaire.
– Remplacement de la verrière entre les 2 bâtiments.

Sécurité-accès :
– Lutte contre l’incendie : alarme, portes coupe-feu, trappes de désenfumage.
– Mise en conformité du bâtiment permettant l’évacuation rapide du public : sas d’entrée, issues de secours.
– Mise en place d’un ascenseur pour l’accès à la scène et aux loges.

Le théâtre de Pézenas est ouvert au public depuis mai 2012.

plaque inaugurationEn 2012, c’est l’aspect patrimonial qui  a été  mis en exergue avec des visites guidées théâtralisées sur l’histoire du bâtiment et la présentation du travail d’excellence réalisé par les artisans spécialisé. En juin de la même année, dans le cadre du festival « Molière dans tous ses éclats », les portes du théâtre se sont ouvertes pour des visites commentées et deux représentations uniques. Le public a de nouveau pu visiter le théâtre tout au long de l’été, avec des visites libres chaque mercredi matin, et des visites commentées et théâtralisées.

Début 2013, le Théâtre a levé le rideau sur une saison culturelle riche, varié, et destinée à tous les publics.

Montant des travaux :
1ère tranche : travaux du clos et du couvert (partie Monument Historique). Montant des travaux : 473 000 € HT
Financements : Ville de Pézenas (26%), Ministère de la Culture (42%), Conseil Régional Languedoc Roussillon (6,5%), Conseil Général de l’Hérault (23,2%), Europe (2,3%)

2ème tranche : Restauration intérieure et travaux d’embellissement (partie Monument Historique).
Montant des travaux : 125 000 € HT. Ville de Pézenas (18%), Ministère de la Culture (57%), Conseil Régional Languedoc Roussillon (25%)

3ème tranche : 250 000 € HT pour la partie Monument Historique et 1 900 000 € HT pour la partie non classée.
Financement pour la partie Monument Historique : Agglomération Hérault Méditerranée (37%), Ministère de la Culture (40%), Conseil Général (15%) et Conseil Régional (8%).