Ville de Molière

theatre treteaux

Pézenas, Ville de Molière, Ville de Théâtre

Si Jean Baptiste Poquelin est né à Paris, Molière est né à Pézenas ! 

« Depuis qu’ils avaient abandonné Paris après l’échec de 1′ «Illustre Théâtre », à l’automne 1645, les Béjart et leurs amis couraient villes et campagnes. Après l’Ouest, Nantes, Poitiers et Bordeaux, c’est la province de Languedoc qui allait devenir pendant dix ans, de 1647 à 1657, leur séjour de prédilection. Ils y retrouvèrent en effet leurs compagnons de plaisir du quartier du Marais, les d’Aubijoux, gouverneur de la place de Montpellier, Sarrasin et Guilleragues qui formaient alors la petite cour de Conti.

Rentré bientôt en grâce auprès du jeune Louis XIV, marié à une nièce de Mazarin Anne-Marie Martinozzi, le jeune Armand, pourtant destiné à une carrière d’Eglise, gagne bientôt, avec le commandement en chef de l’ armée de Catalogne, le titre – et les gratifications – de gouverneur de Guyenne puis de Languedoc. Et Pézenas retrouve ses fastes d’ antan, avec le séjour du prince, le retour des Etats, que Molière et ses amis régalent de farces et de tragi-comédies.

Selon la tradition, « le Médecin volant » aurait été donné à l’automne 1655 dans les chambres et jardins de l’hôtel d’Alfonce à Pézenas, devenu ainsi un des hauts lieux du culte rendu à notre gloire nationale. Ce qui est sûr c’est que l’année suivante vit la création, à Béziers, du « Dépit amoureux » et le dernier séjour de la troupe à Pézenas. Inquiet de l’avenir de son âme, Conti s’enfonce alors dans la bigoterie. Enlevant sa protection, et ses deniers, à nos comédiens, il leur interdit de porter son nom. On connaît la suite. Le 21 octobre 1658, dans la salle des gardes du Vieux Louvre, ils donnent 1′ « Andromède » de Corneille et « le Docteur amoureux » devant le jeune roi conquis.

En raison de ses fréquents séjours, le mouvement moliériste du XIXème siècle a fait de Pézenas l’étape obligée de tous ceux qui aiment Molière, à travers son théâtre et les légendes qui s’attachent à son séjour. L’une de ses comédies « Monsieur de Pourceaugnac » met en scène une jeune paysanne du nom de « Lucette » qui déclare, en langue occitane, être mariée à Pézenas.

La plus célèbre des légendes raconte comment Molière aimait s’asseoir dans un fauteuil de bois, chez son ami le barbier Gély, place du Marché au Bled. Quelques histoires y ont pris corps dans les paysages familiers de la vallée de l’Hérault, de Marseillan à Montagnac, de la fontaine de Gignac au château de Lavagnac. »

Extrait de « Brève histoire de Pézenas » de Claude Alberge

Pézenas, une ville habitée par « l’esprit de Molière »

  • Théâtre historique : Lever de rideau printemps 2012 sur ce lieu mythique, fermé depuis 1947 et entièrement restauré. Un projet d’exception pour la cité de Molière et le territoire de l’Agglomération Hérault-Méditerranée.
    Le théâtre de Pézenas se positionne comme « Nouveau Pôle d’Attraction » dans le paysage culturel régional en proposant une programmation produite ou adaptée, créant des passerelles avec les scènes régionales et nationales. En s’appuyant sur l’image de Molière et une programmation exigeante, le Théâtre de Pézenas s’est déjà forgé une place originale garantissant un niveau de qualité artistique qui intègre des aventures de création.
  • Le Scénovision, au coeur du prestigieux Hôtel de Peyrat, Place des Etats du Languedoc, immerge le visiteur dans le tourbillon de la vie de Molière en l’entraînant dans un parcours-spectacle en 5 actes. Ouvert en juin 2008 le Scénovision Molière a décroché dès son ouverture  les « Etoiles du Tourisme », concours du Ministère du Tourisme, dans la catégorie « Tourisme et Nouvelles technologies » pour son caractère innovant.
    Le Centre d’Interprétation de l’Architecture et du Patrimoine, situé également dans l’Hôtel de Peyrat, présente dans le cadre du label « Pays d’Art et d’Histoire », une exposition sur le patrimoine du Pays de Pézenas, montée en collaboration avec le Ministère de la Culture.
  • Le Musée de Vulliod Saint Germain honore le mouvement moliériste :
    Michel Bouquet et Claude AlbergeLe 4 juin 2009, le fauteuil de Molière, qui n’y avait plus paru depuis les fêtes de Molière de 1893 et 1897, est revenu à Pézenas pour se fixer définitivement au Musée de Vulliod Saint Germain, où une exposition permanente présente le mouvement moliériste en France et en Europe au XIXe siècle. Les Amis de Pézenas, association créée en 1921 par le moliériste Albert Paul Alliés, en partenariat avec la Ville de Pézenas et avec le soutien de Fondation de France, ont pu racheter le fauteuil grâce à une souscription nationale.

 

 

 

Le comédien Michel BOUQUET et Claude ALBERGE au Musée de Vulliod Saint Germain, devant l’exposition « Molière dans un fauteuil »

  • La Butte du Château, en cours de restauration, peut accueillir en résidence des artistes dont les créations sont liées au monde du théâtre, renforçant son positionnement de « pépinière de jeunes talents ».
  • La Maison des Métiers d’Art, ancienne Maison Consulaire et monument classé emblématique, vitrine du travail d’exception réalisé par les Artisans Créateurs de Pézenas, accueille depuis fin 2012 les Ateliers d’Art de France. Ancien siège des Etats Généraux, majestueusement située Place du marché au Bled, elle fait face à la boutique du Barbier Gély, l’ami de Molière. L’histoire dit que Molière s’asseyait dans le fauteuil du barbier et que le spectacle de la cour lui ont inspiré quelques farces.
  • L’Hôtel Flottes de Sébasan et l’Hôtel des Barons Lacoste, espaces culturels gérés par la Ville en coeur de centre historique, proposent des écrins prestigieux à des expositions, des séminaires, des conférences.
  • Le festival « Molière dans tous ses éclats » :
    medecin malgre lui 4 (1)medecin malgre lui 4 (2)medecin malgre lui 4 (3)

Pézenas conforte son positionnement de Ville de théâtre en présentant  désormais chaque année en juin des fêtes à la Cour du Prince de Conti. Pézenas vit alors sous le regard de Molière et propose sur ses places et dans ses hôtels particuliers du XVIIème siècle du théâtre sur tréteaux, sur échasses, des spectacles de rue et jeune public, de l’escrime, du chant, de la danse et de la musique baroques, des conférences, des expositions, du cinéma, des visites insolites, rencontres avec les artistes du festival, … Le festival se décentralise également dans les villages autour de Pézenas.
« Molière dans tous ses éclats » rayonne sur le territoire de l’Agglomération Hérault Méditerranée; juin devient « le mois Molière » en Pays de Pézenas.