Suite à l’accumulation d’alluvions dans le lit de la Peyne, la Ville a sollicité la Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée pour qu’une opération de collecte des sédiments soit entreprise. Pour cela, des formalités administratives ont été entreprises afin d’obtenir les autorisations nécessaires. Celles-ci obtenues, des travaux viennent de démarrer pour retirer l’excédent de matériaux dans la Peyne. Le chantier intervient également sur le canal central pour favoriser l’écoulement des eaux.

En effet, lors des crues, le débit est constitué d’eau et de sédiments, la rivière devant dissiper son énergie par la mise en mouvement de ces matériaux. Ce phénomène naturel constitué d’érosion, de charriage et de dépôt de sédiments de diverses granulométries constitue l’équilibre des cours d’eau. A l’occasion de désordres (aménagements, obstacles, curages…) la rivière va compenser de manière excessive par des dépôts importants et/ou de fortes érosions.

Sur la traversée urbaine de Pézenas, la présence de nombreux ponts et d’un lit bétonné perché, constitue une perturbation dans ce phénomène naturel de transit. La crue du 23 au 25 octobre 2019, sur le bassin-versant de la Peyne, a généré une forte production de matériaux qui se sont stockés en quantité sur ce secteur.

Afin d’anticiper la reprise de ces matériaux, débute une opération durant 2 semaines de collecte de ces sédiments afin de les ré-injecter plus à l’aval. Pour ce faire, les matériaux type sable, gravier et galet seront transportés jusqu’au fleuve pour être repris par les importants débits actuels. Les vases seront dissociées et stockées sur un terrain alluvial.

Pour rappel les nombreux barrages et les curages excessifs du siècle dernier ont conduit à un très net déficit du fleuve Hérault en matériaux, ces apports contribueront donc à améliorer sa situation.

En amont de l’opération, une pêche de sauvegarde sera réalisée sur la future zone de travaux afin de déplacer les poissons.