Sécheresse : nouvelles restrictions sur les usages de l’eau

Sécheresse : nouvelles restrictions sur les usages de l’eau

Le préfet de l’Hérault a décidé de mettre en place de nouvelles restrictions sur les usages de l’eau.

Elles sont consultables dans l’arrêté préfectoral : https://www.herault.gouv.fr/contenu/telechargement/49451/369157/file/AP_DDTM34-2024-04-14847_restriction_eau_secheresse_30-04-2024.pdf 

Les particuliers, professionnels (entreprises, exploitations agricoles) et collectivités peuvent connaître, en temps réel, le niveau d’alerte relatif à la ressource en eau et les restrictions d’usage qui s’appliquent à une commune en utilisant la carte interactive RestrEau 34.

De la route à l’avenue, le projet de réfection de l’avenue de Verdun présenté à la population

De la route à l’avenue, le projet de réfection de l’avenue de Verdun présenté à la population

Le 5 juin 2023, Armand Rivière et l’équipe municipale ont invité les Piscénoises et les Piscénois à une réunion publique de présentation du projet définitif de réfection de l’avenue de Verdun, axe structurant pour l’attractivité et la vie de la ville.
Ce rendez-vous avait été précédé de deux autres rencontres publiques en juin et septembre 2022, de trois séances de travail avec les riverains et commerçants de cette avenue, de rencontres individuelles et de nombreuses réunions techniques. In fine, cette méthode participative a permis d’être à l’écoute des attentes de chacun, de prendre en compte les usages particuliers et d’aboutir à un projet consensuel.
A compter de l’automne 2023, il s’agit d’engager 18 mois de travaux pour donner une autre destinée à un espace de 20 500m2 qui, selon Armand Rivière, doit « donner à cette entrée de ville une attractivité à la hauteur du patrimoine que l’on trouve en cœur de ville et permettre le partage de l’espace avec les mobilités douces et les piétons ce qui représente un bouleversement ».
Pour co-construire ce projet, l’équipe municipale et les services de la Ville se sont appuyés sur l’expérience et les compétences d’Atelier Sites, agence de paysage et d’urbanisme représentée par Hervé Piquard (architecte).
Au final, un projet ambitieux est né. Il renouvellera et organisera 3,2kms de réseaux humides structurants, (eau, assainissement, pluvial) et 6,6 kms de réseaux secs (électricité, téléphonie, internet…). Il créera les conditions de partage de l’espace avec une chaussée de circulation ramenée à 6 mètres, 1 km de trottoirs et 1,1 km de voie verte aux espaces partagés entre piétons et modes de déplacements doux. Plus de 280 arbres et cépées seront plantés et accompagnés par un parterre végétalisé afin de lutter contre les ilots de chaleur. 120 points lumineux agrémenteront l’avenue et permettront d’en réduire la consommation énergétique de 67%. 43 places de stationnement sont également présentes dans le projet dont 31 nouvelles.
Afin de faciliter le commerce et de renforcer l’attractivité de l’avenue, des terrasses spécifiques aux brocanteurs et antiquaires sont également prévues, tout comme des zones de livraison adaptées aux supers lourds. Également, en début d’avenue au plus près du rond-point de la Paix, une contre-allée permettra la desserte des premiers commerces. L’accès aux stations-essence sera lui aussi préservé dans les conditions habituelles.
Si équipe conceptrice, élus et services ont commencé à esquisser l’organisation future du chantier, il faudra tout de même attendre le mois de septembre et la désignation des entreprises pour en connaître l’organisation finale. Pour autant, des grands principes ont été évoqués, ceux du maintien d’une voie de circulation en sens unique durant les travaux et d’un cheminement piéton ainsi que l’organisation d’une base de chantier de l’autre côté de la voie ferrée.
Ce projet de réfection de l’avenue de Verdun, où déplacements doux et ambitions environnementales sont des piliers, est estimée à 9 000 000 euros et est porté par la Ville de Pézenas avec l’accompagnement du Département de l’Hérault, la Communauté d’agglomération Hérault Méditerranée et Hérault Energie pour leurs compétences respectives. Différents partenaires financiers ont également été sollicités pour soutenir cet important chantier.

Le projet de réfection de l’avenue de Verdun:

  • Coût des travaux : estimé à 9 millions d’euros pour 20 500 m2 de voirie

Part CAHM : 3M€ ; Part CD34 : 1,4M€ ; Subventions attendues : 1M650€  

3 500 000€ TTC de reste à charge estimé pour la Ville ;

  • Durée des travaux : 18 mois de travaux entre octobre 2023 et mars 2025
  • Un projet co-construit avec les riverains, commerçants et antiquaires de l’avenue lors de réunions et rencontres régulières
  • Une chaussée de circulation réduite à 6 mètres pour créer un trottoir (2m) et un espace partagé pour piétons et modes de déplacements doux (3m) = 1,1 km de voie verte créée, + de 1km de trottoirs créés = + de 5300m² dédiées aux mobilités douces
  • Arbres plantés : 231 arbres projetés; des essences frugales, résistantes à la sécheresse et à la pollution urbaine, diversifiées et caduques (micocoulier, orme, févier), avec des techniques de plantation favorables à leur développement. Dès qu’ils seront plantés = entre 6 et 10m de haut. Ces arbres seront complétés par 52 cépées et un parterre végétalisé.
  • Une avenue mieux éclairée (120 points lumineux contre 34) avec des puissances différentes (24 W contre 250 en moyenne) et une température de couleur respectueuse de la biodiversité. Ces nouveaux éclairages permettront une économie d’énergie de 67%.
  • Une offre de stationnement repensée : 43 places de stationnement au total. Les places de stationnement créées : 31 unités dont 28 stationnements zone bleue (existant : 12), 11 arrêts minutes (existant : 6), 2 places pour les personnes à mobilité réduite, 2 places super-lourds pour les livraisons. Également seront créées 21 places « accès/arrêts riverains » devant les entrées de leur propriété (existant : 0)
  • Longueur de réseaux humides et secs : 3,2 kms de réseaux humides structurants et 6,6 kms de réseaux secs structurants (hors branchement)

Un projet vertueux :

  • Les matériaux réutilisables issus du chantier seront, dans la mesure du possible, réemployés pour celui-ci. Certains feront l’objet d’expertise pour s’assurer des possibilités d’utilisation.
  • Les eaux de pluie seront récupérées dans les noues plantées et le paillage des sols viendra limiter leur assèchement.
  • Les plus de 280 arbres et cépées seront des essences frugales résistantes à la sécheresse de plantations favorables plantées selon des techniques à leur développement. Cette trame verte adaptée permettra de lutter contre les ilots de chaleur.
  • L’éclairage public sera à basse consommation.
  • Plus de 5 300 m² de revêtements clairs spécifiques aux modes doux et trottoirs.

Le montage du projet est assuré :

  • Par la ville de PEZENAS pour la maîtrise d’œuvre globale ET la maîtrise d’ouvrage des modes doux (trottoirs et voie verte), les plantations et le réseau pluvial ;
  • Par la CAHM sur la maîtrise d’ouvrage des réseaux d’eau potable et d’assainissement ;
  • Par HERAULT ENERGIE pour la maîtrise d’ouvrage des réseaux secs.

Le chantier :

  • 18 mois de travaux
  • A partir d’octobre 2023 – Fin prévisionnelle : mars 2025
  • Circulation routière : maintien de la circulation de desserte en sens unique
  • Piétons : maintien de la circulation et de l’accès aux propriétés
  • Informations : actualisées toutes les semaines, un OPC  (ordonnancement, pilotage, coordination) en lien direct avec la Ville, les entreprises et les riverains
  • De juin à août 2023 : consultation des entreprises, analyse des offres et notification du marché
  • Une zone de chantier prévue de l’autre côté de la voie ferrée afin de desservir au mieux le chantier sans passer par la voie de circulation.
  • Les travaux portent sur la section allant du rond-point de la Paix à la place Bonnet incluse
Pézenas s’expose à la Maison de Ma Région

Pézenas s’expose à la Maison de Ma Région

Ce 11 mai 2023, Béziers avait des accents Piscénois puisque se déroulait le vernissage d’une exposition rétrospective de l’année 2022. En effet, afin d’orner les murs de la Maison de Ma Région de Béziers, la Ville de Pézenas et l’antenne régionale avaient récemment appelé les photographes passionnés de la cité de Molière et de Boby Lapointe à constituer une exposition participative en envoyant leurs clichés réalisés au cours de cette année exceptionnelle, des représentants de la Ville, de la Région, du Photo-club Piscénois et de Temps d’expo ayant la charge de sélectionner les photographies finalement retenues.

Au final ce sont 28 prises de vue qui viennent composer cette exposition où temps forts de 2022, fêtes populaires, théâtre de tréteaux, reconstitution historique et patrimoine Piscénois sont mis à l’honneur de belle manière. Ce vernissage a été l’occasion de remercier Nicolas ANDRE, Alcime PADIGLIONE, Christian MICHEL, Dominique OBERTI, Eric BAUDOU, Jacques FAVIER, Jacques GRANIER, Joe CASSON, Martin KUGLER, Myriam COMBELLES, Olivier LEBARON, Patrick GEORGET, Fabienne SALA JASPEL, Julie BARET et Jean-Pierre DEL FUEYO qui se sont prêtés au jeu de la sélection et la composition de cette rétrospective et de saluer celles et ceux qui, patiemment tout au long de l’année, mettent leur talent au service de la ville afin de garder des souvenirs photographiques de ses nombreux rendez-vous culturels, sportifs et associatifs.

Depuis toujours, Pézenas a une relation particulière avec la photographie comme l’illustre le fonds Jean Bonnafous, précieusement conservés, où les rendez-vous actuels proposés par le Photo-Club Piscénois, qui expose jusqu’au 29 mai au 4 rue Jean-Jacques Rousseau à Pézenas, ou Temps d’Expo qui investira la ville du 27 octobre au 7 novembre.

Au cours de ce vernissage, René Moreno, au nom de la Région, a salué la vitalité Piscénoise et souligné le rôle de proximité que jouent les Maison de Ma Région dans le cadre de l’action menée par la Région Occitanie dans le sillage de sa Présidente, Carole Delga. Armand Rivière, Maire de Pézenas, est revenu sur la dimension culturelle de la ville, insistant sur les rendez-vous populaires et participatifs où chacun est acteur du moment et invitant chacun à retrouver Pézenas du 2 au 11 juin 2023 pour le « Festival Molière, le Théâtre dans tous ses éclats ».

Page Facebook Maison de ma région Béziers

Harcèlement scolaire et cyberharcèlement : revoir le débat

Harcèlement scolaire et cyberharcèlement : revoir le débat

Retrouvez la vidéo et les ressources utiles issus de la Rencontre-débat autour du harcèlement scolaire et du cyberharcèlement organisée mardi dernier à la Maison du Peuple à Pézenas.

Cette rencontre est animée par différents intervenants : le Capitaine Bruno SEGUIER, commandant de la brigade de gendarmerie de Pézenas et l’adjudant Fabrice BERMOND, référent scolaire, la Maison de protection des familles de l’Hérault, l’Équipe Mobile Académique de Sécurité, le Conseil Intercommunal de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CISPD), France Victimes 34 et Mme Lefebvre, principale du Collège Jean Bène.

 

En complément de cette rencontre, deux projections au Cinéma de Pézenas sont proposées. Le film « Un monde » de Laura Wandel est programmé le samedi 13 mai à 18h et le lundi 15 mai à 20h30. A l’issue de la séance du samedi 13 mai, un débat sera animé avec la participation de la gendarmerie. 

 

La ville fait un pas de plus en direction du projet « Territoire zéro chômeur de longue durée »

La ville fait un pas de plus en direction du projet « Territoire zéro chômeur de longue durée »

Ce vendredi 7 avril 2023 avait lieu en Mairie de Pézenas l’Assemblée Générale constitutive de l’association Pézenas-A.C.T.E.S. (Association Citoyenne pour le Travail, l’Environnement et la Solidarité) qui va permettre la concrétisation du projet de « Territoire zéro chômeur de longue durée » à Pézenas.

Plus précisément, l’objet de l’association est la création d’une Entreprise à But d’Emploi (EBE) afin de proposer aux personnes privées durablement d’emploi (PPDE) un CDI à temps choisi rémunéré au SMIC sans toutefois concurrencer les entreprises du territoire.

Le territoire concerné est la commune de Pézenas qui porte ce projet avec l’appui de la Communauté d’agglomération Hérault Méditerranée, du Département de l’Hérault, de la Région Occitanie et de l’Etat.

Dans son discours, le Maire a remercié la Communauté d’agglomération qui s’est engagée, aux côtés de la Ville, dans ce projet.

Il a aussi rappelé qu’il y a près de deux ans jour pour jour, le 1er avril 2021, en présence d’Armand Rivière et de Gilles d’Ettore, se réunissait le premier comité de pilotage destiné à engager la Ville de Pézenas et la Communauté d’agglomération Hérault Méditerranée dans le processus expérimental de « Territoire zéro chômeur de longue durée ». Soulignant, l’importance de chaque étape et le travail fourni depuis trois ans, il a marqué l’engagement de chacun que ce soient les partenaires institutionnels, les associations et leurs bénévoles, les personnes privées durablement d’emploi et les citoyens.

En effet, ce comité de pilotage, animé et coordonné par Danièle Azémar, Conseillère municipale déléguée à l’Attractivité économique et Conseillère communautaire déléguée à l’Economie sociale solidaire, est composé de différents organismes et institutions partenaires, d’associations locales, de bénévoles, d’élus, de citoyens et de personnes privées durablement d’emploi.

Depuis, différentes avancées ont été obtenues par ce groupe qui a choisi de fonctionner en équipe. Misant sur la démocratie participative et l’intelligence collective, il a structuré son projet et consolidé différentes étapes nécessaires à sa concrétisation. Ils ont opté pour une démarche inédite et originale car aucun modèle ne s’imposait à l’avance et qu’il était important qu’il soit conçu sur les spécificités du territoire Piscénois et sur les apports des participants.

L’AG constitutive était ouverte à toutes les personnes intéressées par cette démarche, en premier lieu des personnes privées durablement d’emploi, des soutiens bénévoles, ainsi que les membres et représentants d’associations partenaires et ceux des organismes, institutions et collectivités territoriales accompagnant cette démarche. D’autres rendez-vous appelleront à la participation des uns et des autres selon leur volonté d’engagement et de participation.