ACTUALITÉS

TOUTE L’ACTUALITÉ  À PÉZENAS

Des actions de prévention autour des écrans

Des actions de prévention autour des écrans

Dans le cadre de la semaine sans écrans, le pôle petite enfance parentalité de la ville de Pézenas mène diverses actions.

Mardi, une rencontre entre les enfants et professionnelles de la micro-crèche Clémentine et Alexandre et celle des Pitchounets a été organisée pour échanger sur le sujet.

Mercredi matin, un « café parents » de prévention autour des écrans a été proposé à la crèche Les Pitchounets, en présence du docteur Gottis, médecin de la crèche, et du docteur De Pontual de la PMI. Un moment convivial pour parler des écrans sans culpabiliser et en proposant des alternatives (jeux, ateliers de cuisine, lecture…). Hier en fin de journée, les familles de la crèche Les Pitchounets étaient invitées à un goûter parents-enfants autour du jeu. Objectif : (re)découvrir des activités ludiques à faire en famille pour diminuer les temps d’écrans.

Musiciens de rue : encadrer la pratique pour améliorer la qualité de vie de tous

Musiciens de rue : encadrer la pratique pour améliorer la qualité de vie de tous

La Ville de Pézenas a récemment pris un arrêté relatif aux musiciens de rue qui vient préciser les règles applicables en la matière sur le domaine public communal et ce, à l’année.

Cet arrêté prévoit que les artistes de rue peuvent se produire librement du lundi au samedi entre 16h et 19h.

Des extensions sont prévues hebdomadairement – le samedi (entre 10h et 12h) – et l’été, les mercredis et vendredis lors des nocturnes estivales (entre 16h et 22h).

Cette mesure vise à prendre en compte les réclamations de certains riverains ou commerçants du centre-ville qui subissaient jusqu’alors des concerts sous leurs fenêtres ou devant leurs vitrines, qui pouvaient durer du matin jusqu’au soir, notamment durant la saison estivale.

Bon à savoir :

Si les prestations sont musicales, elles doivent être limitées à 90mn sur le même emplacement.
Les artistes de rue ne peuvent pas se produire dans le même périmètre que les manifestations municipales ou associatives se déroulant sur l’espace public
La présence des artistes ne doit pas entraver l’accès des services de secours, ni la mobilité des différents usagers de la voirie.
La prestation acoustique est à privilégier. L’utilisation de dispositifs de diffusion sonore amplifiée est tolérée en fond musical mais doit demeurer à faible volume.

Bientôt, un point d’accueil du service jeunesse de la Ville au parc des sports

Bientôt, un point d’accueil du service jeunesse de la Ville au parc des sports

Ce mardi 14 mai, d’impressionnants modules (société Easybox) ont été livrés au parc des Sports : une fois aménagés, ils y hébergeront un point d’accueil animé par le service jeunesse de la Ville de Pézenas.

Après avoir préparé le terrain avant leur réception, les agents du Centre Technique Municipal sont actuellement à pied d’œuvre pour que cet équipement soit aménagé et puisse ainsi accueillir les jeunes à la rentrée prochaine.

Depuis 2020, l’équipe municipale est engagée pour structurer une nouvelle offre en direction des jeunes Piscénois ains que de ceux qui fréquentent régulièrement notre commune. Partant du constat que, en raison de la proximité du collège et des lycées, le parc des sports est fréquenté par plus de 2000 jeunes chaque jour et qu’il constitue un des lieux des lieux de rassemblement de ces derniers, l’équipe municipale souhaite, au travers de cet espace aller vers les jeunes et être géographiquement au plus proche des établissements secondaires, du lieu de desserte des transports scolaires et de certains partenaires comme les établissements scolaires ou la Mission Locale d’Insertion.

Ce local permettra aux agents du service Jeunesse de mener des animations, des actions de médiation, d’information, de sensibilisation et de prévention auprès des jeunes. Il sera aussi un lieu qui pourra être investi par les partenaires ou par les jeunes selon les projets.

Immersion dans la restauration scolaire

Immersion dans la restauration scolaire

Ce lundi 13 mai, le Maire Armand Rivière et l’adjointe aux affaires scolaires Aurélie Mialon, les représentants des associations de parents d’élèves et des responsables de service ont déjeuné au sein des restaurants des écoles maternelles publiques de la ville.

Cette action, engagée au niveau élémentaire l’an passé, s’inscrit dans la dynamique impulsée par la municipalité depuis le début de son mandat : offrir une alimentation de qualité aux petits Piscénois.

Aussi, dans un souci d’amélioration constante de ses services, elle a souhaité qu’élus, parents d’élèves et services participent à un repas au sein même de l’école.

L’action complète d’autres dispositifs existants tels que la commission « menus » qui réunit plusieurs fois par an, les associations de parents d’élèves, le prestataire fournissant les repas (l’Esat Catar), les services de la Ville (restaurant municipal, services péri et extra-scolaires) et les élus, pour faire le point sur les menus de la restauration scolaire passés et à venir.

Également, elle s’ajoute à l’engagement de la Ville en faveur de la restauration scolaire avec la mise en place depuis la rentrée 2022 d’une tarification sociale et progressive dès 1 euro pour la cantine.

Un parvis Claude Alberge à Pézenas

Un parvis Claude Alberge à Pézenas

Ce jeudi 9 mai 2024, la Ville de Pézenas a dévoilé la plaque en hommage à Claude Alberge, baptisant ainsi l’espace public situé dans le giron de l’hôtel de Peyrat du nom de cet historien amoureux du patrimoine piscénois, en présence du Maire de Pézenas Armand Rivière, des élus municipaux, de la famille Alberge ainsi que des membres de l’Association Les Amis de Pézenas et de la Confrérie des petits pâtés de Pézenas.

Comme l’a souligné le Maire Armand Rivière dans son discours (accessible ici), cet hommage permet d’honorer « celui qui aura consacré tant d’énergie à la préservation et à la promotion de notre ville par son patrimoine et par son histoire.

Cette dénomination permettra ainsi d’immortaliser la mémoire de Claude Alberge, rattachant ainsi son existence à l’histoire locale et à notre mémoire collective.

Un 8 mai marquant le début des commémorations dédiées aux 80 ans de la Libération

Un 8 mai marquant le début des commémorations dédiées aux 80 ans de la Libération

La cérémonie commémorative du 8 mai 1945 qui s’est tenue dernièrement a marqué le début d’une programmation dédiée aux 80 ans de la Libération de notre ville et de notre pays et sera l’occasion d’honorer Jean Bène, Joseph Alranq, dit Jesse, et Harold Kline.

Dans son discours d’ouverture, la Première Adjointe de la Ville de Pézenas Rachel Saccucci a rappelé le bilan de cette guerre totale qui détient le triste record du conflit le plus meurtrier de l’histoire avec plus de 60 millions de morts, dont la majorité parmi les populations civiles, avant de lire le discours transmis par la Secrétaire d’Etat aux Anciens Combattants.

A sa suite, le Maire de Pézenas Armand Rivière a rendu hommage à celles et ceux qui ont incarné « le visage de la France belle, éternelle et rebelle qui sut se lever et résister » et qui seront, cette année, célébré dans le cadre du 80ème anniversaire de la Libération à Pézenas.

Car « nous devons être fidèles à leur héritage […] Rendons les fiers en écoutant leur message de liberté, d’égalité et de fraternité ; Rendons les fiers en résistant aux sirènes des prédicateurs de haine et de division. Rendons les fiers en renouant avec des cheminements d’espérance. Rendons les fiers en portant toujours plus haut la République laïque et sociale. Rendons les fiers en défiant les nationalismes ravageurs, et les nationalistes, par un projet européen de Paix et de solidarité. Rendons les fiers en portant ce message de Paix au-delà de nos frontières. Rendons les fiers en continuant à proclamer, librement et fièrement : Vive la Paix ! Vive la République ! Vive la France ! »

Sécheresse : nouvelles restrictions sur les usages de l’eau

Sécheresse : nouvelles restrictions sur les usages de l’eau

Le préfet de l’Hérault a décidé de mettre en place de nouvelles restrictions sur les usages de l’eau.

Elles sont consultables dans l’arrêté préfectoral : https://www.herault.gouv.fr/contenu/telechargement/49451/369157/file/AP_DDTM34-2024-04-14847_restriction_eau_secheresse_30-04-2024.pdf

Les particuliers, professionnels (entreprises, exploitations agricoles) et collectivités peuvent connaître, en temps réel, le niveau d’alerte relatif à la ressource en eau et les restrictions d’usage qui s’appliquent à une commune en utilisant la carte interactive RestrEau 34.

CÉLÉBRATIONS 80 ANS DE LA LIBÉRATION

CÉLÉBRATIONS 80 ANS DE LA LIBÉRATION

A l’occasion du 80ème anniversaire de la Libération, la Ville de Pézenas proposera une programmation plurielle afin de refléter l’Histoire et sa diversité.  La Résistance y occupera une place importante afin de réfléchir à ses valeurs, au travers notamment de la...

La Ville propose son premier budget participatif !

La Ville propose son premier budget participatif !

Poursuivant son engagement en faveur de la démocratie participative, l’équipe municipale a voté le 27 mars dernier, l’instauration du premier budget participatif de la Ville. Le principe : permettre aux Piscénois.e.s de s’investir dans la vie locale en proposant une idée pour améliorer leur cadre de vie avec une enveloppe de 40 000€.

Grâce à ce dispositif, chaque citoyen peut faire part de son projet, qui sera ensuite étudié, puis soumis au vote des habitants. Le projet ayant obtenu le plus de votes sera réalisé par la Ville en 2025, dans la limite de l’enveloppe financière dédiée.

À partir du 1er mai 2024 et pendant deux mois, les habitants de la commune à partir de 16 ans, sont invités à soumettre des projets dans trois domaines :

– Cadre de vie et convivialité de quartier,

– Environnement et transition écologique,

– Accessibilité de l’espace et des équipements publics.

Une plateforme dédiée au budget participatif est accessible à ce lien :

Elle permet notamment le dépôt des projets par les habitants à partir du 1er mai 2024. Pour celles et ceux en difficulté avec le dépôt en ligne, une aide pourra être apportée au Centre social Ambroise Croizat.

Chaque projet déposé sera ensuite analysé par la collectivité selon deux critères : l’éligibilité et la faisabilité. Les projets retenus suite aux phases d’analyse seront éligibles au vote des habitants à partir du mois de novembre 2024.

Le budget participatif est une occasion concrète pour les habitants de participer à la vie municipale. Piscénoise, Piscénois, à vos projets !

Avenue de Verdun : modification du plan de circulation à compter du 6 mai

Avenue de Verdun : modification du plan de circulation à compter du 6 mai

ancée des travaux sur l’avenue de Verdun requiert de modifier la circulation des usagers à compter du 6 mai.
Soucieuse d’informer au mieux les riverains, l’équipe municipale est allée à leur rencontre le lundi 29 avril après-midi afin de leur préciser les modifications à venir.

En effet, en raison de travaux majeurs sur la mise en service du nouveau réseau GRDF, les modifications du plan de circulation suivantes seront mises en œuvre à partir du 6 mai, après le Grand Déballage du dimanche 5 mai, et ce pour 5 semaines :

Au croisement de l’avenue François Curée et du boulevard Joliot Curie, il y aura un seul sens de circulation descendant vers l’avenue de Verdun ;

Une déviation sera mise en place vers la rue Louis Audibert et la rue Jules Massenet pour la circulation montante vers le boulevard Joliot Curie ;

la rue Louis Pasteur sera mise en double sens avec suppression du stationnement,

L’avenue François Curée passera en double sens pour les riverains uniquement, l’issue vers l’avenue J. Curie étant temporairement fermée ;

Une voie temporaire de délestage permettant aux usagers de la Maison de santé Axone et du parking François Curée attenant d’accéder au boulevard Joliot Curie via la rue Paul Valery sera ouverte ;

Le boulevard Sarasin passera à double sens afin de fluidifier la circulation et le stationnement y sera temporairement suspendu ;

Afin de concilier tous les usages sur ces voies partagées entre automobilistes et cyclistes, la vitesse sera abaissée à 20km/h.

A compter du 13 mai :

Le chantier de Verdun se poursuit : le rabotage du tronçon allant de la cave peu avant l’embranchement avec la rue Laennec empêchera l’accès aux véhicules dans les propriétés des riverains. Il faudra donc que ces derniers prennent leur disposition pour sortir leur véhicule au plus tard le 12 mai.

Toutes ces modifications ont été renseignées sur le plan ci-dessous.

La ville met tout en œuvre pour que ce chantier d’envergure se passe dans les meilleures conditions pour toutes les parties prenantes.

A noter : Pendant les travaux, vos commerces sont ouverts !

Réaménagement place du 14 juillet

Réaménagement place du 14 juillet

Soucieuse d’améliorer la qualité de vie de son cœur de ville, la municipalité mène des projets de revalorisation de son patrimoine.

Après avoir réaménagé le trottoir de la place du marché des 3/6, elle a dernièrement effectué des travaux sur la place du 14 juillet.

Pour améliorer l’accessibilité du site, les irrégularités des sols pavés situés à proximité des arbres ont été aplanies et un cheminement piéton le long du parking a été créé. 

Également, afin de mettre en valeur la place et ses façades, une nouvelle disposition des terrasses des bars et restaurants a été mise en place. Ce nouvel agencement s’appuie sur la charte terrasse qui a pour objectif de contribuer à une meilleure attractivité de la ville.

Hommage à Pierre Varéa

Hommage à Pierre Varéa

Désireuse d’honorer une décision prise en 2014, l’équipe municipale a rendu hommage à Pierre Varéa, ancien élu municipal, ce vendredi 12 avril en dévoilant la plaque à son nom apposée devant l’une des salles du restaurant municipal.

Cet évènement, qui s’est tenu 10 ans après sa disparition, a permis aux membres de sa famille et aux élus présents de revenir sur ses nombreux engagements et son histoire.

Une histoire, comme l’a souligné le Maire, de mérite républicain, d’ascension sociale et d’engagement au service des travailleurs du Piscénois qui nous oblige collectivement.

Le huitième numéro du Piscénois distribué par les élus !

Le huitième numéro du Piscénois distribué par les élus !

Récemment, à l’occasion du numéro 7, sa charte graphique et sa mise en page ont été repensées dernièrement afin d’améliorer le confort de lecture de tous, de donner davantage de clarté aux contenus et d’offrir une place supplémentaire aux associations Piscénoises.

 Réalisé et rédigé avec le concours des services municipaux, plus particulièrement celui du service communication et du cabinet du Maire, et des élus, ce journal a pour ambition de paraître, au moins, trois par ans. Afin d’en limiter le coût, son impression est financée par une régie publicitaire dévolue à un prestataire et sa distribution est assurée par les élus du groupe majoritaire, parfois aidés par des citoyens. Cette distribution par les élus contribue aux échanges avec la population ainsi qu’aux constats de points d’intervention dans les différents quartiers de la ville. D’autant plus que cette distribution est répartie entre élus en fonction de leur lieu d’habitation ainsi que du quartier dont ils sont référents pour l’action municipale.

 Tiré à 5500 exemplaires, « Le Piscénois » est imprimé avec des encres écologiques sur du papier issu de forêts gérées durablement et bénéficiant du label PEFC, produit sous certification ISO 14001-2004. De plus, le grammage initial du papier de 115 grammes a été diminué à 90 grammes.

 Les personnes qui ne recevraient pas régulièrement ce journal dans leur boîte à lettres peuvent le faire savoir à l’adresse communication@ville-pezenas.fr ou obtenir un exemplaire à l’accueil du Centre Social (rue Massillon) ainsi qu’au service de l’accueil et de l’état civil (cour d’honneur de l’hôtel de Ville).

 Également, les différents numéros du journal municipal sont consultables en ligne que ce soit sur le site Internet de la Ville ou sur la page Facebook de la Ville de Pézenas.

3ème édition du Péz’athlon

3ème édition du Péz’athlon

Les inscriptions à la 3ème édition du Péz’athlon s’ouvrent à partir du 15 avril jusqu’au 05 juin !

Le samedi 8 juin 2024, défis sportifs et rires seront au rendez-vous pour cet événement spécial Jeux Olympiques. Biathlon, natation, hockey, cécifoot, de nombreuses activités sont proposées en fonction des tranches d’âges.

Réunissez vos amis et votre famille pour participer à cet évènement unique, ouvert aux 6 à 99 ans, encadré par les agents des services péri et extra scolaires, jeunesse et sport.

Tous les participants seront récompensés. Une buvette sera tenue par l’association Lous Machous.

Attention, les places sont limitées :

6/8 ans : 4 équipes de 4 maximum

9/11 ans : 4 équipes de 4 maximum

12/15 ans : 4 équipes de 4 à 6 maximum

+ 16 ans : 12 équipes de 4 à 6 maximum

Retrouvez les bulletins d’inscription et fiches individuelles (pour les 6-11 ans et les 12-15 ans uniquement) à remplir en fonction des tranches d’âges ci-dessous.

Pour plus d’infos : Service des Sports : 04 67 90 19 01 / sports@ville-pezenas.fr

Des toilettes sèches en service au parking des Amandiers

Des toilettes sèches en service au parking des Amandiers

Dernièrement, des toilettes sèches ont été mises en service au parking des Amandiers et installées par les agents du Centre Technique Municipal.

Une rampe d’accès pour les personnes à mobilité réduite a par ailleurs été réalisée sur mesure par les agents municipaux.

Des équipements similaires sont prévus pour améliorer l’accueil des usagers dans les mois à venir au parking des Cordeliers ou encore au futur parking avenue Tastavin Llopis.

Permanences mutuelle communale

Permanences mutuelle communale

Pour informer et conseiller les Piscénois qui souhaitent adhérer à la mutuelle communale, MUTAMI assure une permanence sans rendez-vous, à l’Espace des Services Publics, situé sur le parking Boby Lapointe :

– lundi 04 mars de 13h30 à 16h30 ;

– lundi 15 avril de 13h30 à 16h30 ;
– lundi 13 mai de 13h30 à 16h30 ;
– lundi 17 juin de 13h30 à 16h30.

Ville et Agglo soutiennent l’amélioration des logements, des façades et vitrines en cœur de ville à Pézenas

Ville et Agglo soutiennent l’amélioration des logements, des façades et vitrines en cœur de ville à Pézenas

Ce vendredi 29 mars, la ville de Pézenas et le service habitat de l’Agglo Hérault Méditerranée en partenariat avec le cabinet Urbanis organisaient en mairie une réunion d’information sur les différents dispositifs en faveur de l’amélioration des logements, des façades et vitrines en cœur de ville de Pézenas.

Si des aides en faveur de l’amélioration de l’habitat sont prévues pour les 20 communes de l’agglo, la spécificité du centre ancien à Pézenas a conduit la ville et l’agglo a proposé des dispositifs spécifiques. Comme le soulignait Julie Garcin Saudo, adjointe aux développements urbains et durables, dans son introduction, Pézenas est en effet la 2ème ville de l’Hérault en termes de bâtiments classés et il est de la responsabilité de tous de faire au mieux pour préserver le patrimoine existant.

Grâce à l’opération programmée d’amélioration de l’habitat de renouvellement urbain (OPAH-RU) signe en décembre 2023, des aides financières sont prévues pour :

les travaux sur les logements occupés par leurs propriétaires ou des locataires

les travaux sur les parties communes des immeubles en copropriété

la mise en valeur des façades et des devantures commerciales

L’intégralité des dispositifs est recensée dans le document présenté lors de cette réunion, accessible ici : https://www.calameo.com/ville-de-pezenas/read/0067093576f4be50f8a6d

Après une prise de contact téléphonique auprès du guiche unique mis en place par l’agglo (04 67 21 31 30 – maisonhabitat@agglohm.org), des rendez-vous sont organisés dans les locaux des services techniques de la Ville, boulevard Monod avec Urbanis.

A noter : l’accompagnement des porteurs de projets (propriétaires, copropriétaires, agences immobilières, commerçants, etc.) est réalisé gratuitement par URBANIS, opérateur désigné par l’Agglo pour conduire ce suivi.

Conseil Municipal du mercredi 27 mars 2024

Conseil Municipal du mercredi 27 mars 2024

Lors du Conseil Municipal de ce mercredi 27 mars, plusieurs points seront à l’ordre du jour parmi lesquels figurent : le budget primitif pour l’année 2024, la mise en place d’un budget participatif, ainsi que les subventions aux associations.
Education, environnement, cadre vie et attractivité en priorités du budget 2024
Document majeur pour la vie et l’action municipales, le budget primitif vient décider des moyens alloués aux projets municipaux et des priorités à dessiner pour l’année de son exécution ainsi que pour les suivantes.

Comme depuis le début du mandat, les élus municipaux ont fixé quatre orientations dans la construction du budget 2024 :
 La stabilité des taux de la fiscalité locale
 La maîtrise des coûts de fonctionnement pour préserver la capacité d’autofinancement de la commune sur le long-terme
 Le lancement d’un programme pluriannuel d’investissement afin de favoriser la co-construction et le co-financement des projets
 La recherche de financements extérieurs et de solutions innovantes pour optimiser les ressources de la commune.

Année exceptionnelle pour l’investissement, en raison notamment des travaux de réfection engagés sur l’avenue de Verdun, le budget primitif 2024 et les budgets annexes s’élèvent à plus de 30 millions d’euros (30,413M€)

Dans ces budgets, l’investissement représente 14 2511 000 euros dont 8 622 000 euros de dépenses d’équipement. Au sein de ces budgets, l’autofinancement atteint les 3 615 000 euros.

En 2024, ce budget se consacrera en partie au cadre de vie avec notamment l’étude de réhabilitation de la passerelle de Peyne (100 000 euros), participation à la rénovation du Centre de Secours (260 000 euros), la poursuite du renouvellement des panneaux de baskets dans les gymnases (21 500 euros), le réaménagement en cours, dans le cadre de l’application de la charte terrasse et afin de dessiner un cheminement piéton cohérent, de la Place du 14 juillet (140 000 euros).

Ce budget fait aussi le choix de l’éducation et de la jeunesse puisqu’il acte la poursuite du plan numérique dans les écoles (71 500 euros) ou la réalisation d’un pumptrack (78 500 euros).

L’environnement demeure, en 2024, un moteur de l’action municipale avec des projets comme la désimperméabilisation de la Cour de l’école Jacques Prévert (450 000 euros) et la volonté de réaliser un parking périphérique sur l’avenue Tastavin-Llopis (480 000 euros).

Enfin, avec la poursuite de la rénovation de la Maison Consulaire (440 000 euros) et, surtout, le réaménagement de l’avenue de Verdun (4 400 000 euros en 2024), c’est pour l’attractivité de Pézenas que la Ville décide de consacrer ses efforts. Avec la future avenue de Verdun, elle contribuera notamment au développement des déplacements doux, à un nouvel accès pour les commerces, à une meilleure desserte du cœur de ville et à dessiner une entrée de ville à la hauteur de l’identité et de l’image de Pézenas.
La Ville de Pézenas lance son premier budget participatif 
Résolument engagée dans la transparence de l’action publique et dans la participation citoyenne, la Ville de Pézenas fait le choix de s’inscrire dans la démarche des budgets participatifs.

Ainsi, sur une année, élus et services vont accompagner les citoyens pour qu’ils puissent proposer des projets d’investissement (d’un maximum de 40 000 euros) et voter pour le projet qui sera retenu dont l’exécution se concrétisera en 2025. Expérimental, ce nouvel outil démocratique Piscénois sera évalué et amené à évoluer par la suite pour une nouvelle édition.

Le règlement du budget participatif adopté en Conseil Municipal sera mis en ligne sur le site de la Ville très prochainement

La Ville maintient un fort soutien financier aux associations
Forte d’une vitalité associative exceptionnelle, la Ville de Pézenas accompagne les associations tout au long de l’année que ce soit par la mise à disposition de locaux, par l’occupation des infrastructures municipales, par l’apport de moyens matériels, par l’intervention des différents services municipaux ou par le vote de subventions.
Dès 2021, les subventions municipales aux associations ont été réparties en deux catégories « fonctionnement » et « évènementiel » afin d’apporter une meilleure lisibilité et une plus grande transparence dans leur attribution.
Pour l’année 2024, ce sont au total près de 240 000€ de subventions de fonctionnement et évènementiel qui seront ainsi versées aux associations contribuant au vivre ensemble, aux solidarités, à l’éducation populaire et aux nombreux évènements et festivals qui émaillent la vie de la ville et font son attractivité.

Accueil et État civil : un service rénové pour renforcer la proximité et la qualité de l’accueil aux usagers

Accueil et État civil : un service rénové pour renforcer la proximité et la qualité de l’accueil aux usagers

Impulsé par l’équipe municipale, le réaménagement de cette « vitrine » de la commune répond à un double objectif clairement affiché : mieux accueillir le public, d’une part, et améliorer les conditions de travail des agents, d’autre part. La charge de travail de ce service est en effet conséquente : en 2022 et 2023, 10 000 personnes par an au total ont franchi la porte des locaux pour les seules demandes inhérentes aux cartes nationales d’identité et aux passeports. En termes d’accueil téléphonique, ce sont plus de 300 appels par jours qui parviennent jusqu’aux combinés, soit un toutes les minutes environ.
Accroître la qualité d’accueil des usagers et améliorer l’environnement professionnel des agents
Après avoir aménagé de nouveaux locaux pour le Centre Communal d’Action Sociale et rénové le hall d’accueil du premier étage de l’Hôtel de Ville, la municipalité a donc souhaité engager, dès la fin d’année 2023, la réfection des bureaux alloués au service de l’accueil-état civil sur près de 100 m2. Cela dans un but de mieux accueillir les usagers de ces services publics et d’améliorer les conditions de travail des agents municipaux.
Après une mise en peinture des murs, réalisée en interne par les équipes du centre technique municipal, du nouveau mobilier a été installé. Un réaménagement cohérent et structuré de l’espace a permis d’implanter une nouvelle banque d’accueil face à l’entrée, de créer une salle d’attente, de libérer et d’aérer les pôles de travail, et enfin, de gagner en intimité pour le public.
Cette modernisation des locaux a été finalisée au mois de février 2024.
Une équipe de femmes et d’hommes de proximité, à votre service pour vos démarches administratives
Le service de l’accueil-état civil de Pézenas est actuellement composé de cinq personnes, dont une responsable et quatre agents opérationnels. Ensemble, ils accueillent les citoyens du lundi au vendredi, de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h30.
Cette équipe de travail assure six grandes missions. Trois principales que sont l’accueil du public (physique et téléphonique), l’état civil et le recueil des demandes afférentes aux cartes nationales d’identité et passeports, sur deux postes respectifs. Également, trois missions subsidiaires, et pas des moindres, telles que la gestion des listes électorales, les affaires générales (recensements citoyens, légalisations de signatures, certificats de vie, copies certifiées conformes…) et enfin la gestion des réservations de sept salles communales.
Quelques conseils
Afin d’améliorer l’efficacité du service et de minimiser les temps d’attente pour les usagers, quelques petits conseils pratiques peuvent être délivrés :
• Un serveur vocal interactif a été mis en place afin d’aiguiller par téléphone le choix des citoyens en fonction de leurs demandes. Il est important d’écouter le message complet enregistré et de saisir le bon numéro, le service de l’accueil-état civil ne pouvant pas résoudre des problèmes inhérents à d’autres domaines que ceux qui lui incombent.
• Aucun renseignement sensible ne peut être délivré par téléphone. Toute demande à l’administration doit être obligatoirement formulée par voie écrite, par courrier adressé à la Mairie de préférence, le cas échéant par la voie dématérialisée.
• Également, il est important de rappeler que la loi interdit de délivrer tout acte de l’état civil par courriel. Le public a trois solutions pour obtenir ce type de document : se rendre sur place et compléter un formulaire muni d’une pièce d’identité, en faire la demande expresse par courrier postal adressé au service ou via le site internet de la ville, rubrique vos démarches, puis délivrance d’actes.
• Concernant enfin les demandes relatives aux cartes nationales d’identité / passeports, toute personne ayant rendez-vous doit être munie de façon générale : d’un dossier (Cerfa papier ou pré-demande effectuée en ligne sur ants.gouv.fr), de photographies, d’un justificatif de domicile à son nom imprimé sur papier (voire au nom du partenaire si marié.e) et, le cas échéant, des anciens titres d’identité en original, même expirés.
• Les photos doivent obligatoirement être récentes (moins de six mois), réalisées de préférence chez un photographe professionnel et absolument non découpées.
• Des timbres fiscaux sont requis pour établir un passeport ou en cas de perte de CNI.
• Lors du retrait des nouveaux titres, pour laquelle une prise de rendez-vous est impérative pour le bien de tous, les anciens titres en possession, le cas échéant, doivent obligatoirement être restitués.
• Des pièces justificatives complémentaires seront éventuellement exigées en fonction de la situation personnelle de chacun.
• L’idéal reste de se renseigner auprès du service, au préalable de tout rendez-vous. A noter qu’aucun critère de domiciliation n’est appliqué pour effectuer ces démarches, l’usager pouvant se rendre où bon lui semble. En effet, le département de l’Hérault compte à ce jour 50 mairies équipées du matériel nécessaire pour recueillir les demandes relatives aux titres d’identité.
• Enfin, les horaires des rendez-vous fixés au sein du service accueil-état civil sont respectés. Il est donc conseillé de ne pas arriver trop en avance afin d’éviter de surcharger la salle d’attente. En contrepartie, une arrivée trop tardive contraindra les agents du service à ne pas vous revoir.

Matinée découverte des Métiers d’Art à Pézenas

Matinée découverte des Métiers d’Art à Pézenas

A l’occasion des Journées Européennes des Métiers d’Art du 2 au 7 avril 2024, France Travail organise une action Découverte des Métiers d’Art le jeudi 04 avril de 10h à 12h30 à la salle des mariages de la Mairie de Pézenas.
Une matinée de démonstrations et d’échanges avec des professionnels (ferronnier, luthier, ébéniste…) et des organismes de formation pour découvrir ces métiers d’exception.
L’entrée est gratuite mais nécessite une inscription au préalable au lien suivant : https://mesevenementsemploi.pole-emploi.fr/mes-evenements-emploi/evenement/250061

La Ville et l’Agglo présentent le nouveau dispositif d’aides à l’amélioration de l’habitat en centre-ville (France Renov)

La Ville et l’Agglo présentent le nouveau dispositif d’aides à l’amélioration de l’habitat en centre-ville (France Renov)

Destinée en particulier aux propriétaires d’un logement ou d’un immeuble dans le centre-ville de Pézenas mais aussi aux professionnels de l’immobilier, mandataires immobiliers, banques, notaires, ou encore commerçants et artisans, cette réunion d’information permettra de présenter le nouveau dispositif d’aides à l’amélioration de l’habitat sur le centre-ville de Pézenas le vendredi 29 mars de 8h30 à 10h en salle des mariages.
L’ensemble de ces aides à l’amélioration de l’habitat regroupée sous le dispositif France Renov est un outil concret de lutte contre la précarité énergétique et l’habitat indigne.

Autour du budget, deux innovations démocratiques à Pézenas !

Autour du budget, deux innovations démocratiques à Pézenas !

L’équipe municipale piscénoise poursuit son engagement en faveur de la démocratie participative et de l’information en lançant de nouveaux temps d’échanges avec les Piscénoises et les Piscénois.
Sortant du formalisme habituel des réunions publiques, elle souhaite traiter de la thématique budgétaire et de ses enjeux pour la commune lors d’un « apéro-citoyen ». Cette formule pourra, par la suite, être déclinée autour d’autres thématique de l’action municipale.

« Echangez autour du budget de Pézenas » 
Ce 3 avril 2024 à 18 à la Maison du Peuple, un premier rendez-vous est donc proposé afin d’échanger sur la situation budgétaire de la ville, la construction du budget et les projets qu’il permettra de financer cette année ainsi que ceux qui seront à porter dans les années à venir.

Ce rendez-vous se voudra également pédagogique et donnera la parole à un “grand témoin” en la personne de Frédéric Roig, Président de l’Association des Maire de l’Hérault (AMF 34).

Autour de l’application “Ville de Pézenas”, un temps interactif sera également proposé.

« Contribuez au premier budget participatif »
Lors de sa reunion du 27 mars, le Conseil municipal aura à débattre de l’instauration d’un budget participatif et à se prononcer sur le règlement qui présidera à son adoption.

Processus permettant aux citoyens de décider de l’affectation d’une partie du budget de leur collectivité territoriale, la mise en place d’un budget participatif se traduit par l’allocation d’une enveloppe budgétaire de la part de la collectivité à des projets proposés et votés par les habitants.

Le Dédale de Molière : à vos marques !

Le Dédale de Molière : à vos marques !

L’association Athlé Pézenas 34 organise le dimanche 07 avril 2024 pour la 3ème année consécutive le Dédale de Molière à Pézenas. Un Trail Urbain unique, mêlant sport, nature et patrimoine culturel ! Plusieurs parcours sont proposés, de 7km et 14 km, en solo ou en équipe pour le challenge entreprise. Une course enfants-ados sur 1 et 2 km permet aussi aux plus jeunes de fouler les pavés de la cité de Molière.

Parmi les nouveautés de cette édition, une marche gourmande de 7km. Une expérience alliant un brunch aux saveurs locales et une visite touristique de la ville. De plus, l’association soutient le projet de restauration de l’ancienne Maison Consulaire de Pézenas (https://urlz.fr/ntkL) et propose aux participants de faire un don au moment de leur inscription au Trail.

Pour plus d’informations : https://lededaledemoliere9.wixsite.com/trailurbain

Un nouveau service public de proximité à Pézenas avec le Pôle numérique du Centre Social Ambroise Croizat

Un nouveau service public de proximité à Pézenas avec le Pôle numérique du Centre Social Ambroise Croizat

Ce lundi 11 mars 2024, la ville de Pézenas inaugurait un nouvel équipement acquis grâce au partenariat qui la lie à la CAF de L’Hérault : le pôle numérique du Centre Social Ambroise Croizat en présence du Président du Conseil d’Administration de la CAF, Laurent Teissier, du Directeur de la CAF, Thierry Mathieu et du Conseiller Régional René Moreno. Cette inauguration avait lieu à la suite du Comité de pilotage annuel du Centre Social au cours duquel un bilan des actions déployées depuis plus d’un an a été réalisé en présence des partenaires associatifs et institutionnels du Centre Social et de ses bénévoles.
 
Financé dans le cadre des aides à l’équipement de la CAF à hauteur de 40%, cet équipement constitué de deux ordinateurs en libre-accès à l’accueil du Centre Social et un écran tactile mobile a été mis en service depuis la mi-janvier 2024 et constitue ainsi un service public de proximité supplémentaire visant à réduire l’illectronisme sur le territoire tout en modernisant et facilitant l’accès aux droits des Piscénois.
 
L’activité de ce pôle est en effet en constante augmentation depuis l’ouverture du Centre Social en mars 2023 grâce aux ateliers numériques mensuels proposés par le Centre Social au travers de son Conseiller Numérique Quentin Favre et répondait à un fort besoin des Piscénois, tous âges confondus.
 
Dans son discours, le Maire Armand Rivière a en effet souligné les nombreuses fractures engendrées par le numérique, lesquelles ne sont pas exclusivement générationnelles, et l’intérêt en termes d’éducation populaire, de doter la population de tels outils.
Qu’il s’agisse d’être accompagné dans des démarches dématérialisées, d’acquérir les bons réflexes face aux différents risques sur le net ou encore de mieux s’informer, le pôle numérique permet ainsi de gagner en autonomie tout en répondant à un besoin exprimé par les familles et nos ainés.
 
Mettant en parallèle le plan numérique lancé par l’équipe municipale depuis 2021 visant à doter les écoles publiques de matériel informatique et d’outils numériques performants et les actions mises en œuvre par le service jeunesse (festival du jeu vidéo et du numérique notamment) ou encore les actions de parentalité numérique construite avec les familles avec ce nouvel équipement, le Maire a réitéré sa volonté d’« agir juste et utile » pour tous les Piscénois.
 
Remerciant la CAF pour son engagement à accompagner la politique sociale de la Ville, au travers du déploiement du Centre Social, une structure animatrice de la vie sociale locale qui permet d’améliorer le pouvoir d’agir des citoyens, le Maire a également remercier les différents services de la Ville ayant participé à la conception de cet espace, les meubles ayant été conçus en régie par le Centre Technique Municipal et le matériel numérique installé par le service informatique.

La Maison Consulaire à la Une de l’Ami de Pézenas

La Maison Consulaire à la Une de l’Ami de Pézenas

Le dernier numéro de la revue trimestrielle de l’Association « Les Amis de Pézenas » consacre un numéro spécial (n°108) à la Maison Consulaire. Il paraît en ce mois de mars 2024.

L’occasion de revenir sur les travaux actuellement en cours sur cet édifice pour lesquels une souscription populaire via la Fondation du Patrimoine a été lancée (lien vers cagnotte) et surtout d’en apprendre davantage sur l’histoire de cet ancien hôtel de Ville, au travers des contributions de Denis Nepipvoda, de Christine Catala ou encore au travers de la réédition d’un article publié par Jean Nougaret en 1979 dans son ouvrage Pézenas. Evolution urbaine et architecturale du 16ème à la fin du 18ème siècle.

La Ville de Pézenas tient à remercier les contributeurs et en particulier l’association Les Amis de Pézenas pour leur soutien à cette opération de restauration de notre patrimoine commun.

Vous pouvez acquérir ce numéro spécial directement chez l’imprimeur (Editions Domens – Rue Victor Hugo) ou à la librairie Lanet (Place de la République).

Avenue de Verdun, un nécessaire renouvellement de la trame végétale

Avenue de Verdun, un nécessaire renouvellement de la trame végétale

Indiqué lors de différentes réunions publiques, le renouvellement de le trame végétale présente sur l’avenue de Verdun est un passage obligé tant pour la sécurité de l’avenue que pour mener à bien le projet de réfection.

Un constat : des arbres non adaptés au milieu
Afin de connaître l’état réel du micocoulier, des 41 platanes et 9 pins présents sur l’Avenue de Verdun, plusieurs études ont été réalisées dans le cadre du projet de réfection de l’avenue.
Tout d’abord, il apparait évident que si, par le passé, un alignement cohérent et conséquent de platanes formait une continuité sur l’avenue, cela n’est plus le cas aujourd’hui.
Les premières observations témoignent d’alignements en réalité discontinus et composés de platane dont l’évolution a souffert des errements du temps et dont l’aspect prouve qu’ils ont été, d’une certaine manière, « martyrisés ».
Ensuite, une étude phytosanitaire a révélé un bilan préoccupant sur la pérennité des arbres, à court et à moyen terme, qui accentuera la discontinuité existante. En effet, 10 platanes ont été identifiés « à abattre pour dangerosité en urgence » et 10 autres platanes comme à « abattre à terme ». Ainsi, selon cette étude, la moitié des platanes serait vouée à disparaitre, notamment en raison d’un déséquilibre dû à des tailles sévères.
Également, les pins parasols ont créé, et créent, des désagréments dans l’environnement minéral existant, tout comme d’autres essences qui ne sont pas adaptées au milieu.
Enfin, des arbres ont leurs chevelus racinaires enchâssés dans les réseaux (réseaux secs, réseaux humides, compteur gaz…), ce qui a fortement endommagé les réseaux existants dont le renouvellement est nécessaire.
Cette refonte totale des réseaux ne peut se faire dans l’état actuel de l’avenue et aurait des conséquences irrémédiables pour la pérennité des arbres présents.
Une procédure : un accompagnement dans cette première étape de renouvellement de la trame végétale
Une fois les constats sanitaires et sécuritaires faits et les besoins du projet futur dessinés, différentes démarches administratives ont été entreprises afin de procéder à l’abattage des arbres présents sur l’avenue, avant leur renouvellement en nombre conséquent (multiplication par près de 5 du nombre d’arbres à terme).
Ces démarches ont conduit à la réalisation de deux diagnostics naturalistes en octobre 2023 et en janvier 2024 par un écologue :
• Le diagnostic mené en octobre 2023 a permis d’avoir un premier aperçu des différents arbres et espèces présents sur l’avenue.
• La deuxième inspection fin janvier 2024, à l’aide d’une nacelle, a servi à évaluer avec plus de précision l’intérêt de chaque arbre.
Ainsi, 10 arbres ont été identifiés comme potentiellement favorables comme gîte de chiroptères (chauves-souris) même si aucun individu n’a été observé lors de l’inspection. Ces arbres ont été marqués pour éviter que leur cavité soit coupée au moment de l’abattage. L’écologue est présent lors de l’abattage pour faire respecter les marquages et les précautions d’usage. Ces troncs seront entreposés sur un site dédié avec l’ouverture vers le haut pendant quelques temps afin de permettre aux chiroptères éventuellement présents de migrer convenablement.
Un choix : créer de 2 000m² d’espaces végétalisés créés, dédier 5 300 m² aux mobilités douces et renouveler l’intégralité des réseaux
Le remplacement de la trame végétale rend possible un projet qui offrira une nouvelle entrée de ville à Pézenas.
Ce projet contribue à créer 2000 m2 d’espaces végétalisés composés 239 arbres tiges caduques de grand développement accompagnés de 115 cépées et où la perméabilité des sols sera favorisée afin de participer à l’alimentation en eau de cette nouvelle trame végétale. Imaginé en deux parties, selon la configuration et les usages de l’avenue, ce nouveau couvert végétal apportera de l’ombre à l’avenue, d’autant que les arbres plantés auront déjà une hauteur de 6 à 10 mètres.
Le réaménagement de l’avenue de Verdun repose également sur la volonté d’offrir de nouveaux espaces aux piétons et aux mobilités douces, ce qui est quasiment inexistant dans la configuration actuelle de l’avenue. Une fois « livrée », l’avenue sera composée d’une voie verte partagée et de trottoirs ainsi que d’une chaussée de circulation à deux voies et de plus de 40 places de stationnement.
La réfection de cet axe structurant inclut le renouvellement intégral des réseaux secs et humides participant ainsi aux économies d’eau réalisés sur la commune de Pézenas grâce à l’engagement de la Ville et de la Communauté d’agglomération.
Un avantage : fluidifier et sécuriser l’organisation du chantier
Cette première étape de renouvellement de la trame végétale va permettre de gagner de la place dans l’organisation des travaux et, ainsi, réaliser les traversées des réseaux secs et le départ des réseaux humides sans interrompre ni la circulation sur la voie de délestage, ni l’accès aux commerces.
Aussi, une voie piétonne sécurisée va pouvoir être envisagée sur l’avenue et le chantier va gagner en fluidité et en sécurité pour les ouvriers présents sur site.
A noter : le bois récupéré lors de cette opération sera broyé afin d’être transformé en plaquette pour le chauffage.

Conseil municipal du mercredi 06 mars 2024

Conseil municipal du mercredi 06 mars 2024

Rapport d’orientations budgétaires pour 2024  Première étape du calendrier budgétaire, le ROB (rapport d’orientations budgétaires) a été présenté en Conseil Municipal ce jour et suivi d’un débat en vue du vote du budget qui se tiendra lors du prochain Conseil...

Avenue de Verdun : un projet-laboratoire pour inspirer les élus PVD

Avenue de Verdun : un projet-laboratoire pour inspirer les élus PVD

Ce 29 février, les services de l’Etat ont retenu Pézenas pour être l’hôte du premier atelier « Petites Villes de Demain » à l’attention des élus et techniciens des communes de l’Hérault qui entrent dans ce dispositif national d’accompagnement et de soutien aux projets communaux et intercommunaux appuyés localement par la DDTM.
Ouverte par François-Xavier Lauch, Préfet de l’Hérault, cette journée de travail a pris comme exemple la méthodologie de travail déployée sur le projet de traversée de Pézenas. L’objectif étant de partager les enjeux, problématiques et les compétences mobilisées sur une ambition identifiée par toutes les Petites villes de demain : la requalification d’un espace public banalisé, minéral, routier en un espace public de qualité et partagé dans les usages donnant une place aux cycles et piétons.
Sur la scène du Théâtre historique, le Préfet a souligné le caractère tout aussi courageux qu’impérieux de cette réfection. Ce qu’Armand Rivière a confirmé après avoir présenté les caractéristiques et spécificités de la ville. Pour le Maire de Pézenas, « si ce projet aurait pu, ou dû, être fait il y a 15 ou 30 ans, il répond aujourd’hui à des enjeux d’attractivité, tant pour ce quartier que pour la vile, de nouvelles mobilités, d’accessibilité, de rénovation de réseaux et d’économies d’eau, de désimperméabilisation et de végétalisation ».
Tour à tour, Gilles d’Ettore, pour la Communauté d’agglomération, Julie Garcin-Saudo et Frédéric Jauch, pour le Département, Serena Palazzi, pour le Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement, et Cathy Emma, Architecte des Bâtiments de France, ont exposé la récurrence des problématiques d’espaces publics (présence massive de la voiture, minéralité, absence de végétal…), l’importance de la constitution d’une lecture partagée des enjeux et la définition d’un plan guide, l’identification de périmètres d’étude et de maîtrise d’oeuvre et la pertinence de cibler les compétences nécessaires avec des concepteurs mandataires (paysagiste ou architecte spécialisé en espace public).
A leur suite, Manuel Bourgain, Valérie Maraval, Jérôme Le Bel, Lola Perrottet, pour la Ville de Pézenas, et Hervé Piquard, architecte urbaniste de l’agence Atelier Sites, ont exposé la méthode pour co-construire le projet, l’importance de définir un projet d’espaces publics par les usages avec une logique de « traversée de la traversée », la concertation conduite sur plusieurs mois, la communication engagée, les démarches administratives et partenariales entreprises ainsi que les lignes directrices retenues pour favoriser les mobilités douces, la végétalisation et la cohérence urbaine.
Concluant cette dense matinée, Jacques Lucbereilh, Sous-préfet de Béziers, a également reconnu la qualité du travail mené qui conduit à l’un des plus importants chantiers que la ville ait connu et a rappelé les apports de l’Etat et du programme « Petites Villes de Demain » pour aider les collectivités à conduire des projets similaires ou mener d’autres chantiers.
Dans l’après-midi, les participants ont pu passer de la théorie au concret puisqu’ils ont été conduits sur l’avenue de Verdun pour une visite où ils ont pu constater les réalités de l’absence de trottoir, de l’insécurité pour les piétons et les cyclistes, de la chaussée déformée et du manque de cohérence urbaine pour une artère stratégique qui a connu de nombreuses évolutions au fil des décennies. Pour leur permettre de se projeter dans le futur, au niveau de la Pâtisserie-Boulangerie Lallemand, les futures emprises de l’avenue étaient tracées. Ils ont alors pu découvrir l’emplacement du futur trottoir, celui de la voie verte partagée, les dessertes des bus, les deux axes de circulation pour les véhicules motorisés et la régularité des futures plantations d’arbres reliés par une trame végétale.
Elus et professionnels présents ont alors pu constater et confirmer que la réalisation de ce projet changerait le visage de cette entrée de Pézenas et viendrait accroître l’image positive de la ville. Ils ont reconnu que prendre ce projet en exemple pour une journée de travail était inspirant.

Pézenas échange avec l’association nationale Expérimentation Territoriale Contre le Chômage de Longue Durée

Pézenas échange avec l’association nationale Expérimentation Territoriale Contre le Chômage de Longue Durée

Ce mardi 23 janvier, Armand Rivière recevait, aux côtés de l’équipe-projet TZCLD, des associations et institutions qui accompagnent le projet, deux représentantes de l’association nationale gestionnaire du fonds d’expérimentation territoriale contre le chômage de longue durée (ETCLD) chargée d’instruire la candidature de Pézenas à cette expérimentation.

Au cours d’une matinée d’échanges avec les nombreux partenaires de la ville mobilisés sur ce projet (Etat, Région, Département, Agglo, Service Public de l’Emploi, associations locales…) et plusieurs personnes privées durablement d’emploi, de nombreux points ont été abordés dont ceux liés à la spécificité de la ville et à sa centralité, la volonté des élus, des collectivités et de l’Etat d’accompagner cette expérimentation ainsi que le modèle économique qui présidera à la future entreprise à but d’emploi. Pour ce temps de discussion constructive étaient notamment présents : Jacques Lucbereilh, Sous-préfet de Béziers, Maria-Alice Pelé, Vice-présidente de la Région, et Sylvie Pradelle, Vice-présidente du Département.

Avant qu’un atelier participatif soit organisé, en début d’après-midi, avec le chargé de projet pour la Ville Florian Burlet et des personnes privées durablement d’emploi, les participants à cette journée ont pu partager un ragoût d’escoubilles confectionné par les bénévoles du Lieu ressources et servi dans la Cour d’honneur de l’Hôtel de Ville.

Le reste de l’après-midi a été dédié à une visite de différents lieux pressentis pour accueillir les différentes activités de la future entreprise à but d’emploi. D’abord en centre-ville pour ce qui sera des pôles conciergerie, fabrication et textile et, ensuite, sur le site de l’Auribelle où pourrait s’installer un pôle maraîchage. Ce cheminement a été l’occasion, pour Armand Rivière, d’inscrire la candidature de Pézenas à l’expérimentation Territoire zéro chômeur de longue durée dans une volonté municipale plus large de dynamisation du cœur de ville, de remise en culture de terres agricoles et de renfort du lien entre les habitants.

La fin de la journée a été consacrée à un échange entre les représentantes du fonds d’expérimentation, l’équipe projet et le Maire de Pézenas où, une nouvelle fois, la singularité de Pézenas a été mise en avant. Cet entretien a été l’occasion de donner des conseils supplémentaires pour poursuivre l’amélioration du dossier de candidature de Pézenas dans l’attente de l’avis du fonds d’expérimentation pour une proposition d’habilitation en Conseil d’Etat. Ces délais seront mis à profit pour enrichir le projet Piscénois selon une démarche bien rôdée misant sur la participation citoyenne et l’intelligence collective.

Pour ses vœux, Pézenas célèbre ses patrimoines

Pour ses vœux, Pézenas célèbre ses patrimoines

Pour ses vœux, Pézenas célèbre ses patrimoines

Ce vendredi 26 janvier, la municipalité organisait ses vœux à la population : un temps d’échange convivial et festif placé sous le sceau du Patrimoine au son des mélodies traditionnelles de Lou son d’Aqui sur la place Gambetta, devant un public nombreux et avec la Maison Consulaire, actuellement en travaux, comme décour.

Fil rouge du discours du Maire entouré des élus du Conseil Municipal, le patrimoine était en effet mis à l’honneur pour cette cérémonie des vœux : l’occasion pour le Maire de rappeler les différentes actions engagées en faveur du patrimoine bâti depuis 2020 (acquisition de la Pietà rue Montmorency, réfection des façades du Musée de Vulliod Saint-Germain et de l’entrée de la Cour d’honneur de l’Hôtel de Ville, rénovation de la chapelle Saint-Roch et de son tableau attribué à l’artiste Joseph-Marie Vien au sein de la Collégiale Saint-Jean, restauration, en trois phases, du clos, du couvert et du beffroi de la Maison Consulaire ainsi que de la toiture du Musée) et celles désormais envisagées dans les années à venir. « Sans le dire, c’est un véritable plan patrimoine qui se déroule sous nos yeux depuis, à peine, un peu plus de trois ans et pour les années à venir » a-t-il rappelé.

Revenant sur les travaux en cours à la Maison Consulaire, pour lesquels une souscription populaire a été lancée avec la Fondation du Patrimoine (cliquez ici pour y accéder : https://www.fondation-patrimoine.org/les-projets/ancienne-maison-consulaire-de-pezenas), Armand Rivière a insisté sur le fait qu’ils représentent « à la fois le témoignage de notre respect pour notre passé et une graine semée pour l’avenir car, lorsque les échafaudages seront déposés et que les trois phases de chantier seront terminées, nous pourrons nous projeter sur les intérieurs et alors s’ouvrira le champ des possibles, afin d’ imaginer comment ces étages – où des pages de notre Histoire se sont écrites – peuvent devenir des ferments de notre avenir. »

Ne réduisant pas le patrimoine de la ville à ses rues et bâtiments, Armand Rivière a, par la suite, évoqué le patrimoine immatériel ainsi que le patrimoine naturel où il a pu insister sur la future remise en agriculture de 14 hectares à l’Auribelle qu’il a présentée comme un soutien concret à l’agriculture de qualité et de proximité. Exposant différentes actions concrètes en matière de transition écologique, il a tracé la perspective d’une première désimperméabilisation de cour d’école pour 2024 et a décrit que la réfection de l’avenue de Verdun comme un choix alliant attractivité, mobilité, économie et écologie.

Au cours de son intervention, il a également évoqué les axes de la culture, des solidarités, de la jeunesse, du tourisme et de la démocratie en dressant soit le bilan de l’année écoulée soit des perspectives pour l’avenir (retrouvez l’intégralité du discours ici) pour souhaiter que 2024 cultive, collectivement, l’espoir !

C’est ensuite autour d’un buffet préparé par le service du restaurant municipal en partenariat avec l’hôpital local et les boulangeries de l’avenue de Verdun que les habitants ont pu échanger avec les élus présents, dans une ambiance chaleureuse et intimiste permise par la belle mise en lumière des lieux réalisée par les agents du service culture.

Le Préfet de l’Hérault, François-Xavier Lauch, en déplacement à Pézenas

Le Préfet de l’Hérault, François-Xavier Lauch, en déplacement à Pézenas

Après la visite du Sous-Préfet le 7 novembre dernier, la Ville de Pézenas a accueilli mardi 9 janvier 2024 le Préfet de l’Hérault, François-Xavier Lauch, pour une matinée de rencontres axées autour de deux projets majeurs de l’équipe municipale (Territoire Zéro Chômeur de Longue Durée et requalification de l’avenue de Verdun) et de deux déplacements : l’un à l’atelier de fabrication du Petit Scapin et l’autre à l’abattoir.

Répondant à l’invitation du Maire, François-Xavier Lauch, Préfet de l’Hérault, était en déplacement à Pézenas ce mardi 9 janvier 2024 : la visite, qui s’est déroulée sur toute la matinée, s’est concentrée sur la présentation de deux projets structurants pour la municipalité et autour de rencontres avec certains acteurs économiques du territoire.

Le Préfet a été accueilli dans la salle des mariages de la mairie pour une rencontre avec l’équipe-projet Territoire Zéro Chômeur de Longue Durée. Après une présentation de la candidature actuellement instruite par le Fonds National Territoire Zéro Chômeur de Longue Durée, un temps d’échange avec des personnes privées durablement d’emploi et des membres du bureau de l’association Pézenas-ACTES a permis d’exposer la pertinence de la candidature de Pézenas et les espoirs qu’elle suscite. La démarche Piscénoise, construite par étape et de manière participative, a su retenir toute l’attention du Préfet, qui a confirmé la bienveillance de l’Etat sur ce dossier.

Autre grand dossier de la municipalité évoqué : les travaux de l’Avenue de Verdun. Le Préfet s’est rendu sur place, accompagné d’Armand Rivière, de Julie Garcin-Saudo, adjointe aux développements urbains et durables, de Manuel Bourgain, adjoint à la vie démocratique et à l’information citoyenne. L’occasion d’évoquer les problématiques de ce chantier exceptionnel pour la commune (9M€) et de constater in situ les entraves actuelles aux mobilités douces. La cohérence d’offrir à Pézenas une entrée de ville digne de son patrimoine aux mobilités partagées et à la végétalisation renforcée a été défendue par les élus et a confirmé le caractère exceptionnel de ce chantier pour la commune.

La découverte de la ville s’est poursuivie par une visite de l’entreprise « Le petit scapin », fabricant de spécialités languedociennes et de Petits Pâtés de Pézenas, en présence de son responsable, Clément Cazanave et du fondateur de l’entreprise, Dominique Cazanave. Le Préfet a ainsi pu observer les différentes étapes de fabrication de la spécialité culinaire piscénoise et échanger sur la situation de la filière avec le dirigeant de l’entreprise. Ainsi, l’attachement de Pézenas a la qualité de ses productions a également pu être mis en avant au cours des discussions.

Le déplacement s’est clôturé par une visite de l’abattoir de Pézenas en présence de l’équipe opérationnelle, du Président du Syndicat Mixte de la filière Viande Frédéric Roig et du Président du Directeur départemental de la protection des populations Yann Louguet. L’abattoir y a été présenté comme l’élément structurant pour un territoire plus large et pour le développement tant des circuits courts que d’une agriculture de qualité.

La matinée s’est conclue par un échange entre Monsieur le Préfet et Armand Rivière autour des différents projets de la ville, de son patrimoine et de son ambition culturelle.

L’année 2023 en 23 images Piscénoises

L’année 2023 en 23 images Piscénoises

En 2023, l’année Piscénoise a été des plus animée grâce à l’engagement de la ville, de ses services et des associations Piscénoises.

Également, de nombreux chantiers ont émaillé la vie de la cité afin de participer à son aménagement quotidien et de construire son avenir.

Une année riche qu’il est difficile de résumer en 23 images alors n’hésitez pas à consulter notre site internet, le journal municipal « Le Piscénois » et nos réseaux sociaux pour découvrir d’autres temps forts de l’année 2023 à Pézenas ainsi qu’à venir rencontrer élus et services lors des vœux à la population du vendredi 26 janvier 2024 à 18h30 sur la place Gambetta.

Pézenas, la ville où se cultive la convivialité

Saison culturelle, Festivals, propositions associatives, rencontres sportives, rendez-vous commerciaux, temps festifs… les moments d’émerveillement, d’échanges et de partages ont rythmés l’année Piscénoise. Résolument, Pézenas est une ville qui mise sur la convivialité.

– Février, juin, novembre et décembre, les Temporadas et le Carnaval rythment la vie de la ville,
– Juin 2023, la Comédie Française revient jouer à Pézenas pour deux soirées où elle interprètera Dom Juan dans la cadre du Festival « Molière, le théâtre dans tous ses éclats »,
– En juin, le Péz’athlon lancent des défis aux associations et aux compétiteurs d’un jour,
– En septembre, les jeunes et les moins jeunes se donnent rendez-vous au Festival du Jeu Vidéo et du Numérique,
– Décembre, les Fêtes fin d’année battent leur plein et la Maison Consulaire est mise en lumière pour le bonheur de toutes et de tous,

Pézenas, la ville où se cultive la proximité

Que ce soit avec le Centre social Ambroise Croizat créé en 2023, avec de nouveaux lieux ou des temps dédiés aux échanges avec la population, l’action municipale fait de la proximité une priorité.

– Avec la Galerie Ephémère, un nouveau lieu d’exposition s’ouvre en ville et participe à la redynamisation de la rue Jean-Jacques Rousseau,
– Au 10 rue Massillon, le Centre communal d’action sociale dispose de nouveaux locaux et concrétise un projet de Centre social qui porte le nom d’Ambroise Croizat,
– De nouveaux locaux sont inaugurés pour l’Ecole intercommunale de musique, ils se situent dans les étages de la Maison du Peuple,
– A l’automne, au travers de ballades de quartier, les élus vont à la rencontre de la population pour échanger sur le quotidien et les projets de la ville,
– En septembre, la ville accueille ses nouveaux arrivant en leur proposant une visite guidée du centre historique et un moment de partage à l’Hôtel d’Alfonce, écrin des Limonades Aubert.

Pézenas, la ville où se cultive la citoyenneté

D’abord en proposant des formations aux plus jeunes d’entre-nous, ensuite, en multipliant les occasions de participations pour la population, et, enfin, en s’ouvrant aux autres, Pézenas participe à construire la citoyenneté de toutes et de tous.

– Avec Tamm, ville Allemande, Pézenas signe un nouveau jumelage et projette des échanges culturels, scolaires et économiques,
– Avec les apprentissages « Savoir Rouler » et « Gestes qui sauvent », les élèves de la ville sont accompagnés par les services municipaux et différents partenaires dans la construction de leur citoyenneté,
– En septembre, le Pézenas des Idées connait sa troisième édition et propose notamment spectacle « Héroïne » qui reconstitue une salle d’audience dans la Cour d’honneur de la Mairie,
– En juin, les élus de la majorité municipale présente leur bilan à l’occasion de la mi-mandat et, en novembre, un forum ouvert permet de débattre des mobilités en ville,

Pézenas, la ville où l’on cultive la qualité de vie

Petits et grands chantiers sont menés tout au long de l’année que ce soit par les services municipaux ou des entreprises extérieures, ils ont d’abord vocation à améliorer le quotidien de tous tout en favorisant les économies d’énergie et en participant à l’attractivité de la ville.

– Durant l’été, les travaux de l’avenue François Curée viennent rénover la voirie et le réseau d’eau potable ainsi que créer une nouvelle piste cyclable et maintenir l’offre de stationnement,
– Au Parc des Sports, les panneaux de basket sont remplacés et un nouvel écran permet de suivre l’évolution du score des matchs,
– En Mairie, la rénovation énergétique des menuiseries continue, le hall du premier étage est refait et la toiture du Centre d’information et d’orientation est changée,
– A proximité des écoles, des porte-vélos et range-trottinettes à proximité des écoles sont installés et participent au plan de sécurisation de leurs accès,
– En divers points de Pézenas des fresques urbaines font leur apparition pour créer un véritable parcours où il sera possible de déambuler.

Pézenas, la ville où se cultive l’avenir

Investissant sur le temps long pour construire un avenir solide, durable et solidaire, Pézenas porte des projets plus ambitieux et sèment des graines pour le futur.

– Dans les écoles maternelles et élémentaires, le déploiement du « Plan numérique » se poursuit,
– En septembre, le dossier de candidature de Pézenas à l’expérimentation Territoire zéro chômeur de longue durée est officiellement déposé,
– En octobre, le chantier de rénovation des extérieurs de la Maison Consulaire débute, il se réalisera en trois phases et fait l’objet d’une souscription populaire afin de participer à son financement,
– En novembre, les travaux de réfection de l’avenue de Verdun sont lancés pour y dessiner un boulevard urbain aux espaces partagés, à la végétalisation accrue, à la circulation apaisée et à l’attractivité renforcée.

Ouverture de la deuxième session de Baby gym

Ouverture de la deuxième session de Baby gym

Le Service des sports de la Ville de Pézenas ouvre la deuxième session de BABY GYM : Une activité physique intergénérationnelle, un espace de rencontre et de jeu où nos petits sportifs évoluent sur des ateliers de motricité en toute sécurité .
Séances élaborées et animées par 2 éducateurs sportifs diplômés d’état pour un groupe de 12 enfants. L’enfant est accompagné obligatoirement par un adulte.
🗓 Session du 31 janvier au 29 Mai 2024 inclus (12 séances).
⏰ Tous les mercredis : de 09h45 à 10h30.
📍 Gymnase ZÉVORT 2ème étage, Mairie parking Boby Lapointe (accès ascenseur).
💶 Tarifs : Pézenas: 50€ – Extérieurs: 65 €
📝 Inscriptions : Dossier Complet à ramener au service des Sports.
. Dossier téléchargeable
☎️ Contact : l.garcia@ville-pezenas.fr – m.sarrio@ville-pezenas.fr 04.67.90.41.13

Visite du chantier de la Maison Consulaire

Visite du chantier de la Maison Consulaire

Récemment, une visite de chantier des travaux en cours à la Maison Consulaire était organisée en présence des élus du bureau municipal, des agents chargés du suivi de ces dossiers et le chef d’équipe de l’entreprise RBMH mandaté par la Ville pour la réalisation des...

Hommage à Claude Achard

Hommage à Claude Achard

Avec la disparition de Claude Achard, Pézenas perd l’un des siens.
Claude Achard vient de nous quitter. Il nous laisse un héritage considérable.
Celui du professeur attaché à l’école républicaine et à ses valeurs.
Celui de l’érudit qui aura servi la recherche, la connaissance et la transmission de nos patrimoines Piscénois et Languedociens.
Celui du passeur de culture, auteur de nombreux ouvrages et articles.
Celui de l’inlassable défenseur et promoteur de notre patrimoine culturel immatériel qui aura été l’artisan du classement du Poulain à l’UNESCO au titre de Chef-d’œuvre du Patrimoine Oral et Immatériel Mondial de l’Humanité.
Son travail fut immense et n’a d’égal que la discrétion et la modestie qui entouraient l’homme à qui nous devons tant et auquel nous devons rester fidèles.
La Ville de Pézenas s’associe à la peine de sa famille et de ses proches.

Crédit photo : Jean-Charles Domens

Les accès aux commerces maintenus sur l’avenue de Verdun : une priorité pour l’équipe municipale

Les accès aux commerces maintenus sur l’avenue de Verdun : une priorité pour l’équipe municipale

Les accès aux commerces comme aux propriétés des riverains font l’objet d’une attention particulière de la part des élus, des techniciens de la ville et des entreprises intervenant sur le chantier.  Ces accès permettent de fréquenter ces commerces  qui restent ouverts pendant les travaux.

Compte tenu des interventions à réaliser, les accès sont parfois amenés à évoluer : il en est ainsi pour la partie de l’avenue située à proximité du rond-point de la paix (côté sud, cave coopérative), incluse dans le premier tronçon des travaux ayant démarré début novembre.

Un accès par le rond-point a été mis en place pour ces commerces jusqu’au 18 décembre (voir schéma pdf n°1)

Important : cet accès par le rond-point sera modifié à compter du lundi 18 décembre et doit perdurer jusqu’après les fêtes de fin d’année.

En raison de branchements sur les réseaux humides prévus à partir du 18 décembre au droit du rondpoint, la circulation sera en effet modifiée : l’accès aux commerces se fera toujours par le rond-point, la sortie se fera par la voie de délestage. (Voir schéma 2).
Bon à savoir : ces modifications font l’objet de notifications sur l’application Ville qui est téléchargeable et permettent ainsi aux usagers d’être informés dans les meilleurs délais afin qu’ils adaptent leur itinéraire.

• Lien de téléchargement Play Store : https://play.google.com/store/apps/details?id=fr.neocity.pezenas&fbclid=IwAR1hsAQU5o_i2dC1qVZU2uHJnTecFrqrRhlceAf0qMSWiE4mq4RsLFZMj3E   

• Lien de téléchargement App Store : https://apps.apple.com/fr/app/ville-de-p%C3%A9zenas/id1544235746?fbclid=IwAR1CD_HMLER93A-KyWVySJPsFCAxa8s-t1-JZ9DeedTSf2DN2di69iuaHoM

Conseil municipal du 12 décembre 2023

Conseil municipal du 12 décembre 2023

Ville et Agglo se mobilisent pour les économies d’eau

Ayant à délibérer sur la charte d’engagement départementale « Economisons l’eau, ma commune s’engage ! » par le préfet de l’Hérault, les élus Piscénois ont souhaité que ce vote soit l’occasion d’une présentation des différents engagements qu’ils portent avec la Communauté d’agglomération Hérault Méditerranée dans le cadre des compétences eau et assainissement.

Ainsi, il a pu être rappelé que si l’assainissement faisait l’objet d’une délégation de service public, l’eau était quant à elle gérée en régie publique. La présentation des chantiers passées et de ceux projetés a permis de démontrer que ces investissements contribuent à l’économie de 166 000 m3 d’eau par an et ont fait passer le taux de rendement des réseaux d’eau potable de 47% à 69%.

En 2022, les chantiers d’eau potable sur Pézenas ont notamment concerné le réservoir Montmorency ainsi que les rues des Chevaliers Saint-Jean, Baraterie et Cassan. En assainissement, les travaux ont notamment été ceux de la réhabilitation du réseau unitaire de la rue Aristide Briand et du parking Voltaire.

En 2023, si l’important chantier de l’avenue de Verdun est l’un des plus grands projets de rénovation, d’autres devraient avoir lieu impasse Canabassière et rue du Jeu de Paume. La rue du docteur Bastard sera également mise l’étude et l’avenue François Curée a été rénovée durant l’été.

D’autres actions sont également conduites comme la mise en circuit fermée par la ville de ses différentes fontaines, l’optimisation de la gestion des espaces verts, la gestion des eaux pluviales à la parcelle excepté dans les aménagements d’ensemble soumis à déclaration ou autorisation ou la mise à l’étude de bornes pour les prélèvements des services publics et industriels.

Pour la Ville, l’adhésion à cette charte est donc complémentaire de l’action régulière et conjointe qui est conduite avec la Communauté d’agglomération Hérault Méditerranée.

Une convention de financement avec l’Etat pour mener l’expérimentation Territoire Zéro Chômeur de Longue Durée (TZCLD)

Les élus du conseil municipal se prononceront sur une convention de financement entre la Ville de Pézenas et l’Etat, à travers la Direction Départementale de l’Emploi, du Travail et des Solidarités (DDETS).

Mobilisée dans l’expérimentation Territoire Zéro Chômeur de Longue Durée (TZCLD), la Ville a répondu à un appel à projets régional « Prévention de la pauvreté et 1000 premiers jours » pour lequel l’Etat apportera un soutien financier d’un montant total de 20 000 euros. Les modalités de ce financement sont décrites dans la convention de financement.

Cette subvention permettra de cofinancer le poste de chef de projet qui a récemment été pourvu au sein des services de la Ville et confirme l’engagement de la collectivité dans ce dossier coconstruit avec différentes institutions, des associations, des personnes durablement privées d’emploi et des bénévoles.

Déposé en septembre 2023, la candidature de Pézenas à l’expérimentation Territoire Zéro Chômeur Longue Durée (TZCLD) est en gestation depuis plus de trois ans et a donné lieu à un véritable exercice de démocratie participative misant sur l’intelligence collective et l’engagement citoyen.

Portée initialement par la Ville de Pézenas et la Communauté d’agglomération Hérault Méditerranée, elle a déjà donné lieu à la création d’une association Pézenas-A.C.T.E.S qui a la responsabilité de finaliser cette candidature et de créer la future Entreprise à But d’Emploi (E.B.E), la Ville continuant son engagement en présidant le Comité local pour l’emploi, en accompagnant le dossier de candidature, en recrutant le chef de projet, en subventionnant l’association et en affectant des locaux à la future Entreprise à But d’Emploi. A ses côtés, la Communauté d’agglomération, le Département et la Région confirment également leur soutien.

Cette expérimentation repose sur la volonté de proposer à toutes les personnes volontaires durablement privées d’emploi un Contrat à Durée Indéterminée (CDI) dans des Entreprises à But d’Emploi qui développent des activités répondant à des besoins non satisfaits et non concurrentielles avec le tissu économique local.

Depuis 2016, là où l’expérimentation est en vigueur, Territoires zéro chômeur de longue durée fait la démonstration qu’en partant des personnes et des territoires, nous pouvons collectivement mettre fin à la privation durable d’emploi.
Cette expérimentation, et ses premières réussites, confirment la conviction profonde que le droit à l’emploi coûte moins cher que la privation d’emploi et, de surcroît, présente des bénéfices sociaux et environnementaux. Il s’agit donc bien d’une utopie réaliste que Pézenas veut concrétiser.

Avenue Tastavin-Llopis : un véritable projet urbain alliant parking périphérique, espace de loisirs et parc

Confirmant sa volonté de réaliser, un parking périphérique de 250 places sur l’avenue Tastavin-Llopis, la Ville de Pézenas a souhaité affiner ses intentions afin de présenter un projet d’ensemble.

Celui-ci comportera ce parking, l’installation de panneaux photovoltaïques, la mise en place de bornes de recharge pour les véhicules électriques, la création de sanitaires, un cheminement piétonnier, un pumptrack ainsi qu’un parc paysager.

Afin de réaliser ce nouveau parc urbain, la Ville de Pézenas sollicite le Département de l’Hérault pour bénéficier de 50 arbres dans le cadre de sa campagne 2024 « 8000 arbres par an pour l’Hérault ». Les différentes essences locales choisies sont les Micocouliers, les Cercis Siliquatrum, les Erables et les Acacias.

A noter également qu’une fois les travaux de rénovation de l’avenue de Verdun terminé, un autre parking périphérique sera réalisé sur le chemin de l’amandier venant compléter les 38 places ouvertes récentes de plus d’une centaine de places supplémentaires.

Place du 14 juillet : des travaux pour améliorer l’accessibilité piétonne

Soucieuse de maintenir et d’améliorer la qualité de vie de son cœur de ville, la commune mène des projets de revalorisation de son patrimoine.

Dans cette optique, la ville de Pézenas va réaliser des travaux de réaménagement sur de la place du 14 juillet. Ils consistent à :

Aplanir les irrégularités des sols pavés situés à proximité des arbres,

Déplacer le flux piétonnier en aménageant un passage plus large entre la ligne d’arbre et la bordure du parking,

Démolir un immeuble récemment acquis par la ville pour agrandir l’espace public,

Réaménager l’entrée du site historique depuis ce côté de la place du 14 juillet,

Dégager l’espace terrasse situé devant l’immeuble de La Poste pour y créer une aire de jeux.

Le coût de cette opération est estimé à 141 000H.T.€ HT.

Les travaux d’aménagement débuteront, en début d’année prochaine pour une durée estimée de 2 mois, après avoir obtenu toutes les autorisations d’urbanisme nécessaires.
La Ville souhaite déposer des demandes de subvention auprès du Département, de la Région, de l’Etat et de tout autre organisme qui pourrait participer financièrement à la réalisation de cette action.

La Ville poursuit ses actions en direction de la jeunesse

Depuis le début de son mandat, l’équipe municipale impulse une politique jeunesse ambitieuse. Après expérimentations et des bilans positifs, la Ville renouvelle plusieurs opérations.

Le dispositif « Jeunesse Engagement Développement Immersion » (JEDI) est reconduit pour l’été 2024. Mené en partenariat avec la Mission Locale d’Insertion Centre Hérault, les antennes piscénoises de la Croix rouge et du Secours Populaire, il permet aux jeunes de 16-17 ans une immersion professionnelle dans les services de la Mairie et de découvrir l’engagement citoyen.
Ces stages se dérouleront sur 2 périodes : du lundi 08 juillet 2024 au samedi 20 juillet 2024 inclus ou du lundi 22 juillet 2024 au samedi 03 août 2024 inclus. Une troisième période, au mois de juin, pour les jeunes ayant terminés leur scolarité ou n’étant plus scolarisés, pourrait être envisagée.
Chaque jeune stagiaire percevra une indemnité d’un montant de 315€, une aide au permis de conduire de 100€ et une formation de base aux premiers secours (PSC1).

Cette volonté en faveur de l’engagement citoyen des jeunes se décline aussi à travers les ateliers podcast/découverte des métiers. Après une première expérience réussie, l’action est renouvelée. Ainsi, en partenariat avec la communauté éducative et Radio Pays d’Hérault (RPH Sud), des collégiens et lycéens pourront se former aux techniques journalistiques et à l’utilisation de matériel de webradio. Ils réaliseront des interviews de professionnels sur leurs lieux de travail, dans le cadre d’émissions radios et podcasts.

Grâce à la poursuite du partenariat avec l’association Léo Lagrange Méditerranée, la Ville propose à nouveau l’année prochaine deux formations BAFA aux jeunes au Campotel de Pézenas. Les jeunes piscénois et dont l’inscription est faite par les services de la Ville de Pézenas bénéficient d’un tarif réduit pour participer à ces formations. La formation générale BAFA aura lieu du 17 au 24 février 2024 et la formation d’approfondissement aura lieu du 28 octobre au 02 novembre 2024.

Après le succès du festival du jeu vidéo et du numérique, la Ville souhaite déposer des demandes de subvention auprès de la CAF, Info Jeunesse Occitanie et de tout autre organisme qui pourrait participer financièrement à la réalisation de cette action afin de pouvoir organiser une deuxième édition de l’événement.

Enfin, dans un souci de proximité, la Ville souhaite créer un local jeunesse au Parc des Sports. Idéalement situé car fréquenté par plus de 2000 jeunes chaque jour, ce local permettra aux agents du service jeunesse d’être au plus près des publics collégien et lycéen, et des institutions (Collèges, Lycées, Mission Locale, etc). La mise en place d’animations, d’actions de médiation, d’information et de sensibilisation serait ainsi facilitée. Le coût prévisionnel du projet est de 79 919,56 €. La Ville souhaite déposer des demandes de subvention auprès du partenaire CAF, du CISPD (Conseil Intercommunal de Sécurité et de Prévention de la Délinquance), de la Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée, du Conseil Départemental de l’Hérault, de la Région Occitanie – Pyrénées Méditerranée et de tout autre organisme qui pourrait contribuer financièrement à la réalisation de cette action.

Mobilités : coup d’accélérateur pour les lignes départementales au départ / à l’arrivée de Pézenas du réseau liO Hérault Transport

Mobilités : coup d’accélérateur pour les lignes départementales au départ / à l’arrivée de Pézenas du réseau liO Hérault Transport

C’est par un courrier signé de Thierry Mathieu, Président d’Hérault Transport et Conseiller Régional, que le Maire de Pézenas a reçu la bonne nouvelle : la mise en service du PEM de Balaruc-le-Vieux à compter du 23 décembre va permettre aux lignes régulières 603 (Pézenas – Mèze – Gigean St Jean de Védas)  et 604 (Pézenas – Mèze – Montpellier via A9) , en passant par ce Pôle d’Echange Multimodal (PEM), de relier plus rapidement les différentes communes et à moyen terme, de rejoindre la gare SNCF de Sète grâce à la création prochaine d’une ligne express.

Autre nouveauté à signaler : trois nouveaux services par autoroute vont être créés (aller départ Pézenas à 7h35, retour départ station Sabines à 16h15 et 19h30), totalisant ainsi 12 allers/retours par jours proposés aux Piscénois pour se rendre dans la métropole via l’A9.

Le Maire de Pézenas Armand Rivière « se réjouit de cette avancée plébiscitée par les habitants de la commune et plus globalement résidant au nord de l’Agglomération Hérault Méditerranée ».

Cliquez ici pour accéder aux fiches horaires qui seront en vigueur à compter du 23 décembre 2023.

L’engagement de la ville de Pézenas : « un pas de plus pour la reconquête du droit à l’emploi »

L’engagement de la ville de Pézenas : « un pas de plus pour la reconquête du droit à l’emploi »

Ce lundi 20 novembre 2023 se réunissait le 2ème Comité Local pour l’Emploi présidé par Armand RIVIERE, Maire de Pézenas.

Etaient représentés les Élus(es) et services de l’Etat, de la Région, du Département, de la Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée et de la commune, ainsi que les organismes et associations impliqués dans l’accompagnement et l’insertion de personnes privées d‘emploi et des représentants des Personnes privées durablement d’emploi (PPDE), dont l’association Pézenas – A.C.T.E.S., support de la future EBE (Entreprise à But d’Emploi).

A l’ordre du jour, la validation définitive des résidents de Pézenas privés durablement d’emploi rencontrés afin de confirmer leur positionnement sur les futurs emplois qui seront proposés par l’EBE.

Pour précision, depuis l‘engagement de la commune de Pézenas à candidater au projet expérimental Territoire Zéro Chômeur de Longue Durée afin d’éradiquer le chômage de longue durée sur son territoire, 62 personnes privées d’emploi ont étés reçues individuellement afin de poser un diagnostic de leur situation et leur proposer une orientation adaptée.

Ces situations ont étés par la suite étudiées par la commission « Accueil & Orientation » qui est l’organe d’instruction des dossiers présentés ensuite au CLE.

Les 29 membres permanents du Comité Local pour l’Emploi ont délibéré de façon unanime sur les propositions faites par la commission « Accueil & Orientation ». 

La signature des CDI pourrait être effective dès l’officialisation de l’ouverture de l’EBE, lorsque la candidature de la ville de Pézenas au projet TZCLD sera validée par le Conseil d’Etat.

Aujourd’hui, les futurs salariés n’attendent donc plus que le feu vert de l’Etat pour pouvoir intégrer l’EBE en signant leur CDI à temps choisi.

Pour mémoire, le précédent CLE du 30 juin 2023 avait validé les pistes de travail que développera la future EBE suite à une étude de marché réalisée par un cabinet financé par la Communauté d’Agglomération hérault méditerranée pour garantir le respect de la supplémentarité et de la non-concurrence avec le tissu économiques local, ce qui est un impératif du projet. 

Madame Sihame MOHAMEDI, suppléante déléguée de M. Jacques LUCBEREILH, Sous-Préfet de Béziers et Cheffe du Bureau de la Cohésion Sociale et du Développement Économique, a souligné la richesse de ce travail partenarial.

Armand RIVIERE, Maire de Pézenas, n’a pas manqué de saluer l’investissement des futurs salariés dans cet exercice de démocratie participative, et leur engagement, sans avoir de vision claire sur le devenir du projet qui dépend des hautes autorités de l’Etat.

Mme Danièle Azémar, pour la Communauté d’agglomération, Mme Sylvie Pradelle, pour le Département, et Mme Maria-Alice Pelé, pour la Région, ont, elles aussi, souligné le remarquable travail mené à Pézenas et espéré le succès de ces initiatives.

Ce qui est certain, c’est que la commune, l’entreprise à but d’emploi, et les personnes privées d’emploi sont prêtes à démarrer. Ce projet, en co-construction depuis bientôt 4 ans est désormais mature pour sa rapide mise en œuvre : ce qui paraissait comme une utopie devient, grâce à l’engagement de tous(tes) une « utopie réaliste ».

Du côté du chantier de Verdun : pose d’un exutoire de 9T5 (épisode 1)

Du côté du chantier de Verdun : pose d’un exutoire de 9T5 (épisode 1)

La semaine dernière, sur le chantier de Verdun, un « regard exutoire » exceptionnel par son poids (9T5) et sa taille a été posé.

Cette structure béton enterrée, cuvelage béton, permet de faire la jonction entre les réseaux en un point de convergence et également permet de pénétrer dans le réseau pour l’entretenir (regard dit visitable).

L’exutoire constitue l’extrémité du nouveau réseau pluvial en construction.

Sur la photo, la buse cassée qui est plus haute que le nouveau regard, sera coupée proprement et bouchonnée.

C’est un ancien réseau qui sera abandonné au profit du nouveau réseau réalisé qui part du rond-point de la Paix à l’embranchement de l’avenue François Curée en limite du boulevard Joliot Curie.

Le forum des mobilités a fait le plein !

Le forum des mobilités a fait le plein !

Initié avec la première édition du Pézenas des Idées, le forum ouvert a eu lieu en décalé du festival pour cette troisième édition.

En effet, c’est le 13 novembre que les Piscénoises et les Piscénois ainsi que les différents usagers de la Ville étaient conviés à réfléchir autour du thème des mobilités à Pézenas participant ainsi à la co-construction des projets communaux en la matière.

L’objectif du jour étaient que les participants puissent formuler des propositions afin d’améliorer la circulation en ville, que ce soit en tant qu’automobiliste, cycliste ou piéton, quel que soit leur âge, mais aussi les mobilités intercommunales, départementales ou régionales, et le stationnement.

Autre innovation, et afin de toucher un public toujours plus large, les élus et les agents de la ville ont opté pour une formule conviant la population sur trois temps de la journée. Ainsi dès la pause méridienne, ils étaient présents au city stade afin d’aller à la rencontre des jeunes scolarisés à Pézenas qui se sont prêtés avec facilité et enthousiasme au jeu de la participation. Ensuite, c’est à la Gare du Nord que deux autres rendez-vous étaient proposés à la population (de 15h à 17h puis de 18h à 20h) afin de permettre à tous les publics de participer (actifs, retraités, commerçants…). Au total, c’est plus d’une centaine de personnes qui auront répondu à cette démarche.

Les contributions citoyennes, une fois compilées, permettront d’enrichir le projet de ville autour des mobilités que l’équipe municipale souhaite rendre actives et durables afin de mieux partager les espaces et de contribuer à ce que Pézenas demeure une ville apaisée, durable, respirable, dynamique et attractive.

Pour le Maire Armand Rivière, « l’intérêt des publics pour cet évènement souligne la nécessité de consulter et d’échanger régulièrement avec les citoyens sur ces problématiques du quotidien, comme la majorité municipale s’y emploie depuis 2020 que ce soit au travers de la création de Conseils Citoyens dédiés à la Transition Ecologique et au Patrimoine Culturel Immatériel ou encore grâce à la tenue d’évènements « participatifs » tels que les forums ouverts organisés annuellement depuis 2021 ou des temps plus spécifiques sur des projets comme celui de l’avenue de Verdun ».

Pézenas s’inspire de la renaturation de la Baillaury

Pézenas s’inspire de la renaturation de la Baillaury

Dans le cadre de la démarche participative, engagée par la Communauté d’agglomération Hérault Méditerranée, autour des intentions de renaturer la partie urbaine de la rivière Peyne à Pézenas, Armand Rivière avait souhaité qu’un déplacement soit organisé dans une commune conduisant une démarche parallèle et ayant un temps d’avance en la matière. C’est ainsi que le vendredi 17 novembre, il s’est rendu à Banyuls-sur-Mer accompagné d’élus Piscénois, Marie Ballestero et René Verdeil, de personnels de la Ville, Katy Steffen et Simon Fesquet, d’agents de la Communauté d’agglomération, Sophie Drai et Sébastien Théron, et de Maëva Carrère EPTB Fleuve Hérault (Etablissement public territorial de bassin). Afin de leur présenter le projet et ses premières réalisations, ils ont été accueillis par Jean-Michel Solé, le Maire de la commune, Guy Vinot, Adjoint en charge du dossier, et Jérôme Chiodo, Directeur général des services.

Après une réunion de travail et d’échanges en Mairie, ils ont pu se rendre dans le cour d’eau de la Baillaury afin de constater que la première phase des travaux, conduite par le Syndicat du Tech en partenariat avec la ville de Banyuls, était en voie d’achèvement et que, déjà, elle reconstituait une trame verte en cœur de ville et en lieu et place de ce qui, bétonné jusqu’il y a peu, servait de parking à ciel ouvert de plus de 250 places de stationnement en centre-ville, le choix de leur suppression rendant le projet d’autant plus audacieux et répondant à de nouveaux besoins en termes de mobilités.

Comme à Pézenas, les objectifs visés par la restauration écologie de la Baillaury sont d’abord environnementaux notamment pour ce qui est des écosystèmes fluviaux et de la biodiversité.
Pour autant, ces projets peuvent également jouer sur la qualité de vie et de ville en créant de nouveaux cheminements piétons ainsi que de nouveaux accès à la rivière, favorisant en même temps de nouveaux usages, ils peuvent donc être inclus dans une réflexion globale sur les déplacements doux.
La visite du jour a aussi permis de constater les visées pédagogiques d’un tel projet ainsi que les efforts faits afin de végétaliser au mieux l’espace ainsi libéré, renforçant la place de la nature en ville et laissant espérer, demain si c’est fait à Pézenas, qu’un nouveau poumon vert voit le jour en milieu urbain.

Visite du chantier de la Maison Consulaire

Visite du chantier de la Maison Consulaire

Ce lundi 13 novembre, une visite de chantier des travaux en cours à la Maison Consulaire était organisée en présence des élus du bureau municipal, des agents chargés du suivi de ces dossiers et le chef d’équipe de l’entreprise RBMH mandaté par la Ville pour la...

Requalification de l’avenue de Verdun : le projet en chiffres-clefs

Requalification de l’avenue de Verdun : le projet en chiffres-clefs

L’objectif de ce chantier énoncé par le Maire Armand Rivière lors de la réunion publique du 5 juin 2023 vise à « donner à cette entrée de ville une attractivité à la hauteur du patrimoine que l’on trouve en cœur de ville et permettre le partage de l’espace avec les mobilités douces et les piétons ».

En bref, ce chantier vise à transformer une route départementale en véritable boulevard urbain. Alors que le chantier de requalification de la traversée urbaine (avenue de Verdun) a démarré le lundi 6 novembre 2023, retour sur un projet d’envergure au travers de quelques chiffres clefs.

20 500m2

L’emprise sur laquelle les travaux vont être réalisés.

Cet espace englobe l’avenue de Verdun, du rond-point de la paix (rond-point des concessionnaires) jusqu’à la place Bonnet.

Dans un premier temps (jusqu’au mois de janvier 2024 inclus), les travaux ne concerneront que la portion de l’avenue de Verdun comprise entre le rond-point de la paix jusqu’à la rue Audibert

5 300 m²

La surface dédiée aux mobilités douces (trottoirs et voie verte) recouverte de revêtements clairs qui permettra ainsi de lutter contre le phénomène d’ilots de chaleur.

2000m²

La surface qui va être désimperméabilisée grâce aux travaux et qui deviendra support de plantation pour accueillir la trame verte, constituée de cépées et d’arbustes. Située entre les voies destinées aux mobilités douces et la chaussée, cette surface constituera la nouvelle trame noire. Cette zone en terre végétale absorbera les eaux de ruissellement des trottoirs et de la piste cyclable.

283 arbres et cépées

Le nombre d’arbres et cépées qui seront plantés à terme le long de l’avenue, choisis parmi des essences frugales locales résistantes à la sécheresse. 7 arbres seront par ailleurs conservés place Bonnet.

Plus précisément, 231 arbres seront plantés et ont été choisis parmi des essences frugales, résistantes à la sécheresse et à la pollution urbaine, diversifiées et caduques (micocoulier, orme, févier), avec des techniques de plantation favorables à leur développement. Lors de la plantation, leur taille oscillera entre 6 et 10m de haut. Ces arbres seront complétés par 52 cépées et un parterre végétalisé.

Cette trame verte permettra de lutter contre les ilots de chaleur.

120

Le nombre de points lumineux qui seront créés (contre 34 actuellement) avec des puissances différentes (24 W contre 250 en moyenne) et une température de couleur respectueuse de la biodiversité. Ces nouveaux éclairages permettront une économie d’énergie de 67%.

Près de 80 commerçants, prestaires de services ou professions libérales

Le nombre de commerçants, antiquaires, restaurants, brocanteurs, entreprises, professions médicales, vétérinaire, services présents sur l’avenue qui restent ouverts durant les travaux.

31

Le nombre de places de stationnement supplémentaires créés (43 au total)

Les places de stationnement créées : 31 unités dont 28 stationnements zone bleue (existant : 12), 11 arrêts minutes (existant : 6), 2 places pour les personnes à mobilité réduite, 2 places super-lourds pour les livraisons. Également seront créées 21 places « accès/arrêts riverains » devant les entrées de leur propriété (existant : 0).

18

Exprimés en mois, la durée des travaux (fin prévisionnelle : printemps 2025)

12

Le nombre de réunions de construction du projet organisées à destination des riverains et commerçants de l’avenue depuis 2022.

In fine, cette méthode participative a permis d’être à l’écoute des attentes de chacun, de prendre en compte les usages particuliers et d’aboutir à un projet consensuel.

Plus de 10

Le nombre d’entreprises participant au chantier, en incluant les sous-traitants.

9 millions d’euros 

Le montant prévisionnel du coût des travaux (TTC).

Part CAHM : 3M€ ; Part CD34 : 1,415M€ ; Subventions attendues (Europe, Etat, Région, Département): 1M650€ 

3 500 000€ TTC de reste à charge estimé pour la Ville.

7

Le nombre de points d’apports volontaires qui seront installés sur l’avenue au terme des travaux. 5 Points d’apports volontaires doubles (recyclés et ordures ménagères) 2 points d’apports volontaires simples (verres) + 2 points d’apports bio déchets associés aux colonnes.

6,6 kms

La distance que représenteront les réseaux secs une fois rénovés hors branchements (électricité, téléphonie, internet…)

4 mètres

La profondeur de la tranchée réalisée au milieu de l’avenue pour réaliser les travaux.

3,2 kms

La distance que représenteront les réseaux humides structurants (eau, assainissement, pluvial) une fois rénovés.

3 présentations du projet à la population

Le nombre de réunions publiques de présentation du projet à la population entre 2022 et 2023. Le projet final a été présenté à la population le 5 juin 2023.

2,1 kms

La distance totale que représenteront les voies dédiées aux piétons et aux modes de déplacement doux (1 km de trottoirs et 1,1 km de voie verte)

2 voies

Le nombre de voies (double sens de circulation) pour les voitures une fois le chantier terminé.

Le nouveau Sous-Préfet de Béziers en visite à Pézenas

Le nouveau Sous-Préfet de Béziers en visite à Pézenas

Le Sous-Préfet de Béziers récemment nommé, M. Jacques LUCBEREILH, était présent à Pézenas ce mardi 7 novembre après-midi à l’invitation de l’équipe municipale afin de rencontrer les élus et de visiter la commune en présence de différents agents des services de la ville.

L’occasion était ainsi donnée à Armand Rivière de présenter Pézenas et ses spécificités au nouveau Sous-Préfet et de décrire le rôle important de centralité joué par le commune qui s’illustre souvent par le ratio des plus de 4000 élèves accueillis quotidiennement pour une population autour de 8 000 habitants. Propos qui ont été approfondis autour de la vitalité commerciale de Pézenas et de la présence de services publics et de structures médicales sur son territoire.

Également, élus et services ont souhaité mettre en avant trois dossiers sur lesquels ils travaillent actuellement. Un dont le chantier vient de débuter – la requalification de l’avenue de Verdun – pour en faire une véritable artère du cœur de ville aux espaces végétalisés et partagés entre les différents modes de déplacement. L’autre qu’il s’agissait de sécuriser et de réorienter dès l’entrée en fonction de la nouvelle équipe municipale en juillet 2020, à savoir le dossier du quartier Saint-Christol. Et, enfin, les réflexions portées avec la Communauté d’agglomération, pour implanter dans l’ancien Hôtel de Peyrat un espace dédié à la nouvelle scène de la chanson francophone et un incubateur d’entreprises culturelles.

Cet après-midi de rencontre a été conclue par une visite guidée du centre historique conduite par Denis Nepipvoda, guide-conférence de l’Agglo. Elle a permis d’évoquer les différentes acquisitions et rénovations du patrimoine effectuées depuis trois et celles projetées pour les années à venir dont la réfection de la toiture du musée ainsi que la rénovation du clos et du couvert de la Maison Consulaire dont les chantiers viennent de commencer.

Au cours de cette visite, la vocation culturelle et l’attachement au patrimoine culturel immatériel que défend Pézenas ont été évoqués. Ainsi, par exemple, outre une référence aux spécialités locales, l’équipe municipale a tenu à faire connaître au nouveau Sous-préfet de Béziers Le Barbu du Square, pièce de théâtre écrite par Boby Lapointe en 1952 et dont la ville avait soutenu la création à l’occasion du centenaire de l’enfant Piscénois en 2022.

Pézenas représentée à Paris et à Montpellier en défense des Territoires zéro chômeur de Longue Durée

Pézenas représentée à Paris et à Montpellier en défense des Territoires zéro chômeur de Longue Durée

Ce 24 octobre, différents rassemblements ont émaillé l’ensemble d’un territoire national en soutien à l’expérimentation Territoire Zéro Chômeur de Longue Durée. Le projet Piscénois y était représenté par Gilbert Castineira, Directeur de la future Entreprise à But d’Emploi, présent dans la manifestation Parisienne, et par Jean-Yves Martin, Président de l’association Pézenas-A.C.T.E.S, accompagné d’une délégation Piscénoise, dans le cortège Montpelliérain. Par leur mobilisation, ils tenaient à exprimer leur inquiétude de voir cette expérimentation menacée, au niveau national, par les choix comptables du gouvernement dans le cadre du projet de loi de finances 2024.

En effet, l’enveloppe consacrée à ce dispositif, qui en son temps avait recueilli l’unanimité au Parlement, pourrait être limitée à 69 millions d’euros obérant ainsi de futures expérimentations et mettant à mal l’un des principes fondamentaux du projet, l’atteinte de l’exhaustivité, en ne garantissant pas l’accès à l’emploi de toutes les personnes privées durablement d’emploi volontaires pour travailler. A Paris et dans toute la France, les manifestants ont appelé à des moyens supplémentaires qu’ils estiment à 20 millions d’euros comme le demandait, le jour même, une tribune parue dans Libération et signée par 250 élus locaux dont Armand Rivière.

Déjà, Armand Rivière s’était adressé aux parlementaires héraultais pour s’inquiéter d’un autre choix du gouvernement, celui qui consiste à ne financer les emplois créés qu’à hauteur de 95% du SMIC alors que, jusqu’à présent, ils l’étaient à 102%. Ainsi, c’est l’équilibre économique de nombreuses entreprises à but emploi qui pourrait être menacé. Pourtant, cette expérimentation produit des résultats dans les 58 territoires habilités et suscite des espoirs dans les nombreuses collectivités qui s’évertuent à construire un tel projet qui rassemblement personnes privées d’emploi, bénévoles, associations, institutions et acteurs économiques. Pour Armand Rivière, « défendre cette utopie réaliste est important pour celles et ceux qui se sont engagés sans compter dans la constitution des dossiers de candidatures et dans l’établissement de modèles économiques qui fonctionnent. Si ces mesures comptables mettaient en péril ces expérimentations, c’est la croyance en l’action publique qui serait mise à mal. » Pour cette raison, le prochain Conseil municipal sera saisi d’un vœu de soutien au dispositif et d’un souhait de voir les budgets nationaux renforcés.

Également, les citoyens engagés dans le projet Piscénois se retrouveront le 7 novembre pour une nouvelle édition de la grève du chômage où le sujet sera évidemment abordé.

Avec les travaux engagés au Musée et à la Maison Consulaire,cet automne est un véritable printemps pour le patrimoine Piscénois !

Avec les travaux engagés au Musée et à la Maison Consulaire,cet automne est un véritable printemps pour le patrimoine Piscénois !

Si ces trois dernières actions ont été entreprises en faveur du patrimoine (réfection des façades et menuiseries du Musée, acquisition de la Pietà de la rue Montmorency, rénovation de chapelle et du tableau de Saint-Roch à la Collégiale Saint-Jean, reconstitution des volumes de la salle des Etats du Languedoc…), ce sont de nouveaux chantiers d’envergure qui ont débuté ce 9 octobre et qui se dérouleront jusqu’au mois de mai 2024. Ils concernent la Maison Consulaire et le Musée Vulliod Saint Germain.

Axés sur la rénovation des toitures des deux bâtiments et sur la consolidation du Beffroi de la Maison Consulaire, ces travaux s’inscrivent dans la volonté de l’équipe municipale de préserver, entretenir et mettre en valeur le patrimoine historique de la commune.

Pour la Maison Consulaire, ces travaux constituent une première tranche puisque les suivantes contribueront à rénover l’étanchéité, le dallage et les balustres de la terrasse et à restaurer les parements extérieurs, les habillages plomb, les éléments de ferronnerie, les menuiseries extérieures et l’escalier.

Pour mener à bien ces projets, la Ville est accompagnée par un architecte en chef des Monuments de France, Monsieur Trabon, et a retenu une entreprise spécialiste dans la rénovation des sites d’exception. Également, pour la première tranche des travaux de la Maison Consulaire, la Ville a construit un partenariat avec la Fondation du Patrimoine afin de lancer une souscription populaire au profit de ce chantier d’envergure (cliquer sur le QR code pour y accéder).

Cette première tranche et les travaux entrepris sur la toiture du Musée représentent un engagement financier de 502 876.88€ TTC pour lesquels la Ville a reçu le soutien de la Direction régionale des affaires culturelles, de la Région Occitanie et du Département de l’Hérault.

Ces chantiers auront des conséquences dans la vie du quartier, pour lesquelles les riverains ont récemment reçu un courrier d’information reprenant les éléments suivants :
– Présence d’échafaudages impasse Canabassière jusqu’à la fin de l’année
– Présence d’échafaudages place Canabasserie et rue Canabasserie sur toute la période ;
– Présence d’échafaudages place Gambetta à partir du mois de janvier jusqu’au mois de mai 2024,
– Stationnement rue Canabasserie des véhicules de l’entreprise intervenant en journée sur le chantier,
– Installation de chantier et stockage des matériaux place Canabasserie
– Stockage temporaire sur la place des Etats du Languedoc
– Circulation des engins de chantier rue Albert-Paul Alliès, rue Canabasserie et place Gambetta sur la période.

Pour Armand Rivière, et l’équipe municipale, « avec ces importants investissements sur le patrimoine de la Ville, il s’agit d’entretenir un des ferments de notre identité et de notre attractivité. Cet engagement est le témoignage de notre respect pour l’héritage du passé et d’une promesse pour notre avenir commun ».

Conseil Municipal du 27 septembre 2023

Conseil Municipal du 27 septembre 2023

La Polyclinique Pasteur reste à Pézenas Afin de répondre aux besoins d’extension et de développement de la Polyclinique Pasteur et qu’elle ne soit pas contrainte de s’installer dans une autre commune, les élus de la Ville de Pézenas et la direction groupe Cap Santé...

Dématérialisation des demandes de subventions aux associations pour l’année 2024

Dématérialisation des demandes de subventions aux associations pour l’année 2024

Le dossier de demande de subventions aux associations pour l’année 2024 est désormais en ligne : il est à télécharger sur le site de la Ville : www.ville-pezenas.fr rubrique « vie associative et sportive ».
Afin de limiter les coûts d’impression, il n’est désormais plus possible de retirer un dossier papier en mairie.
Le dossier complété est à retourner par courriel jusqu’au 15 novembre inclus à l’adresse : f.allart@ville-pezenas.fr.
Il est également possible de le déposer en mairie au service Financier (2ème étage) de la Mairie de Pézenas

Un « petit » clic pour de grands espoirs !

Un « petit » clic pour de grands espoirs !

Ce mercredi 20 septembre, l’équipe projet réunie autour du projet de Territoire zéro chômeur de longue durée a officiellement déposé, par voie dématérialisée, le dossier de candidature de Pézenas. 

Cette nouvelle étape, qui avait symboliquement lieu dans le bureau d’Armand Rivière, représente plus de trois années de travail d’abord engagé par les élus de Pézenas, dont Danièle Azemar, avec le soutien de la Communauté d’agglomération Hérault Méditerranée. Par la suite, rapidement, une équipe projet s’est constituée autour d’élus, d’agents des collectivités, d’associations, d’institutions, de citoyens engagés et de personnes privées d’emploi. C’est à plusieurs mains que c’est donc écrit le dossier de candidature et l’histoire du projet Piscénois qui continue désormais. 

Armand Rivière a d’ailleurs souligné l’exemplarité de cette démarche collective  puisqu’elle « est à la croisée de nos valeurs notamment celles de la démocratie participative, de la solidarité et de l’innovation économique et sociale ». 

Le groupe présent dans le bureau du Maire pour l’envoi officiel du dossier incarnait cette pluralité puisque, autour de Danièle Azemar et d’Armand Rivière, étaient rassemblés Jean-Yves Martin et Marc Pepi de l’association « Pézenas – A.C.T.E.S », Gilbert Castineira, Directeur de la future entreprise à but d’emploi et personne privée durablement d’emploi, et d’Aurore Maffioli, stagiaire auprès de la Communauté d’agglomération pour le suivi de ce projet.

Si d’autres étapes restent à franchir, dont celle de l’analyse de ce dossier de candidature par des instances nationales, chacun peut témoigner de sa fierté de l’important travail accompli et des espoirs que suscitent le petit clic de souris qui a officiellement adressé le document représentant plus de 14 dossiers, totalisant près de 200 pages, et un grand nombre de sous-dossiers. Pour les élus Piscénois, « le chemin parcouru est déjà une première réussite, il contribue à  inverser la charge de la preuve ainsi qu’à affirmer que personne n’est inemployable et que tout n’a pas été essayé dans la lutte contre le chômage et la précarité. » Espérant la réussite de cette candidature, ils voient dans ce projet « un des ferments du développement économique local autour de l’économie sociale et solidaire. »

Du changement au Centre Technique Municipal !

Du changement au Centre Technique Municipal !

Afin d’assurer au mieux les missions de proximité et d’amélioration du cadre de vie conduites par les agents du Centre Technique Municipal, la Ville de Pézenas a récemment fait l’achat de plusieurs engins ou véhicules de chantier. Concrètement, ont été acquis un...

Restauration de la Maison Consulaire : la Ville et la Fondation du Patrimoine lancent une souscription populaire !

Restauration de la Maison Consulaire : la Ville et la Fondation du Patrimoine lancent une souscription populaire !

Dans le cadre de la restauration de la Maison Consulaire, monument emblématique de l’histoire de Pézenas dont les travaux débuteront au mois d’octobre 2023, la Fondation du Patrimoine est partenaire de la Ville de Pézenas et sera chargée de collecter les dons pécuniaires au profit de ce chantier d’envergure pour la mise en valeur du patrimoine du centre historique.

La signature officielle de la convention liant la ville à la Fondation aura lieu lundi 4 septembre 2023 à 16h00 en salle des mariages en présence du Maire Armand Rivière et du Délégué Régional de la Fondation du Patrimoine, Patrice Genet.

Démarra ainsi officiellement la collecte qui permettra de financer les travaux d’urgence et la mise hors d’eau du bâtiment. Les toitures seront entièrement refaites et la structure du beffroi renforcée.

Vous êtes cordialement invités à vous associer à cet évènement.

De la route à l’avenue, le projet de réfection de l’avenue de Verdun présenté à la population

De la route à l’avenue, le projet de réfection de l’avenue de Verdun présenté à la population

Le 5 juin 2023, Armand Rivière et l’équipe municipale ont invité les Piscénoises et les Piscénois à une réunion publique de présentation du projet définitif de réfection de l’avenue de Verdun, axe structurant pour l’attractivité et la vie de la ville.
Ce rendez-vous avait été précédé de deux autres rencontres publiques en juin et septembre 2022, de trois séances de travail avec les riverains et commerçants de cette avenue, de rencontres individuelles et de nombreuses réunions techniques. In fine, cette méthode participative a permis d’être à l’écoute des attentes de chacun, de prendre en compte les usages particuliers et d’aboutir à un projet consensuel.
A compter de l’automne 2023, il s’agit d’engager 18 mois de travaux pour donner une autre destinée à un espace de 20 500m2 qui, selon Armand Rivière, doit « donner à cette entrée de ville une attractivité à la hauteur du patrimoine que l’on trouve en cœur de ville et permettre le partage de l’espace avec les mobilités douces et les piétons ce qui représente un bouleversement ».
Pour co-construire ce projet, l’équipe municipale et les services de la Ville se sont appuyés sur l’expérience et les compétences d’Atelier Sites, agence de paysage et d’urbanisme représentée par Hervé Piquard (architecte).
Au final, un projet ambitieux est né. Il renouvellera et organisera 3,2kms de réseaux humides structurants, (eau, assainissement, pluvial) et 6,6 kms de réseaux secs (électricité, téléphonie, internet…). Il créera les conditions de partage de l’espace avec une chaussée de circulation ramenée à 6 mètres, 1 km de trottoirs et 1,1 km de voie verte aux espaces partagés entre piétons et modes de déplacements doux. Plus de 280 arbres et cépées seront plantés et accompagnés par un parterre végétalisé afin de lutter contre les ilots de chaleur. 120 points lumineux agrémenteront l’avenue et permettront d’en réduire la consommation énergétique de 67%. 43 places de stationnement sont également présentes dans le projet dont 31 nouvelles.
Afin de faciliter le commerce et de renforcer l’attractivité de l’avenue, des terrasses spécifiques aux brocanteurs et antiquaires sont également prévues, tout comme des zones de livraison adaptées aux supers lourds. Également, en début d’avenue au plus près du rond-point de la Paix, une contre-allée permettra la desserte des premiers commerces. L’accès aux stations-essence sera lui aussi préservé dans les conditions habituelles.
Si équipe conceptrice, élus et services ont commencé à esquisser l’organisation future du chantier, il faudra tout de même attendre le mois de septembre et la désignation des entreprises pour en connaître l’organisation finale. Pour autant, des grands principes ont été évoqués, ceux du maintien d’une voie de circulation en sens unique durant les travaux et d’un cheminement piéton ainsi que l’organisation d’une base de chantier de l’autre côté de la voie ferrée.
Ce projet de réfection de l’avenue de Verdun, où déplacements doux et ambitions environnementales sont des piliers, est estimée à 9 000 000 euros et est porté par la Ville de Pézenas avec l’accompagnement du Département de l’Hérault, la Communauté d’agglomération Hérault Méditerranée et Hérault Energie pour leurs compétences respectives. Différents partenaires financiers ont également été sollicités pour soutenir cet important chantier.

Le projet de réfection de l’avenue de Verdun:

Coût des travaux : estimé à 9 millions d’euros pour 20 500 m2 de voirie

Part CAHM : 3M€ ; Part CD34 : 1,4M€ ; Subventions attendues : 1M650€  

3 500 000€ TTC de reste à charge estimé pour la Ville ;

Durée des travaux : 18 mois de travaux entre octobre 2023 et mars 2025

Un projet co-construit avec les riverains, commerçants et antiquaires de l’avenue lors de réunions et rencontres régulières

Une chaussée de circulation réduite à 6 mètres pour créer un trottoir (2m) et un espace partagé pour piétons et modes de déplacements doux (3m) = 1,1 km de voie verte créée, + de 1km de trottoirs créés = + de 5300m² dédiées aux mobilités douces

Arbres plantés : 231 arbres projetés; des essences frugales, résistantes à la sécheresse et à la pollution urbaine, diversifiées et caduques (micocoulier, orme, févier), avec des techniques de plantation favorables à leur développement. Dès qu’ils seront plantés = entre 6 et 10m de haut. Ces arbres seront complétés par 52 cépées et un parterre végétalisé.

Une avenue mieux éclairée (120 points lumineux contre 34) avec des puissances différentes (24 W contre 250 en moyenne) et une température de couleur respectueuse de la biodiversité. Ces nouveaux éclairages permettront une économie d’énergie de 67%.

Une offre de stationnement repensée : 43 places de stationnement au total. Les places de stationnement créées : 31 unités dont 28 stationnements zone bleue (existant : 12), 11 arrêts minutes (existant : 6), 2 places pour les personnes à mobilité réduite, 2 places super-lourds pour les livraisons. Également seront créées 21 places « accès/arrêts riverains » devant les entrées de leur propriété (existant : 0)

Longueur de réseaux humides et secs : 3,2 kms de réseaux humides structurants et 6,6 kms de réseaux secs structurants (hors branchement)

Un projet vertueux :

Les matériaux réutilisables issus du chantier seront, dans la mesure du possible, réemployés pour celui-ci. Certains feront l’objet d’expertise pour s’assurer des possibilités d’utilisation.

Les eaux de pluie seront récupérées dans les noues plantées et le paillage des sols viendra limiter leur assèchement.

Les plus de 280 arbres et cépées seront des essences frugales résistantes à la sécheresse de plantations favorables plantées selon des techniques à leur développement. Cette trame verte adaptée permettra de lutter contre les ilots de chaleur.

L’éclairage public sera à basse consommation.

Plus de 5 300 m² de revêtements clairs spécifiques aux modes doux et trottoirs.

Le montage du projet est assuré :

Par la ville de PEZENAS pour la maîtrise d’œuvre globale ET la maîtrise d’ouvrage des modes doux (trottoirs et voie verte), les plantations et le réseau pluvial ;

Par la CAHM sur la maîtrise d’ouvrage des réseaux d’eau potable et d’assainissement ;

Par HERAULT ENERGIE pour la maîtrise d’ouvrage des réseaux secs.

Le chantier :

18 mois de travaux

A partir d’octobre 2023 – Fin prévisionnelle : mars 2025

Circulation routière : maintien de la circulation de desserte en sens unique

Piétons : maintien de la circulation et de l’accès aux propriétés

Informations : actualisées toutes les semaines, un OPC  (ordonnancement, pilotage, coordination) en lien direct avec la Ville, les entreprises et les riverains

De juin à août 2023 : consultation des entreprises, analyse des offres et notification du marché

Une zone de chantier prévue de l’autre côté de la voie ferrée afin de desservir au mieux le chantier sans passer par la voie de circulation.

Les travaux portent sur la section allant du rond-point de la Paix à la place Bonnet incluse

Conseil municipal du 31 mai 2023

Conseil municipal du 31 mai 2023

1. Compte administratif 2022 : Une situation financière qui s’améliore, une Ville qui investit et qui agit
Ce compte administratif 2022 confirme un redressement de la situation financière de la Ville de Pézenas et poursuit dans la lignée des résultats obtenus en 2021. Et ce, alors que les premiers effets de la guerre en Ukraine et de la forte reprise de l’inflation se faisaient ressentir tant pour l’économie que pour les particuliers ou les collectivités. Cela se lit notamment dans l’importante progression de l’épargne nette qui passe de 440 612.27 euros en 2021 à 942 082.31 euros en 2022, soit une augmentation de 113.81%. L’épargne nette permet d’assurer le financement des investissements une fois l’annuité de la dette remboursée.
Ce Compte administratif 2022 démontre la sincérité du budget présenté en 2022 au Conseil municipal de Pézenas puisque le taux d’exécution des recettes et des dépenses de fonctionnement est, respectivement, de 101,55% et 89,15%. Important également, le taux d’exécution des dépenses réelles d’investissement qui s’établit à 75,83% en 2022 alors qu’il n’était que de 39,09% en 2020. Ce Compte administratif 2022 confirme que l’engagement à agir porté par les élus et les services de la Ville de Pézenas se concrétise dans les faits et sur le terrain.
Ce Compte administratif 2022 acte la poursuite du désendettement de la Ville. Depuis 2020, la dette de la commune a diminué de 16,27% soit une baisse de 3 105 229.77 euros en trois exercices budgétaires. Conjugué à une augmentation de l’autofinancement, ce désendettement fort permet d’améliorer la capacité de désendettement qui s’établit désormais à 6 ans et 8 mois contre 14 ans et 2 mois en 2020 (9 ans et 5 mois en 2021).
Ce Compte administratif 2022 témoigne d’une progression de l’investissement de 78% entre 2020 et 2022. Les dépenses d’équipement s’élèvent à 4 002 846,47 euros en 2022 et ont permis de réaliser, entre autres, la réhabilitation des étages de la Maison du Peuple afin d’y accueillir l’Ecole intercommunale de musique (286 737.49 euros), d’améliorer l’efficience thermique des bâtiments communaux (372 8947.49 euros), de réaménager le parking de l’avenue de Plaisance et de réaliser des pistes cyclables dans ce quartier (338 895.93 euros), de sécuriser l’accès piéton au nouvel ensemble scolaire Sainte-Marthe/Bonneterre (261 844.48 euros), de renouveler les bornes d’accès au centre historique (165 543.50 euros), de continuer le plan numérique pour mieux équiper les écoles communales (81 521.56 euros).
Ce Compte administratif présente la solidité des partenariats forgés par la Ville de Pézenas afin d’agir au mieux pour la commune et la population. Dès le début du mandat, l’équipe municipale a érigé en priorité la recherche active de financements. Elle a ainsi expérimenté le mécénat dans le domaine culturel et patrimonial ainsi que construit différents partenariats avec l’Etat, les collectivités locales et différents organismes publics afin de participer au financement des projets communaux. Cela s’illustre notamment par l’accroissement des subventions d’investissement reçues (+72.49%) et par un taux de subventionnement des dépenses d’équipement qui s’élève à 32.67% (alors qu’il n’était que de 12% en moyenne sur la période 2014-2020). Ce sont ces partenariats qui permettent de porter l’investissement de la commune sans augmenter les taux de la fiscalité communale et en poursuivant le désendettement du budget municipal.

2. La Ville de Pézenas s’engage avec Pézenas-A.C.T.E.S et poursuit l’ambition d’être retenue comme Territoire zéro chômeur de longue durée
Depuis juillet 2020, la Ville de Pézenas œuvre pour devenir un Territoire zéro chômeur de longue durée. Projet qu’elle porte en partenariat avec la Communauté d’agglomération et qui a franchi différentes étapes depuis la réunion du premier Comité de pilotage le 1er avril 2021.
Désormais, c’est par la création de l’association Pézenas-A.C.T.E.S (association citoyenne pour le travail, l’environnement et la solidarité) que le projet connaît une nouvelle évolution. Cette association devra porter la mission d’ingénierie et de développement du projet ainsi que la future (ou les futures) entreprise à but d’emploi (E.B.E) dès lors qu’elle aura reçu les habilitations nécessaires de la part de l’Etat.
L’association ayant été créée par l’assemblée générale constitutive du 7 avril 2023, il convient pour la Ville de désigner des élus pour la représenter au sein du collège institutionnel de son Conseil d’administration.
Également, dans les prochaines semaines, devrait se réunir un Comité local pour l’emploi (C.L.E) présidé par le Maire de Pézenas.

3. Un référent déontologue pour la Ville de Pézenas
Répondant à une demande croissante et légitime de probité et transparence exprimée par les citoyens et tenant un engagement de campagne, les élus de la Ville de Pézenas se sont prononcés en faveur de la désignation d’un référent déontologue via le collège de référents déontologue du Centre de formation des Maires et des élus locaux (C.F.M.E.L).

4. Dans la lignée de l’expérimentation née avec Pézenas 2022, la Ville poursuit dans les démarches de mécénat et de souscription
Autour de Pézenas 2022, la Ville de Pézenas avait réussi à obtenir 38 500 euros de soutien de la part de mécènes qui venaient s’ajouter à des apports en compétences et en nature. Auparavant, elle avait initié une démarche de souscription afin d’acquérir la Pietà située rue Montmorency.
Engagée dans le cofinancement de ses projets et actions, la Ville de Pézenas va poursuivre dans la voie du mécénat autour du Festival « Molière, le théâtre dans tous ses éclats », de sa saison culturelle, de rendez-vous et d’initiatives en lien avec la chanson francophone, des Journées du Cheval et de la rénovation de la Maison Consulaire. Cette rénovation pourra également faire l’objet d’une souscription ouverte à la population par l’intermédiaire de la Fondation du Patrimoine.

5. Avec le contrat Bourg Centre, la Ville continue de tisser des partenariats institutionnels
Dès 2017, dans le cadre de la nouvelle politique régionale territoriale d’Occitanie, la Région a voulu porter une attention particulière aux petites villes et bourgs-centres dans les zones rurales ou péri-urbaines qui jouent un rôle essentiel de centralité et d’attractivité au sein de leur bassin de vie et constituent des points d’ancrage pour le rééquilibrage territorial.
Sur la base de l’expérience acquise lors de la première génération des Contrats Territoriaux Occitanie et Contrats Bourgs-Centres Occitanie, lors de ses Assemblées Plénières des 25 mars et 16 décembre 2021, la Région a adopté les principes d’une politique territoriale 2022-2028 visant à impulser et accélérer l’engagement des territoires vers une région plus inclusive et à énergie positive ainsi qu’à répondre aux enjeux prioritaires identifiés par le Pacte Vert porté par la Région.
Dans ce nouveau cadre, la dynamique des Contrats Bourgs-Centres est poursuivie pour la période 2022-2028. C’est DONC dans cet esprit, que la commune de Pézenas souhaite aujourd’hui consolider son Contrat Bourg-Centre en signant avec la Région et ses partenaires un avenant.
Il intègre différents projets comme l’étude de préfiguration urbaine, la requalification de l’avenue de Verdun, la renaturation, étude et travaux sur Peyne, la rénovation de la Maison Consulaire, la création d’un tiers lieu culturel en lien avec la chanson francophone, la réouverture de la Butte du Château, la réalisation d’un pôle d’échange multimodal et de parkings périphériques.

6. Pour financer ses investissements, la Ville sollicite un certain nombre de subventions
Dans la lignée de ses partenariats précédents et de sa volonté d’accroître le cofinancement de ses projets, la Ville de Pézenas sollicite un certain nombre de subventions :
– Pour mener à bien le projet de rénovation de la Maison Consulaire notamment ceux à venir pour la réfection de l’ensemble des couvertures et la consolidation du beffroi,
– Pour installer des bornes contrôle d’accès à la rue Anatole France, les précédentes étant défaillantes et la sécurisation de la rue devant régulièrement être assurée (marché hebdomadaire, festivités, piétonisation à la demande des restaurants…),
– Pour effectuer un certain nombre de travaux dans les locaux du Centre de loisirs à Castelsec (réfection du sol dans deux salles, isolation phonique de la salle d’accueil, réfection des menuiseries du Pavillon),
– Pour installer des brises-soleil dans l’école Jacques Prévert,
– Pour remplacer des panneaux de Basket au Gymnase Samuel Honrubia (2023) et au Gymnase B (2024).

7. Passerelle piétonne de Peyne, la Ville passe une convention avec le Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement
A la suite d’un diagnostic indiquant la dangerosité de la passerelle piétonne sur Peyne et invitant à sa fermeture immédiate, la Ville de Pézenas a pris la décision d’interdire le passage des piétons sur ce pont.
Le site même d’implantation de la passerelle fait l’objet de diverses protections au titre du patrimoine. Situé dans le périmètre protégé des abords de nombreux Monuments Historiques, il est implanté en Site Patrimonial Remarquable et s’adosse au site classé que constitue la promenade du Pré St Jean.
Ainsi, la ville a demandé le concours du Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement (CAUE) afin d’établir un cahier des charges pour lancer la consultation de maîtrise d’œuvre et commencer la phase de conception du nouvel ouvrage. C’est sur la convention liant la Ville et le CAUE que le Conseil municipal doit se prononcer.

Pézenas s’expose à la Maison de Ma Région

Pézenas s’expose à la Maison de Ma Région

Ce 11 mai 2023, Béziers avait des accents Piscénois puisque se déroulait le vernissage d’une exposition rétrospective de l’année 2022. En effet, afin d’orner les murs de la Maison de Ma Région de Béziers, la Ville de Pézenas et l’antenne régionale avaient récemment appelé les photographes passionnés de la cité de Molière et de Boby Lapointe à constituer une exposition participative en envoyant leurs clichés réalisés au cours de cette année exceptionnelle, des représentants de la Ville, de la Région, du Photo-club Piscénois et de Temps d’expo ayant la charge de sélectionner les photographies finalement retenues.

Au final ce sont 28 prises de vue qui viennent composer cette exposition où temps forts de 2022, fêtes populaires, théâtre de tréteaux, reconstitution historique et patrimoine Piscénois sont mis à l’honneur de belle manière. Ce vernissage a été l’occasion de remercier Nicolas ANDRE, Alcime PADIGLIONE, Christian MICHEL, Dominique OBERTI, Eric BAUDOU, Jacques FAVIER, Jacques GRANIER, Joe CASSON, Martin KUGLER, Myriam COMBELLES, Olivier LEBARON, Patrick GEORGET, Fabienne SALA JASPEL, Julie BARET et Jean-Pierre DEL FUEYO qui se sont prêtés au jeu de la sélection et la composition de cette rétrospective et de saluer celles et ceux qui, patiemment tout au long de l’année, mettent leur talent au service de la ville afin de garder des souvenirs photographiques de ses nombreux rendez-vous culturels, sportifs et associatifs.

Depuis toujours, Pézenas a une relation particulière avec la photographie comme l’illustre le fonds Jean Bonnafous, précieusement conservés, où les rendez-vous actuels proposés par le Photo-Club Piscénois, qui expose jusqu’au 29 mai au 4 rue Jean-Jacques Rousseau à Pézenas, ou Temps d’Expo qui investira la ville du 27 octobre au 7 novembre.

Au cours de ce vernissage, René Moreno, au nom de la Région, a salué la vitalité Piscénoise et souligné le rôle de proximité que jouent les Maison de Ma Région dans le cadre de l’action menée par la Région Occitanie dans le sillage de sa Présidente, Carole Delga. Armand Rivière, Maire de Pézenas, est revenu sur la dimension culturelle de la ville, insistant sur les rendez-vous populaires et participatifs où chacun est acteur du moment et invitant chacun à retrouver Pézenas du 2 au 11 juin 2023 pour le « Festival Molière, le Théâtre dans tous ses éclats ».

Antenne de la Maison de la Justice et du Droit à Pézenas : une fréquentation significative pour la première année d’exercice !

Antenne de la Maison de la Justice et du Droit à Pézenas : une fréquentation significative pour la première année d’exercice !

Ce jeudi 20 avril 2023, le Conseil d’administration de la Maison de Justice et du Droit d’Agde dont l’antenne de Pézenas dépend s’est réuni en salle des mariages de l’hôtel de Ville de Pézenas afin de dresser le bilan des années 2021 et 2022.

L’occasion pour l’ensemble des personnalités présentes de saluer le succès rencontré par ce nouveau service public de proximité offert aux Piscénois et aux habitants du territoire (qu’ils soient ou non issus de communes de la Communauté d’agglomération Hérault Méditerranée). Armand Rivière, Maire de Pézenas, a d’ailleurs souligné que « ce lieu dédié à la justice de proximité et à l’accès au droit répondait à un réel besoin de la population tout en confirmant le rôle de centralité de la commune de Pézenas ». Située en cœur de ville, cette antenne représente un véritable atout pour les citoyens tout en œuvrant pour le vivre ensemble et le respect de chacun.

Ce succès est permis par les efforts collectivement consentis par les financeurs de cette structure (Etat, Agglo via le Conseil intercommunal de sécurité et de prévention de la délinquance, Ville), qu’il s’agisse de la mise à disposition de moyens humains, de locaux ou d’équipements.

Au cours de cette réunion, les participants ont donc pu mesurer l’importance et la réussite de l’ouverture de cette antenne à l’aune des données statistiques qui leur ont été présentées.

Pour l’antenne de Pézenas, le bilan établi sur 11 mois (l’ouverture au public datant de la fin du mois de janvier 2022) permet de dresser les constats suivants :
• 4394 personnes ont été accueillies au cours de l’année 2022 (sur un total de 18 722 en incluant la MJD d’Agde),
• 82% de ces sollicitations ont concernés des questions d’accès au droit,
• 65% des personnes reçues sont des femmes,
• en matière d’accès au droit, les permanences tenues par divers intervenants ont des objets très divers : médiation du droit du travail et droit de la consommation ; droit immobilier ou de l’urbanisme ; droit de la famille ; médiation en matière de handicap et scolaire, aide à la constitution de dossier CERFA, médiation social et litige en droit du travail, etc.
• le délai moyen pour obtenir un rendez-vous avec un juriste est d’une semaine contre un mois pour les avocats ou les notaires (des renforts étant à l’étude afin d’améliorer ces délais),
• 24 intervenants tiennent des permanences,
• géographiquement, l’antenne de Pézenas accueille majoritairement des habitants de Pézenas, puis des résidents du Nord comme du Sud l’Agglo mais également des habitants situés hors du périmètre de la Communauté d’agglomération (Communautés de communes des avants monts, Clermontais…).

Des actions partenariales ont également été nouées au cours de cette année, notamment avec le service Jeunesse de la Ville de Pézenas et des élèves du Collège Jean Bène qui ont pu découvrir les métiers de la justice et ont réalisé un podcast à cette occasion.

Cette réunion a également permis d’évoquer les projets à venir en 2023 au sein de l’antenne piscénoise, tels que la tenue, le 24 mai 2023, d’une opération pour le public à l’occasion de la journée nationale de l’accès au droit avec des permanences libres ou encore l’organisation d’une journée porte ouverte qui pourrait être organisée d’ici à la fin de l’année.

A noter enfin, l’antenne MJD de Pézenas fermera ses portes du 7 août au 19 août 2023 (ainsi que du 26 décembre au 29 décembre 2023).

Contact accueil MJD antenne de Pézenas : 04 67 35 83 60 « choix 2 »

Territoire zéro chômeur de longue durée – questionnaire

Territoire zéro chômeur de longue durée – questionnaire

La Ville de Pézenas et la Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée s’engagent auprès des personnes privées durablement d’emploi pour créer une entreprise à but d’emploi. Celle-ci permettra à des personnes actuellement privées d’emploi de proposer des services...

La ville fait un pas de plus en direction du projet « Territoire zéro chômeur de longue durée »

La ville fait un pas de plus en direction du projet « Territoire zéro chômeur de longue durée »

Ce vendredi 7 avril 2023 avait lieu en Mairie de Pézenas l’Assemblée Générale constitutive de l’association Pézenas-A.C.T.E.S. (Association Citoyenne pour le Travail, l’Environnement et la Solidarité) qui va permettre la concrétisation du projet de « Territoire zéro chômeur de longue durée » à Pézenas.

Plus précisément, l’objet de l’association est la création d’une Entreprise à But d’Emploi (EBE) afin de proposer aux personnes privées durablement d’emploi (PPDE) un CDI à temps choisi rémunéré au SMIC sans toutefois concurrencer les entreprises du territoire.

Le territoire concerné est la commune de Pézenas qui porte ce projet avec l’appui de la Communauté d’agglomération Hérault Méditerranée, du Département de l’Hérault, de la Région Occitanie et de l’Etat.

Dans son discours, le Maire a remercié la Communauté d’agglomération qui s’est engagée, aux côtés de la Ville, dans ce projet.

Il a aussi rappelé qu’il y a près de deux ans jour pour jour, le 1er avril 2021, en présence d’Armand Rivière et de Gilles d’Ettore, se réunissait le premier comité de pilotage destiné à engager la Ville de Pézenas et la Communauté d’agglomération Hérault Méditerranée dans le processus expérimental de « Territoire zéro chômeur de longue durée ». Soulignant, l’importance de chaque étape et le travail fourni depuis trois ans, il a marqué l’engagement de chacun que ce soient les partenaires institutionnels, les associations et leurs bénévoles, les personnes privées durablement d’emploi et les citoyens.

En effet, ce comité de pilotage, animé et coordonné par Danièle Azémar, Conseillère municipale déléguée à l’Attractivité économique et Conseillère communautaire déléguée à l’Economie sociale solidaire, est composé de différents organismes et institutions partenaires, d’associations locales, de bénévoles, d’élus, de citoyens et de personnes privées durablement d’emploi.

Depuis, différentes avancées ont été obtenues par ce groupe qui a choisi de fonctionner en équipe. Misant sur la démocratie participative et l’intelligence collective, il a structuré son projet et consolidé différentes étapes nécessaires à sa concrétisation. Ils ont opté pour une démarche inédite et originale car aucun modèle ne s’imposait à l’avance et qu’il était important qu’il soit conçu sur les spécificités du territoire Piscénois et sur les apports des participants.

L’AG constitutive était ouverte à toutes les personnes intéressées par cette démarche, en premier lieu des personnes privées durablement d’emploi, des soutiens bénévoles, ainsi que les membres et représentants d’associations partenaires et ceux des organismes, institutions et collectivités territoriales accompagnant cette démarche. D’autres rendez-vous appelleront à la participation des uns et des autres selon leur volonté d’engagement et de participation.

Wilkommen in Pézenas : retour sur la venue de la délégation de Tamm en Mairie le 17 mars dernier

Wilkommen in Pézenas : retour sur la venue de la délégation de Tamm en Mairie le 17 mars dernier

Ce vendredi 17 mars le Maire et les élus du Conseil Municipal de Pézenas ont reçu la délégation de la ville allemande de Tamm en vue de sceller le jumelage entre les deux communes grâce à l’action conduite par le comité de jumelage Pézenas Tamm présidé par T. Amman et le comité de jumelage Tamm Pézenas présidé par le Maire de Tamm, Martin Bernhard.

Etaient présents, aux côtés des membres de la délégation allemande et des membres du comité de jumelage Pézenas Tamm, les éminents représentants de la Confrérie des petits pâtés, le référent régional pour le Fonds citoyen franco-allemand en Occitanie, M. Nicolas Stange, le directeur de la Maison de l’Europe M. Olivier Dedieu ou encore la représentante du Consul honoraire de la République Fédérale Allemande à Montpellier (R. Ickowicz, excusé) Madame Christel Schrimer.

Comme souligné par le Maire Armand Rivière, « il nous faut saluer le fait que ce projet vienne des citoyens eux-mêmes. Il serait illusoire de penser qu’une amitié jumelle puisse être décrétée sur le coin d’un bureau. Non, le jumelage, l’amitié entre deux villes et entre leurs habitants, ne peut exister réellement et être porteuse que si les citoyens s’en emparent. Dans notre cas, cela est même mieux : ce sont les citoyens eux-mêmes qui nous ont poussés à nous rencontrer et ce sont eux qui ont la « charge » de la faire vivre. Nous les y aiderons, nous les accompagnerons. »

Dans son intervention prononcée dans les deux langues, le Président du comité (côté français) Thomas Amman a su habilement s’amuser des clichés entre nos deux peuples tout en rappelant l’importance des jumelages entre la France et l’Allemagne.

Dans son discours, prononcé en français, le Maire de Tamm Martin Bernhard a quant à lui loué les mérites et les charmes de Pézenas, qualifiée de « perle du Languedoc », ainsi que la qualité du buffet préparé en régie par les agents du restaurant municipal. Martin Bernhard a également proposé qu’au travers de ce jumelage, en plus des échanges culturels, scolaires et sportifs, puisse être évoqué un travail commun (échanges de bonnes pratiques) sur la thème du changement climatique et de la transition écologique.

Cette proposition, comme l’acte de jumelage, devra être officiellement adopté lors du prochain Conseil Municipal (lundi 27 mars à 18h à la Maison du Peuple).

60 ans après la signature du traité d’amitié franco-allemand entre le Chancelier Adenauer et le Président de Gaulle en janvier 1963, ce jumelage vient rappeler à l’Union Européenne que si elle a eu besoin des élites pour se faire, elle a désormais besoin des Peuples pour ne pas se défaire : avec ce jumelage, Pézenas et Tamm affirment leur attachement à l’idéal européen et à l’amitié entre nos deux peuples.

Rapport d’orientations budgétaires 2023

Rapport d’orientations budgétaires 2023

Le rapport d’orientations budgétaires 2023 a été présenté lors du Conseil municipal du 06 mars 2023. Il est accessible ci-dessous.

Retrouvez l’ensemble des documents budgétaires de la commune sur notre page Finances

Conseil municipal du 6 mars 2023

Conseil municipal du 6 mars 2023

1- Rapport d’orientations budgétaires 2023 : Continuer à agir et à investir pour Pézenas et ses habitants RAPPORT D'ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2023 L’audit de début de mandat et le rapport de la Chambre régionales des comptes l’avaient démontré dès 2020 et 2021 :...

Des vœux solidaires et conviviaux

Des vœux solidaires et conviviaux

Le pari était audacieux mais de l’avis général il a été réussi. Hier, il s’agissait, pour l’équipe municipale, de réunir, pour la première fois depuis le début de la mandature, population et partenaires dans la Cour d’honneur de la Mairie pour une cérémonie de vœux en plein air sous le signe de la sobriété, la solidarité, l’humanité et la convivialité.

En ce dimanche, de nombreuses personnes ont répondu à cette invitation parmi lesquelles des habitants, bénévoles associatifs, partenaires privés, maires et élus du territoire. Ce fut notamment le cas de Pierre Castoldi, Sous-Préfet, d’Hussein Bourgi, Sénateur, de René Moreno, Conseiller régional ainsi que de Julie Garcin-Saudo et Vincent Gaudy, Conseillers départementaux.

Dans son discours, Armand Rivière est revenu sur l’ouverture, en 2022, de l’antenne de la Maison de la Justice et du Droit et de l’espace aquatique communautaire ainsi que sur les nouveaux locaux réalisés pour le Centre Communal d’action sociale et l’Ecole de musique. Il a également égrainé les temps forts de l’année évènement « Pézenas 2022 » tout en remerciant celles et ceux qui ont rendu ce défi « fou » possible. Souhaitant inscrire Pézenas dans l’avenir, il a évoqué les évolutions espérées en 2023 et dans les années avenir sur le plan des mobilités douces, du stationnement, de l’économie, de l’emploi, des solidarités, de l’agriculture, de l’écologie et de l’innovation culturelle.

De manière originale, c’est autour d’une soupe que les participants ont été invités à partager le verre de l’amitié qui faisait honneur au syndicat Languedoc-Pézenas et à la Cave coopérative Molière. Cette soupe de courges avait été réalisée, le matin même dans les locaux du restaurant municipal, par des élus et agents de la Ville avec l’aide de bénévoles du Lieu Ressources. Également, ce moment de convivialité a été agrémenté par les confections de l’atelier-cuisine de la CIMADE de Béziers, les créations de Oksana et Michel Surhuchov, artisans d’art Ukrainiens installés dans la rue Conti, et les mélodies de l’Orphéon de Garrafach.

Pour parfaire l’esprit de ce rendez-vous, les cuisiniers du jour ont pris le soin de récupérer les graines des courges pour qu’elles soient semées dans le jardin potager du lieu Ressources et de conserver les déchets verts pour qu’ils servent de compost aux maraîchers locaux ou de nourriture à certains de leurs animaux.

La mémoire de Jean-François Sarasin honorée par la Ville de Pézenas

La mémoire de Jean-François Sarasin honorée par la Ville de Pézenas

Lundi 12 décembre, Les Amis de Pézenas ont dévoilé la plaque en hommage au poète Jean-François Sarasin, Secrétaire et Intendant du Prince de Conti qui œuvra pour l’installation de Molière est sa troupe à Pézenas, apposée sur un des piliers de la Collégiale Saint Jean dans laquelle le poète a été inhumé en 1654 .

Le même jour, la Maison Pastré, située place de la République, voyait également sa plaque renouvelée. Ce fut l’hôtel dans lequel s’est éteint le poète dont un boulevard Piscénois porte le nom.

Ce rendez-vous fut l’occasion pour le Maire, ainsi que pour Jean-Marie Bousquet et Manuel Bourgain, de saluer le travail de mémoire conduit par l’association au profit de l’Histoire locale. Armand Rivière et Myriam Sirventon, la Présidente des Amis de Pézenas, ont dit leur attachement à ces plaques, leur rénovation et l’apposition de nouvelles, qui permettent d’écrire l’Histoire locale, d’enseigner notre patrimoine et de les transmettre dans la lignée d’Albert-Paul Alliès qui avait initié ce travail.

Cette plaque a été réalisée par un artisan marbrier et tailleur de pierre installé à Pézenas, Monsieur Arnould, grâce à une partie de la subvention versée par la Commune à l’association.

Conseil municipal du 13 décembre 2022

Conseil municipal du 13 décembre 2022

1. Convention d’un groupement de commande pour les travaux de l’avenue de Verdun
Alors que le projet de réhabilitation et d’aménagement de l’avenue de Verdun a déjà donné lieu à deux réunions publiques et à des rencontres avec les riverains et professionnels ainsi qu’à des temps de travail techniques avec les différents partenaires et parties prenantes, il convient, avant que le chantier ne débute, de formaliser certaines démarches et actes administratifs.
Ainsi, la Ville de Pézenas et la Communauté d’agglomération Hérault Méditerranée vont mettre en place un groupement de commande pour les travaux d’aménagement /réhabilitation de la voirie, la création d’un réseau de pluvial et la réhabilitation des réseaux Eau potable et Assainissement.
Le projet de réfection de cette avenue devrait être présenté au courant du premier trimestre 2023 et les travaux devraient débuter en septembre 2023.

2. En 2023, fêtons les 101 ans de Boby Lapointe !
Afin de poursuivre la dynamique engagée autour de l’année « Pézenas 2022 » et des 100 ans de Boby Lapointe, la Ville de Pézenas tisse un partenariat avec l’association « Eh ! Dis ! Boby », sur un modèle similaire à celui construit en 2022, afin d’organiser une manifestation intitulée « Fête anniversaire CentUNaire de Boby Lapointe » qui se tiendrait dans les rues de Pézenas le week-end des 15 et 16 avril 2023.

3. Pézenas s’engage dans un parcours d’art urbain
La Ville de Pézenas conclut un partenariat avec la SAS SMC – PDP Gallery en vue de réalisation de deux fresques murales sur l’année 2023. Ainsi, elle souhaite initier un parcours urbain au sein de la cité et permettre au plus grand nombre d’aborder l’art urbain contemporain sur des murs visibles depuis l’espace public. Les deux premières œuvres pourraient être réalisées par Mohamed Lghacham et Jaw, deux artistes reconnus dans leur spécialité.

4. Actions en direction de la jeunesse, partenariat avec le Collèges Jean Bène et les Lycées Jean Moulin, Charles Alliès et Charles Marie de la Condamine
Dans le cadre de la convention territoriale globale, le service jeunesse de la ville propose un projet lié à la découverte des métiers, en s’appuyant sur un atelier webradio/podcast en partenariat avec les établissements scolaires du secondaire de la ville de Pézenas cités en titre. Dans ce dispositif, les élèves (collégiens et lycéens) pourront interviewer des professionnels ; le but étant que ces temps d’exploration et d’interview soient profitables aux jeunes dans leur orientation et/ou professionnalisation.
Ce projet est à l’initiative de la Ville de Pézenas, en collaboration avec des établissements scolaires du secondaire, le centre d’information et d’orientation, des professionnels tels que les gendarmes et sapeurs-pompiers basés sur la commune, et artisans métiers d’art de Pézenas en partenariat avec la Maison des Métiers d’Art, ainsi que la Maison de la Justice et du droit.
La radio RPH Sud en est le prestataire majeur. Une formation des jeunes aux techniques d’interview sera assurée par un journaliste de Radio Pays d’Hérault (RPH Sud).

5. Partenariat avec la Mission Local d’Insertion, la Croix Rouge et le Secours Populaire
A l’été 2023, dans le cadre du renouvellement de l’opération « Jeunesse Engagement Développement Immersion » (JEDI) mise en place par le service jeunesse en partenariat avec la Mission Locale d’Insertion Centre Hérault avec des jeunes âgés de 16-17 ans, il est proposé de lier un partenariat avec les antennes Piscénoises de la Croix Rouge et du Secours Populaire qui pourront accueillir des jeunes.
Les jeunes bénéficieront également de la formation de base aux premiers secours (certificat de prévention et secours civiques niveau 1 – PSC1) dispensée par la Croix Rouge.

6. Signature de la Charte du réseau « Ecocentres de loisirs de l’Hérault »
Cette charte proposée par l’association « Coopère 34 » porte les objectifs suivants:
• Permettre aux accueils de loisirs de s’inscrire dans une démarche de développement durable et faire vivre cette démarche sur le long terme,
• Permettre la reconnaissance d’une démarche de qualité dans la mise en place des projets (éducatif, pédagogique, …) de la structure, basée sur l’Education à l’Environnement pour un Développement Durable (EEDD),
• Engager la structure dans une démarche éco responsable et pérenne, à laquelle sont associés les utilisateurs, salariés, partenaires et publics,
• Permettre l’échange entre structure et accompagner la montée en compétence sur les thématiques.

7. Partenariat entre le Lycée Jean Moulin et le Centre de loisirs de Castelsec
Dans le cadre du travail en faveur de l’enfance et de la jeunesse, le lycée Jean Moulin et le Centre de Loisirs souhaitent créer des liens pour favoriser les échanges et promouvoir le théâtre comme moyen de rencontre, de réflexion, d’échanges et de transmission.
Les activités proposées et réalisées s’inscrivent dans le cadre du service des Accueils de loisirs de Pézenas et de son projet éducatif et pédagogique, et dans le cadre de l’option théâtre du lycée Jean Moulin de Pézenas, réunissant des élèves volontaires de 2nde, Premières et Terminales. Elles se dérouleront de janvier à juin 2023.

8. Révision de l’Indemnité de Fonctions, de Sujétions et d’Expertise pour les agents à partant à la retraite
Afin de favoriser la transmission de l’expérience, la formation et une transmission des savoirs, la ville souhaite valoriser le temps en amont du départ à la retraite de ses agents. Outre le travail quotidien qui perdure, il permet la transmission des pratiques et des compétences à des collègues ou à des successeurs avant que l’agent ne quitte la collectivité.
La ville souhaite que cette transmission soit valorisée par l’augmentation de l’IFSE (Indemnité de fonctions, de sujétions et d’expertise) sur cette période de 6 mois précédent le départ à la retraite des agents.
Cette proposition est le fruit du dialogue social entre les élus et les agents de la collectivité.

Le Centre Hospitalier de Pézenas, certifié avec mention

Le Centre Hospitalier de Pézenas, certifié avec mention

En juillet 2022, la Haute Autorité de Santé (HAS) a certifié avec mention, « Haute qualité des soins », le Centre Hospitalier de Pézenas pour la qualité et sécurité des soins qu’il dispense. Le Maire Armand Rivière, qui préside le Conseil de surveillance de l’Hôpital...

Conseil Municipal 07 novembre 2022

Conseil Municipal 07 novembre 2022

1. Adoption d’une motion sur les finances locales
Comme de nombreuses collectivités, la municipalité exprime sa profonde préoccupation concernant les conséquences de la crise économique et financière sur les comptes de la commune, sur sa capacité à investir et sur le maintien d’une offre de services de proximité adaptée aux besoins de la population.
En effet, communes et intercommunalités doivent faire face à une situation sans précédent (inflation, hausse des coûts de l’énergie, des produits alimentaires et des matériaux…). De plus, les projets de loi de finances et de programmation des finances publiques proposent de rajouter des contraintes supplémentaires avec la suppression de la CVAE et un dispositif d’encadrement des dépenses comparable au « Pacte de Cahors ». Et ce, alors que légitiment, les collectivités locales, dont l’investissement public est un moteur pour l’économie nationale et utile pour nos concitoyens et dont les actions et services sont indispensables pour grand nombre de nos concitoyens, sont en mesure d’attendre un soutien fort de la part de l’Etat.
Il est proposé au Conseil municipal de se prononcer sur la motion suivante :
La Commune de Pézenas soutient les positions de l’Association des Maires de France qui propose à l’Exécutif :
– d’indexer la DGF sur l’inflation 2023, afin d’éviter une nouvelle réduction des moyens financiers du bloc communal de près de 800 millions d’euros.
– de maintenir l’indexation des bases fiscales sur l’indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH) de novembre 2022 (+6,8% estimés).
– soit de renoncer à la suppression de la CVAE, soit de revoir les modalités de sa suppression.
Si la suppression de la CVAE devait aboutir, il serait alors indispensable de la remplacer par une contribution locale, sur laquelle les collectivités garderaient le pouvoir de taux et/ou d’assiette. Dans l’attente d’un dispositif élaboré avec les associations d’élus, la Commune de Pézenas demande un dégrèvement permettant une compensation intégrale.
– de renoncer à tout dispositif punitif d’encadrement de l’action locale. Les 15 Md€ de restrictions de dépenses imposés aux collectivités locales d’ici 2027 sont en réalité des restrictions imposées à la population car c’est autant de moins pour financer l’offre de services.
– de réintégrer les opérations d’aménagement, d’agencement et d’acquisition de terrains dans l’assiette du FCTVA. Cette réintégration doit être opérée en urgence pour permettre notamment aux collectivités locales frappées par les incendies d’avoir de nouveau accès au FCTVA pour l’aménagement des terrains concernés.
– de rénover les procédures d’attribution de la DETR et de la DSIL pour permettre une consommation des crédits votés en lois de finances. En particulier, la commune de Pézenas demande la suppression des appels à projets, et, pour l’attribution de la DSIL, l’instauration d’une commission d’élus et la transmission des pouvoirs du préfet de région au préfet de département. Cette même logique doit prévaloir pour l’attribution du « fonds vert ».
Concernant la crise énergétique, la Commune de Pézenas soutient les propositions faites auprès de la Première ministre par l’ensemble des associations d’élus de :
– Créer un bouclier énergétique d’urgence plafonnant le prix d’achat de l’électricité pour toutes les collectivités locales, éventuellement assorti d’avances remboursables ;
– Permettre aux collectivités de sortir sans pénalités financières des nouveaux contrats de fourniture d’énergie, lorsqu’elles ont dû signer à des conditions tarifaires très défavorables ;
– Donner aux collectivités qui le souhaitent la possibilité de revenir aux tarifs réglementés de vente (TRV) – c’est-à-dire aux tarifs régulés avant l’ouverture à la concurrence – quels que soient leur taille ou leur budget.

2. Expérimentation d’extinction totale de l’éclairage public sur le territoire de la commune à partir du 22 novembre 2022
Dans sa volonté d’initier des actions en faveur de la nature et des économies d’énergie, la Ville souhaite procéder à une extinction nocturne partielle de l’éclairage public. Outre la réduction de la facture de consommation d’électricité, cette action contribuerait également à la préservation de l’environnement par la limitation des émissions de gaz à effet de serre et la lutte contre les nuisances lumineuses.
D’après les retours d’expériences similaires menées dans un certain nombre de communes, il apparaît que l’extinction nocturne de l’éclairage public n’a pas d’incidence notable : à certaines heures et certains endroits, l’éclairage public ne constitue pas une nécessité absolue.
Le conseil municipal décide de commencer l’expérimentation d’extinction de l’éclairage public la nuit entre 00h et 5h dès le 22 novembre 2022.

3. Présentation de la Convention Territoriale Globale 2022-2026
La Convention Territoriale Globale (CTG) est une démarche en partenariat avec la CAF pour renforcer l’efficacité, la cohérence et la coordination des services mis en place pour les habitants. Elle se renouvelle tous les 4 ans. Le dossier de présentation de la convention pour 2022-2026 présente les actions de la Ville dans les domaines de la Petite Enfance, de l’Enfance, de la Jeunesse, de la Parentalité, du Logement, de l’animation de la vie sociale et l’accès aux droits.
Les orientations stratégiques définies pour l’enfance et la jeunesse sont :
– Promouvoir et développer la cohérence éducative sur le territoire (créer du lien entre les acteurs éducatifs, approfondir les projets enfance-petite enfance, coordonner des projets Enfance Jeunesse, travailler sur la formation des stagiaires, renforcer la compétence professionnelle des agents, renforcer le partenariat Ville-Education Nationale) ;
– Favoriser l’inclusion et l’équité entre tous les publics (favoriser l’accueil des enfants/jeunes porteurs de handicap dans les accueils municipaux, développer des actions pédagogiques favorisant la parité, favoriser la mixité sociale au sein des Accueils de mineurs) ;
– Renforcer la qualité de l’offre enfance sur le territoire (sur les Accueils de mineurs de la Ville (ALP-ALSH-Séjours), l’Ecole Municipale des Sports et les vacances sportives. Développer des projets en lien avec la transition écologique et le développement durable en ALP et mercredis, mise en place d’actions culturelles et des actions citoyennes) ;
– Donner de la profondeur à l’offre jeunesse sur le territoire (faire un état des lieux de la jeunesse à Pézenas, donner l’opportunité aux jeunes de vivre un engagement citoyen, accompagner les espaces à destination des jeunes, co construire un parcours d’avenir pour la jeunesse piscénoise, développer une réponse globale aux besoins des jeunes du territoire au travers d’un service jeunesse municipal plus ambitieux).
Les orientations stratégiques définies pour la vie sociale sont :
– Favoriser l’accès aux dispositifs juridiques de proximité (pérennisation et/ou renfort de permanences spécifiques à la MJD sur le droit à la famille) ;
– Lutter contre l’illectronisme par un accompagnement individuel des usagers (proposer des ateliers collectifs pour favoriser l’accès au numérique, proposer une permanence numérique pour accéder à tous les services administratifs et aux besoins de la vie quotidienne et familiale) ;
– Renforcer et développer l’offre d’accueil petite enfance pour les familles résidants et/ou travaillant sur Pézenas
– Accompagner la parentalité et soutenir la relation enfant/parents (favoriser la coordination et le lien entre les structures de la petite enfance (EAJE), favoriser la participation des familles au sein de l’EAJE (CONSEIL DE PARENTS) ; créer une maison de la parentalité)
– Valoriser et encourager l’accompagnement, la prévention et l’animation sociale en facilitant l’intégration sociale des familles (création d’un centre social)

Pour suivre la mise en œuvre de cette convention, seront organisés deux comités de pilotage par an réunissant les élus de la Ville, les partenaires CAF, les techniciens et acteurs extérieurs.

4. Renouvellement de la convention de partenariat 2023 avec l’association Léo Lagrange pour l’organisation de formations BAFA
Après un bilan positif de l’action menée en 2022, et afin de poursuivre ses engagements auprès de la jeunesse, la Ville de Pézenas reconduit l’organisation de formations d’animateurs, en partenariat avec l’association Léo Lagrange Méditerranée.
Dans le cadre de ce partenariat, les jeunes résidant à Pézenas et dont l’inscription est faite par les services de la Ville bénéficient d’un tarif préférentiel pour effectuer une formation BAFA :
– 300 euros pour la formation générale BAFA (le coût tout public étant de 370 euros).
– 290 euros pour la formation d’approfondissement BAFA (le coût tout public étant de 360 euros).
La formation générale BAFA aura lieu du 26 février 2023 au 05 mars 2023. La formation d’approfondissement BAFA sera, elle, proposée durant les vacances d’automne 2023 (les dates restent à définir). 
5. Validation du projet de Convention Opération de Revitalisation de Territoire (ORT) multisites Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée
La Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée, ainsi que les communes de Florensac, Montagnac et Pézenas ont adhéré au dispositif de l’Etat « Petites villes de demain » le 21 mai 2021. La phase d’initialisation de 18 mois étant aujourd’hui finalisée, une convention valant Opération de revitalisation territoriale (ORT) doit être signée.
L’Opération de Revitalisation de Territoire (ORT) est une boîte à outils dont les élus peuvent se saisir pour mettre en œuvre un projet global de revitalisation de centre-ville.
Elle a pour objet :
-D’adapter et de moderniser le parc de logements et de locaux artisanaux et commerciaux ainsi que le tissu urbain du centre-ville pour améliorer son attractivité ;
– De lutter contre la vacance de logements et de locaux commerciaux ;
– D’éradiquer l’habitat indigne ;
– De valoriser le patrimoine bâti, de réhabiliter l’immobilier et les friches urbaines ;
– De renforcer l’activité commerciale en centre-ville ;
L’ORT présente plusieurs intérêts pour les particuliers et les investisseurs.
D’abord, elle facilite la réhabilitation de l’Habitat. Elle permet aux particuliers (propriétaires occupants ou propriétaires bailleurs) et investisseurs, de bénéficier d’aides bonifiées lorsque le bâti à rénover se situe en centre ancien dans le périmètre de l’ORT. Ces aides sont aussi adressées aux copropriétés.
Ensuite, elle propose des dispositifs de défiscalisation « Louer Abordable » et « Denormandie » dans l’ancien (application valable pour ce dernier sur tout le territoire communal). L’ORT permet également la « vente d’immeuble à rénover » et la mobilisation du « dispositif d’intervention immobilière et foncière » dans son périmètre d’intervention.
Enfin, elle exempte d’autorisation d’exploitation commerciale les commerces s’implantant dans son secteur d’intervention, ainsi que les opérations immobilières mixtes (logements commerces) si la surface de vente du commerce à créer est inférieure au quart de la surface de plancher prévue pour l’habitation.

Signature de la convention Territoire Numérique Educatif (TNE) : la Ville confortée dans ses ambitions numériques pour l’éducation

Signature de la convention Territoire Numérique Educatif (TNE) : la Ville confortée dans ses ambitions numériques pour l’éducation

Dans le cadre du projet Territoire Numérique Educatif (TNE) de l’Hérault, un comité stratégique s’est tenu le mardi 27 septembre à l’hôtel du Département à Montpellier afin que les parties prenantes au dispositif (Département de l’Hérault, Rectorat de Montpellier, Banque des Territoires et Caisse des Dépôts et Consignations, 11 communes héraultaises dont la Ville de Pézenas) puissent officiellement procéder à la signature de la Convention TNE 34.

La Ville de Pézenas était représentée par Aurélie Mialon, Adjointe déléguée aux affaires scolaires.

Mis en place par l’Etat pour lutter contre la fracture numérique, le Territoire numérique éducatif a pour objectif de développer les compétences numériques des élèves, des professeurs et des parents. Le projet est constitué autour de quatre axes forts : la formation des enseignants, l’accompagnement des parents et des familles, la mise à disposition des ressources numériques pour les enseignants, l’équipement des élèves et des établissements scolaires.

Le Département de l’Hérault en tant que Coordonnateur Financier du dispositif s’engage à reverser à la Ville de Pézenas la subvention de la Caisse des Dépôts et Consignations, dont le montant prévisionnel est estimé à 41 643,20 €.

Conscients du retard à rattraper, les élus de la Ville de Pézenas ont fait le choix de débuter un plan d’équipement numérique des écoles publiques de la commune lors de la rentrée scolaire 2021-2022 et continuera son effort jusqu’en 2024-2025. A terme, l’ensemble des élèves et des enseignants bénéficieront de matériel informatique d’excellent niveau et dès à présent travaillent sur des projets innovants.

Pour l’année 2022, la signature de cette convention permettra concrètement d’acquérir 11 pc portables, 11 licences office éducation, 9 vidéoprojecteurs, 9 écrans, 1 vidéoprojecteur interactif ainsi que des bornes wifi et HDMI. Ce matériel nécessite d’être installé et requiert des interventions techniques préalables (sur le réseau notamment) qui sont prises en charge par le service informatique de la Ville de Pézenas. Le matériel sera mis en place au retour des vacances de Toussaint. L’inclusion de la Ville de Pézenas dans ce Territoire numérique éducatif vient saluer les efforts engagés dans le domaine depuis septembre 2021.

L’avant-projet de requalification de l’avenue de Verdun présenté en réunion publique

L’avant-projet de requalification de l’avenue de Verdun présenté en réunion publique

Ce mardi 27 septembre, élus, agents des services techniques et le bureau d’études Atelier Site animés une réunion publique de présentation de l’avant-projet de requalification de l’avenue de Verdun. Si le 27 juin, ils avaient réunis les habitants et les usagers autour des grands principes d’organisation et de réflexion sur l’ensemble de la traversée urbaine, ils ont, cette fois-ci, présenté en détails les aménagements qui présideraient aux destinées de l’ancienne route nationale. Avant cela, à deux reprises, les riverains, antiquaires et commerçants de la zone avaient été reçus en Mairie pour connaître leurs attentes et, dans un second temps, commenter l’avant-projet afin, si besoin en était, de le faire évoluer. Cet exercice de démocratie participative s’est avéré constructif et productif, permettant d’arriver à des options d’aménagement unanimement partagées.  

Désormais, les principes de réduction de la voie de circulation, de partage des espaces pour les piétons et les déplacements doux, de stationnement organisé, d’une liaison améliorée avec le cœur de ville et de végétalisation de l’avenue sont ceux retenus pour l’aménagement futur de cette voie qui sera une véritable refonte de l’espace afin de le faire gagner en qualité et qu’il puisse être à la hauteur de l’image et de l’attractivité de la ville. Différentes étapes et rencontres restent à franchir avant que le projet définitif ne soit arrêté et que les entreprises soit sélectionnées, l’objectif étant que les travaux puissent débuter en septembre 2023 pour une durée d’environ 18 mois. Ils viendront solliciter différents corps de métiers ainsi que différentes collectivités notamment la Ville, la Communauté d’agglomération et le Département.

Conseil municipal du 21 septembre 2022

Conseil municipal du 21 septembre 2022

1. Ville et SICTOM partenaires dans la lutte contre les dépôts sauvages
La Ville de Pézenas poursuit son action contre les incivilités et les dépôts sauvages qui nuisent tant à l’image du territoire qu’à la salubrité publique. Elle s’associe avec le SICTOM Pézenas-Agde pour lutter contre ces dépôts illicites. Ainsi, le SICTOM Pézenas-Agde va mettre à disposition de la commune des caméras dites chasseur afin de pouvoir les installer sur certains lieux de nuisance. Pour mémoire, les dépôts sauvages peuvent engendrer jusqu’à 1500 euros d’amende.

2. Pézenas rejoint le Territoire Numérique Educatif de l’Hérault
Pézenas intègre le dispositif Territoire numérique éducatif de l’Hérault, à côté de 10 autres communes du département. Mis en place par l’Etat pour lutter contre la fracture numérique, le Territoire numérique éducatif a pour objectif est de développer les compétences numériques des élèves, des professeurs et des parents. Le projet est constitué autour de quatre axes forts : la formation des enseignants, l’accompagnement des parents et des familles, la mise à disposition des ressources numériques pour les enseignants, l’équipement des élèves et des établissements scolaires.
Le Département de l’Hérault en tant que Coordonnateur Financier du dispositif s’engage à reverser à la Ville de Pézenas la subvention de la Caisse des Dépôts et Consignations, dont le montant prévisionnel est estimé à 41 643,20 €.

3. Poursuite de la végétalisation de la ville avec l’opération « 8000 arbres par an pour l’Hérault »

Dans sa volonté d’amélioration du cadre de vie et de végétalisation de la ville, la municipalité participe à l’opération « 8000 arbres par an pour l’Hérault ». Comme les années précédentes, Pézenas répond favorablement à la campagne 2023 du Conseil Départemental de l’Hérault. 50 arbres de différentes essences (tilleul, érable de Montpellier, frêne, savonnier et arbre de Judée) vont ainsi enrichir l’espace public communal : rue Noria, parking les Cordeliers, route de Castelnau-de-Guers, avenue Harold Kline, route du Cimetière Neuf.

4. Demande de subvention à la DRAC pour la restauration du tableau Vien de la collégiale Saint-Jean
Suite au diagnostic des décors en 2019 de la chapelle Saint Roch, partie de la collégiale Saint Jean, la restauration du tableau de Saint Roch été rendue nécessaire. Afin de restaurer cette œuvre datant du 18ème siècle et classée au titre de Monument Historique, la Ville demande une subvention auprès de la DRAC. Le coût prévisionnel de la restauration est estimé à 24 108 € H.T.

5. Développement des liens avec Martres-Tolosane autour des métiers et de l’artisanat d’art
A la suite de l’invitation faite à Fabienne Auzolle, céramiste piscénoise, pour le Salon des Arts et du Feu 2021, Pézenas développe ses liens avec la commune de Martres-Tolosane autour des métiers et de l’artisanat d’art. Ainsi, des artisans Martrais exposent à la Maison des Métiers d’Art du 08 septembre au 08 octobre 2022.
Également, cette année, des artisans Piscénois auront un stand au Salon des Arts et du Feu qui aura lieu du 29 octobre au 1er novembre 2022.
Ce rendez-vous annuel a pour objectif de promouvoir le dynamisme et l’énergie de la filière économique des métiers d’art. La Ville souhaite soutenir le déplacement de ses artisans qui vont ainsi promouvoir leurs savoir-faire et mettre en avant la Ville et ses métiers d’art. Dans ce but, il est proposé au Conseil municipal d’accorder une subvention exceptionnelle à l’association à l’association des artisans créateurs de Pézenas.

6. Adhésion à un groupement de commande avec la commune d’Agde
Dans un contexte de contraintes budgétaires, le groupement de commandes permet de réaliser des économies d’échelles et de mieux gérer les deniers publics. Aujourd’hui, afin de renforcer et de développer la mutualisation des commandes, la Ville de Pézenas souhaite s’inscrire dans le nouveau groupement de commande créé sur le territoire de la Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée et coordonné par la commune d’Agde. Ce groupement de commandes s’étend à tous les types de marchés (fournitures, services et travaux) dans 21 familles d’achat (fournitures administratives, carburant, mobiliers de bureau, téléphonie…).

7. Ouverture d’une section trois ans à l’école municipale des sports
Afin de favoriser l’exercice physique et la découverte du sport des plus jeunes, une section 3 ans a été ouverte à la rentrée 2022 à l’école municipale des sports. Encadrée par les éducateurs sportifs du Service des Sports de la ville, cette activité permet une découverte de plusieurs sports adaptés à l’âge de l’enfant et à ses capacités physiques. Une séance par semaine le mercredi est ainsi proposée d’octobre 2022 à mai 2023 durant le temps périscolaire, au Gymnase Zévort.
Les inscriptions se réalisent Service des Sports. Les dossiers sont à télécharger sur le site web de la Ville ou à retirer auprès du service. Pour plus d’informations, contact : 04 67 90 41 13.

Le JT des mairies

Le JT des mairies

Un nouveau format d’information locale proposé par la Ville de Pézenas. Découvrez dès maintenant la 1ère Édition du JT des Mairies. Lien vidéo
https://youtu.be/g84MH-z6lRs

Conseil Municipal du 21 juillet

Conseil Municipal du 21 juillet

1. Un Conseil municipal pour la jeunesse Conformément au projet présenté aux Piscénoises et aux Piscénois en mars et juin 2020, l’équipe municipale, les services de la ville et les écoles élémentaires partenaires ont travaillé à la création d’un Conseil municipal des...

Nouveau centre aquatique « Ô Pézenas »

Nouveau centre aquatique « Ô Pézenas »

Le nouveau centre aquatique « Ô Pézenas » a été inauguré ce vendredi 8 juillet 2022. Cet équipement communautaire ouvre ses portes au grand public ce samedi 9 juillet. Conçu pour favoriser l’apprentissage de la nation, ce centre aquatique va bénéficier à l’ensemble...